Rennes – PSG 2-1, 18/09/19, Ligue 1 19-20

Dimanche 18.08.2019, Championnat de France, Ligue 1, 2ème journée (8ème place) à Rennes, au Roazhon Park :
STADE RENNAIS F.C. – PARIS ST-GERMAIN F.C. 2:1 (1:1)
– 28 596 spectateurs. Buts : Edinson Cavani, 36′, Niang, 44′ ; Del Castillo, 48′. Arbitre : M. Gautier.
L’équipe du PSG : Alphonse Aréola – Juan Bernat, Abdou Diallo, Thiago Silva, Thomas Meunier (Colin Dagba, 64′) – Julian Draxler (Leandro Paredes, 77′), Marcos Marquinhos, Marco Verratti – Kylian Mbappé, Edinson Cavani, Angel Di Maria (Pablo Sarabia, 64′). Entraîneur : Thomas Tuchel.
L’équipe de Rennes : Salin – Traoré, Da Silva, Gélin, Morel, Maouassa (Boey, 79′) – Bourigeaud (Lea-Siliki, 77′), Grenier, Camavinga – Niang, Del Castillo (Siebatcheu, 73′). Entraîneur : Lamouchi.
Avertissements : Julian Draxler, 42′, Thomas Meunier, 54′, Marco Verratti, 59′, Juan Bernat, 67′, Siebatcheu, 86′, Edinson Cavani, 88′.


Maillot utilisé (avec les sponsors 2019-20) :

Maillot extérieur 2018-19


Photos du match :

Les Parisiens avant le coup d’envoi (Ch. Gavelle, psg.fr)

Angel Di Maria (Ch. Gavelle, psg.fr)

Le but d’Edinson Cavani (Ch. Gavelle, psg.fr)

Marco Verratti à la baguette (Ch. Gavelle, psg.fr)

Kylian Mbappé ne trouvera pas le chemin des filets (Ch. Gavelle, psg.fr)

Les supporters rouges & bleus ayant fait le déplacement en Bretagne (Ch. Gavelle, psg.fr)


Vidéo (cliquez sur le lien dans la vidéo) :


Compte-rendu (CulturePSG) :

Paris secoué et vaincu en Bretagne

Le PSG se déplaçait à Rennes pour le compte de la 2e journée de Ligue 1 et les Parisiens se sont inclinés 2-1 malgré l’ouverture du score de Cavani. Paris a craqué avant et après la pause et n’a jamais pu revenir, guère inspiré en Bretagne.

Le match :

Rennes a donné le coup d’envoi mais montre immédiatement qu’il ne souhaite pas du ballon, le dégageant. Côté Paris, c’est finalement plutôt un 3-4-3 qui est aligné. Marquinhos est en défense centrale et concède le premier corner du match (3e). La première frappe du match est finalement parisienne par Draxler sur un ballon repoussé mais il n’attrape pas le cadre (4e). Rennes est intéressant en contre et Thiago Silva doit repousser un centre dangereux (10e). Les Rennais tentent de loin mais c’est très peu cadré (11e). Le PSG n’est pas vraiment dangereux dans le jeu mais Di Maria botte un coup-franc lointain : Cavani coupe au premier poteau et trouve le montant de la tête (14e) !

Rennes répond avec une superbe ouverture de Grenier qui efface Thiago Silva et lance Del Castillo mais Diallo sauve dans la surface (16e) ! Les locaux obtiennent des corners qui ne sont pas dangereux mais les Parisiens ne parviennent pas vraiment à avancer balle au pied (19e). Ce sont souvent les passes de Di Maria qui font mal mais l’Argentin ne peut pas tout faire non plus (23e). Paris peine aux 20m et Cavani glisse dans la surface alors que Draxler l’avait trouvé en bonne position (33e). C’est finalement sur une action anodine que Paris marque : Damien da Silva manque sa passe en retrait vers Salin et Cavani, à l’affût, est là pour conclure de près (0-1, 36e) !

Dans la foulée, c’est Cavani qui lance Mbappé vers le but : le Français dépose Da Silva, va vers le but et frappe en bout de course mais c’est le petit filet qui l’accueille après ce rush énorme de l’attaquant (39e). Alors que Paris semble en contrôle, c’est pourtant Rennes qui égalise d’une action simple mais limpide : Traoré peut centrer car Bernat est trop loin du ballon, Mbaye Niang récupère dos au but, se retourne face à un Marquinhos bien passif et envoie une frappe du gauche imparable (1-1, 44e). A la pause, le match nul (1-1) est plutôt logique vu la physionomie de la partie. Les deux équipes se sont rendues coup pour coup.

Aucun changement n’a lieu à la pause et la partie repart. Elle est à peine commencée que Rennes marque un second but : Camavinga envoie un centre long au seconde poteau et Del Castillo claque une tête imparable entre Meunier et Silva (2-1, 48e) ! Ce but très rapide réveille les Parisiens et notamment un Mbappé qui provoque balle au pied, obtenant un bon coup-franc que Di Maria n’exploite pas (52e). Paris frôle même la correctionnelle avec Mbaye Niang qui devance Marquinhos, il défie ensuite Areola mais le portier gagne son duel (55e) !

