Sélectionner une page

Sochaux – PSG 1-0, 10/08/79, Division 1 79-80

Vendredi 10.08.1979, Championnat de France, Division 1, 3e journée (11e place) à Montbéliard, au Stade Auguste-Bonal :
F.C. SOCHAUX-MONTBÉLIARD – PARIS ST-GERMAIN F.C.  1:0 (0:0)
– 6 500 spectateurs environ. But : Benoît, 81′.
L’Équipe du PSG : Dominique Baratelli – Jean-Noёl Huck, Jean-Marc Pilorget, Abel Braga, Éric Renaut – Dominique Bathenay, Jean-Claude Lemoult (Bernard Bureau, 46′), João Alves (Bernard Caron, 55′) – Armando Bianchi, Sarr Boubacar, Mustapha Dahleb. Entraîneur : Vélibor Vasović.
Avertissements à Abel Braga et Armando Bianchi.


Maillot utilisé :

Maillot domicile années 70 (collection MaillotsPSG)

Maillot domicile 1979-80 (collection MaillotsPSG)


Photos du match :

Joao Alves et Monsieur Meeus, quelques minutes avant que le 1er sorte la jambe fracturée et que le 2nd décide que Genghini n’a pas fait faute (archives MK)


Compte-rendu (France Football) :

Quelle triste soirée pour le Paris-Saint-Germain qui non seulement a perdu un match dans lequel il pouvait légitimement prendre un point, mais encore s’est vu privé de son stratège portugais Alves pour plusieurs semaines. C’est à quatre minutes de la fin qu’il s’inclina, sur une remarquable accélération de Benoit, décidément très en verve en ce début de Championnat.

Interview de Monsieur Meeus (arbitre de la rencontre) par But! en 2014 :

C’était le 8 août 1979, un Sochaux-PSG. Je n’avais pas fait un bon match. Pourquoi ? Parce que j’ai omis de siffler un pénalty en faveur de Paris et que ça m’a troublé. Au fil des minutes, je revoyais l’action et je me disais que cela valait la sanction suprême. Ne pas avoir sifflé pénalty est surprenant, d’autant que les habitants de Dourges (ndlr : la commune du Nord de la France où il était domicilié), dans ces années-là, m’avaient appelé “monsieur penalty” ! Je n’ai plus été moi-même. Peu après, la star du PSG de l’époque, Joao Alves, a été taclé par Genghini. Le tacle me semblait correct et je n’ai pas sifflé. Sauf que le Parisien a eu la jambe cassée ! A la fin du match, le président du PSG, Francis Borelli, s’est jeté sur moi, m’a secoué comme un prunier et m’a ordonné d’aller apporter des fleurs à son joueur… A partir de ce jour-là, je n’ai plus eu une seule rencontre de première division à arbitrer ! La sanction était passée par là… Il faut préciser que Joao Alves n’était pas assuré et a donc coûté des millions au PSG. Je ne comprends pas pourquoi c’est moi qui me suis retrouvé au centre de ce problème ! Je n’ai taclé personne ! La seule chose qui m’a été reprochée, c’est ce coup franc non sifflé. Mais aujourd’hui encore, j’estime qu’il n’y avait pas faute…


Le stade :

Le stade Auguste-Bonal

Le stade Auguste-Bonal


Lien :

La fiche du match sur psg.canal-historique


 

Loic

Loic

Fan du club depuis toujours, présent au Parc et en déplacement de 1988 à 2010. PSG ´till I die!

Voir la bio de Loic...
Loic

Les derniers articles par Loic (tout voir)