Sélectionner une page

Sochaux – PSG 1-4, 06/02/18, Coupe de France 17-18

Mardi 06.02.2018, Coupe de France, 1/8 de finale à Sochaux au au Stade Auguste-Bonal :
F.C. SOCHAUX-MONTBÉLIARD (L2) – PARIS ST-GERMAIN F.C. 1:4 (1:2)
– 20 000 spectateurs environ. Buts : Angel Di Maria, 1′, Martin, 13′, Edinson Cavani, 27′ ; Angel Di Maria, 58′, Angel Di Maria, 62′. Arbitre : M. Brisard.
L’équipe du PSG : Kevin Trapp – Layvin Kurzawa, Presnel Kimpembe, Thiago Silva, Thomas Meunier – Julian Draxler, Lassana Diarra (Thiago Motta, 73′), Marco Verratti (Javier Pastore, 68′) – Angel Di Maria, Edinson Cavani (Dani Alves, 68′), Kylian Mbappé. Entraîneur : Unai Emery.
L’équipe de Sochaux : Ati Zigi – Alphonse, Ruiz, Ogier, Bergdych – Berenguer, Tardieu, Ba – Martin (Bakayoko, 34′), Touzghar (Robinet, 60′), Meïté (Fuchs, 73′). Entraîneur : Zeidler.
Avertissement : Marco Verratti, 34′.
Expulsion : Kevin Trapp, 90′.


Maillot utilisé (avec les sponsors spécifiques de la Coupe de France) :

Troisième maillot 2017-18


Photos du match :

Julian Draxler, balle au Pied (Made in Parisiens)

L’un des trois buts d’Angel Di Maria (Made in Parisiens)

Scène de joie (Ch. Gavelle)

Kevin Trapp expulsé et les trois remplacements effectué, c’est Dani Alves qui a pris les gants (Made in Parisiens)

Les supporters parisiens présents à Bonal (Le Parisien)


Vidéo :


Compte-rendu (CulturePSG) :

La fête était bien digérée

Le PSG se déplaçait ce mardi soir à Sochaux à l’occasion des huitièmes de finale de la Coupe de France et les Parisiens se sont très logiquement imposés 4-1 grâce notamment à un triplé de Di Maria dont un but d’entrée. Seule l’expulsion de Trapp en fin de partie gâche la fête côté parisien. L’anniversaire de Neymar avait finalement été bien digéré.

Le match :

C’est parti, le PSG a donné le coup d’envoi sur une pelouse vraiment pas terrible. Paris marque d’entrée : Draxler presse bien et récupère la balle haute : il accélère et sert Mbappé sur le côté droit qui centre au second poteau pour Di Maria, seul pour conclure de la tête (0-1, 1e). Alors que Sochaux répond par un semblant de centre, c’est Paris qui accélère encore : Mbappé perce plein axe et décale Di Maria qui tente sa chance des 20m. C’est de peu trop croisé (3e). Paris est en très grande forme et Draxler décale Di Maria côté gauche. Le centre au premier poteau est bon et Cavani reprend d’une Madjer mais le goal fait un exploit (6e).

La vraie réponse de Sochaux arrive par Meïté qui tente sa chance de loin mais l’ancien du PSG n’attrape pas le cadre (7e). Mbappé tente aussi sa chance de loin mais le goal capte bien (7e). Le match est très ouvert et Mbappé est repoussé dans la surface, le contre part et Bérenguer tente sa chance de loin, forçant Trapp à claquer en corner en reculant. Sur celui-ci, un Sochalien est trouvé mais il ne cadre pas sa tête en très bonne position (10e). Sochaux va mieux et Touzghar déborde côté droit avant de centrer en retrait. Martin est là pour reprendre du gauche mais il ne cadre pas (11e). Le FCSM est dans le match et Martin égalise logiquement : Kurzawa rate sa reprise, Florian Martin est là dans la surface et crucifie Trapp (1-1, 13e).