Le PSG commence enfin à avancer et Draxler trouve Sarabia dans la surface qui enchaîne contrôle du gauche et frappe du droit, de peu à côté (76e). Sarabia retente encore sa chance dans la foulée, mais de loin au-dessus (78e). Mbappé est aussi tout proche d’égaliser sur un centre-tir lobé que Salin claque en corner (81e). Mbappé est encore dangereux sur un corner mais une forêt de jambes repousse (83e). La fin de match est une attaque/défense mais Rennes parvient enfin à sortir, aboutissant à une frappe de Camavinga repoussée par Silva (87e). Mbappé accélère encore côté gauche mais le ciseau de Cavani attrape la tête de Boey (90e). Camavinga peut offrir le break sur un contre mais il ne cadre pas sa frappe sur un centre en retrait (92e). Un centre de Verratti arrive bien au second poteau mais Cavani et Bernat se gênent (93e) !

Paris s’incline finalement 2-1 en Bretagne de façon assez logique. Les Parisiens ont su ouvrir le score mais n’ont pas tenu dans la durée et ont craqué avant et après la mi-temps. Rennes a étouffé un PSG en manque d’inspiration durant la majeure partie du match.

Réactions :

Thomas Tuchel :

Impressionné par Camavinga ?
« On connaît ce gars, il est très bon, oui.»

Un PSG méconnaissable
« Et oui mais c’est comme ça… On a eu des problèmes dans les duels offensifs et défensifs, on a oublié de fermer le match après notre premier but. A 1-0 pour nous, le match était très ouvert et on n’a pas pris la possibilité de fermer ce match. On donne un cadeau à Rennes avant la mi-temps. Je sais que c’est une situation pas facile car nous avons beaucoup de joueurs qui ne sont pas à 100% de leurs capacités alors que Rennes est une équipe déjà prête physiquement. Cela peut venir de ça. »

Besoin de temps pour voir un PSG très fort ?
« On a besoin de temps pour créer une capacité. Il y a des gars qui ont 8 ou 9 entraînements, je ne pense pas qu’un joueur de Rennes a joué aujourd’hui avec 8 ou 9 entraînements. Ils se sont préparés sans un voyage en Chine, sans beaucoup de joueurs en équipe nationale. C’est comme ça dans la première phase du championnat, les équipes sont fits et elles jouent au meilleur de leurs capacités et nous n’avons pas les nôtres. Mais on a contrôlé le match durant beaucoup de phases. On a oublié de fermer ce match et deux buts pour Rennes alors qu’on menait 1-0, ce n’est pas bien. »

Des inquiétudes ?
« Je ne sais pas (il hausse les épaules). Je travaille chaque match et on analyse après. On va être prêts la semaine prochaine. »

L’absence de Neymar qui influence les choses ?
« Non, je ne pense pas. Si je préférerais que ce soit réglé ? Oui, je dis toujours la même chose. Mais le mercato est ouvert encore plus de dix jours et vous pensez que ces choses seront réglées demain ou après-demain ? Vous pensez ça ? Moi, je ne pense pas… Ce n’est pas important ce que je pense, les choses ne sont pas réglées et il est mon joueur mais ce n’est pas possible qu’il joue en ce moment car il ne s’est pas entraîné comme les autres et n’a pas la capacité à jouer. Le risque d’être blessé est trop grand. C’est la situation, rien n’a changé. »

Thiago Silva :

Un PSG qui est passé à côté ?
« C’était un match difficile et c’est difficile de parler. On a bien débuté, on a ouvert le score puis on s’est relâchés un petit peu. Je ne sais pas pourquoi on a perdu notre concentration. C’était dommage de prendre ce but en fin de première période et ce but en début de seconde période était aussi difficile. Un but qu’on ne prend pas normalement, on n’était pas attentifs mais c’est comme ça. On doit relever la tête et penser au prochain match, essayer d’être meilleurs et oublier tout ce qui se passe aujourd’hui car ce n’était pas le vrai PSG qu’on connaît. »

Un problème physique, tactique ou technique pour le PSG ?
« Non, je ne crois pas, on a bien travaillé et même comme ça, c’est le début du championnat. Ce n’est pas une excuse car Rennes a bien joué et a été solide défensivement, plus attentifs que nous. Je ne sais pas exactement ce qu’il s’est passé mais il faut regarder toutes les fautes qu’on a faites aujourd’hui pour essayer de faire mieux au prochain match à domicile et ensuite à Metz avant la trêve internationale. On doit bien se préparer, relever la tête et penser au prochain match le plus vite possible.»

Le cas Neymar qui perturbe le groupe ?
« C’est difficile non ? Pour tout le monde, pour le club, pour le joueur, pour nous, ce n’est pas une excuse, ce n’est pas à cause de ça qu’on a perdu la concentration aujourd’hui. Ney n’était pas là, on doit penser à nous et à ce qu’on doit faire cette saison. Deuxième match de championnat et déjà une défaite. J’espère que c’est notre dernière de la saison, surtout en championnat.»


Le stade :

Le Roazhon Park


Suivez-moi

Loic

Fan du club depuis toujours, présent au Parc et en déplacement de 1988 à 2010. PSG ´till I die!

Voir la bio de Loic...
Loic
Suivez-moi

Les derniers articles par Loic (tout voir)