Malgré ce coup du sort, Paris repart de l’avant et Verratti décale Meunier côté droit. Il centre pour Draxler qui tente de trouver Di Maria mais c’est trop long (16e). Draxler chipe un nouveau ballon et sert Mbappé qui accélère de façon folle sur le côté droit avant de centrer devant les buts. Le gardien réussit un bon arrêt devant un Di Maria tout proche du doublé (17e). Sochaux reste menaçant et Silva doit repousser en corner un bon coup-franc excentré (20e). C’est coupé au premier poteau par Alphonse mais pas cadré d’un rien ! Sochaux n’a aucun complexe et joue crânement sa chance, forçant le PSG à défendre plus que prévu (23e).

Le PSG pousse toutefois un peu plus et Alphonse doit s’employer pour couper un centre de Mbappé devant Cavani (26e). Idem quelques minutes plus tard sur un nouveau centre mais Sochaux craque finalement quelques secondes plus tard : Di Maria remonte la balle côté gauche et sert Kurzawa. Le centre au second poteau est très bien vu et Cavani conclut en taclant (1-2, 27e).

Malgré ce deuxième but parisien, le FCSM n’abandonne pas et tente de repartir de l’avant mais ce n’est pas très précis (30e). Et les locaux subissent un nouveau coup dur avec la blessure de Florian Martin, obligé de laisser sa place à Bakayoko (33e). Le match reprend peu après et ce sont les fumigènes qui arrêtent la partie, les Sochaliens lançant un fumigène dans la surface pour se plaindre de l’actionnaire (36e). Après une brève reprise, le match est arrêté en raison de la fumée sur le terrain. Cela repart finalement et Draxler lance un gros contre. Mbappé met le turbo et frappe en angle fermé mais le gardien repousse en corner (40e). Di Maria le frappe et Thiago Silva reprend de la tête sur la barre transversale. Le PSG enchaîne et fait mal mais Di Maria est contré au dernier moment dans la surface (43e). Malgré quatre minutes d’arrêts de jeu, aucune nouvelle occasion avant la pause dans ce match très ouvert. A la pause, Paris est devant de façon logique mais les Lionceaux ont montré un beau visage.

C’est reparti, aucun changement n’a eu lieu à la pause et Trapp capte bien le premier centre de la mi-temps (46e). Le match repart tranquillement et Verratti s’offre une grosse percée avant d’être taclé par derrière (49e). Le portier de Sochaux s’offre une grosse sortie sur le coup-franc et sonne complètement Kurzawa (50e). Après quelques secondes, les deux touchés reprennent le jeu (52e). Alors que le PSG est brouillon, Meïté tente sa chance de loin mais il est contré (55e). Touzghar est en revanche atteint dans la surface malgré une bonne déviation de Kimpembe et il frappe malgré un angle fermé, mais sans réel danger (57e). L’action suviante fait mal : Draxler et Verratti s’amusent plein axe avec un une-deux puis l’Italien perce et décale ensuite Di Maria côté gauche. Il s’avance et bat tranquillement le gardien (1-3, 58e).

Le PSG s’offre même un gros break juste après : Cavani est lancé côté gauche et déborde. Il évite un défenseur en repiquant et frappe. Le gardien repousse mais Di Maria est là pour conclure de près (1-4, 62e).

Sochaux tente bien de réagir mais Robinet rate complètement sa tentative lointaine (64e). Cavani ne fait guère mieux sur une frappe du gauche dans la surface après un bon service de Di Maria (67e). Le match est plié donc Emery fait du coaching avec les entrées d’Alves et Pastore pour Cavani et Verratti (68e). Il ne faut que quelques secondes pour les deux entrants à se mettre en avant : Alves centre au second poteau pour Pastore qui contrôle et frappe fort mais le goal repousse du pied (69e). C’est encore du pied qu’Ati Zigi gagne son duel face à Mbappé après une superbe passe de Kimpembe (71e). Emery continue son coaching et relance Motta pour les 20 dernières minutes, à la place de Diarra (73e). C’est ensuite Di Maria qui tente une folle louche de l’extérieur du pied pour Pastore dans la surface mais le milieu rate sa reprise (75e). Di Maria n’est pas beaucoup plus adroit sur une reprise de la cuisse gauche après une offrande de Mbappé (77e).

Côté FCSM, Trapp doit se détendre sur une frappe de loin d’Alphonse (81e), concédant un corner coupé de la tête mais hors-cadre. Motta se montre aussi sur un corner joué en retrait mais sa frappe passe juste à côté du cadre (83e). La fin de match est plus amicale qu’autre chose et les deux équipes jouent tranquillement même si quelques joueurs en veulent toujours plus, Alves en tête (86e). Pastore est en revanche très tranchant sur une percée et s’infiltre dans la surface avant de défier le gardien et c’est en corner qu’il repousse la frappe puissante (88e). Alors qu’on pense le match fini, Trapp s’offre une sortie loin de ses buts et percute Robinet. Il écope d’un carton rouge alors que la partie set complètement finie (90e)… C’est donc Alves qui finit dans les buts parisiens, Emery ayant déjà fait ses trois changements, et il doit affronter un dernier coup-franc que le mur repousse finalement (92e).

Le match se finit sur cette étrange action et Paris a presque tout bien fait ce soir, seule l’expulsion de Trapp gâchant la fête. Paris est en quarts de finale de la Coupe de France.

Réactions :

Unai Emery:

Le match :
«L’objectif aujourd’hui c’était de passer ce tour en Coupe de France, sans blessure et obtenir des informations sur le collectif. On respecte beaucoup ce titre, la Coupe de France, on respecte beaucoup Sochaux aussi. L’équipe a démontré sur le terrain tout le respect qu’elle avait. L’équipe a fait un très bon match, avec de la maitrise. J’ai beaucoup de respect pour Sochaux qui est une équipe offensive. On savait qu’il nous donnerait du travail défensivement. Nous avons commencé fort, en marquant tôt, on a eu des occasions pour marquer le deuxième but. Mais Sochaux a eu deux ou trois occasions et ils ont marqué. Nous avons concédé moins de situations en seconde période mais il a fallu prendre le large pour cela.»

La préparation avant Real/PSG :
«L’équipe a démontré que le meilleur respect c’est travailler sur le terrain pendant 90 minutes avec une mentalité de vainqueur. Le match de Toulouse est une bonne préparation pour le match du Real Madrid, pour améliorer le collectif. Si on gagne samedi on sera mieux préparé. Le plus important c’est de bien préparer chaque match, bien gérer les joueurs pour éviter les blessures.»

La première titularisation de Lassana Diarra :
«Être titulaire c’est bon pour son rythme, pour mieux connaitre ses coéquipiers. Il a fait un bon match, comme toute l’équipe.»

La grande forme de Di Maria :
«Nous sommes très contents de lui. Il mérite d’être dans le groupe, dans le 11, comme tous les autres joueurs. Aujourd’hui mon opinion de lui n’a pas changé, c’est un joueur important pour nous.»

Thiago Silva :

Une victoire facile malgré un onze fortement remanié :
«C’est ce qu’on voulait faire aujourd’hui, jouer avec notre technique même si le terrain n’était pas très bon pour jouer au football. La qualité des joueurs a fait la différence aujourd’hui. On a bien joué et c’est ce qu’il fallait faire. Les déclarations du capitaine comme quoi on ne respecte pas les équipes, ce n’est pas vrai. On respecte toutes les équipes contre lesquelles on joue. C’est pour ça qu’on continue à gagner. On a beaucoup respecté cette équipe-là aujourd’hui et c’est pour ça qu’on a fait un bon match.»

Le match du Real dans la tête ?
«Tous les matches nous servent de préparation pour la Ligue des Champions mais c’est difficile d’oublier ce match-là. Aujourd’hui, on doit célébrer ce match, cette victoire et la qualification pour les quarts de finale. Samedi, on a un match très difficile à Toulouse et, après, on va préparer le match contre le Real. C’est un très bon match à jouer et nous sommes préparés à jouer.»


Le stade :

Le stade Auguste-Bonal


Loic

Loic

Fan du club depuis toujours, présent au Parc et en déplacement de 1988 à 2010. PSG ´till I die!

Voir la bio de Loic...
Loic

Les derniers articles par Loic (tout voir)