Strasbourg – PSG 2-0, 06/08/94, Division 1 94-95

Strasbourg – PSG 2-0, 06/08/94, Division 1 94-95

George Weah englué dans la défense alsacienne

Samedi 06.08.1994, Championnat de France, Division 1, 3e journée (12e place) à Strasbourg, au Stade de la Meinau :
R.C. STRASBOURG – PARIS ST-GERMAIN F.C.  2:0 (2:0)
– 24 951 spectateurs. Buts : Leboeuf, 25′ sur penalty, Gravelaine, 38′.
L’Équipe du PSG : Bernard Lama – José Cobos, Antoine Kombouaré, Alain Roche, Patrick Colleter (Pascal Nouma, 63′) – Francis Llacer, Paul Le Guen, Daniel Bravo, Jean-Philippe Séchet (Raï Oliveira, 57′) – George Weah, David Ginola. Entraîneur : Luis Fernandez.
Avertissements à Daniel Bravo, Patrick Colleter, Francis Llacer et Jean-Philippe Séchet.
Expulsions : Daniel Bravo, 28′ ; Francis Llacer, 65′.


Maillot utilisé :

Maillot extérieur 1994-95 (collection MaillotsPSG)
Maillot extérieur 1994-95 (collection MaillotsPSG)

Billet :

(collection La Mémoire du PSG)

Photos du match :

Paul Le Guen sur le point d'effectuer une remise en jeu
Paul Le Guen sur le point d’effectuer une remise en jeu
José Cobos balle au pied
José Cobos balle au pied
George Weah englué dans la défense alsacienne
George Weah englué dans la défense alsacienne
Le parcage parisien
Le parcage parisien

Compte-rendu (Paris Go) :

La troisième journée du championnat de France n’aura pas vraiment été à la fête pour les joueurs parisiens. Ni pour les quelques 80 supporters qui se sont déplacés en terre alsacienne par leurs propres moyens puisque le club n’avait pas organisé de déplacement officiel.

Défaite deux buts à zéro, deux expulsions, une place inhabituelle de douzième du classement, autant dire que ce déplacement ne tombait pas à point nommé à quelques jours de la coupe d’Europe. Comment l’équipe de la capitale est-elle arrivée à un tel naufrage ? Tout simplement par l’excellent jeu de l’équipe dirigée par Daniel JEANDUPEUX. En dix minutes, le club parisien allait s’effondrer sur les coups de butoir de l’attaque strasbourgeoise et surtout de son ancien joueur Xavier GRAVELAINE qui voyait en ce match une excellente raison pour démontrer ses qualités d’attaquant et de buteur non expérimentés à Paris. Les supporters alsaciens (ULTRA BOYS) avaient réalisé un spectacle très intuitif avec une multitude de cartons dessinant à l’étage inférieur de la tribune un drapeau français agrémenté d’une Tour Eiffel et d’une banderole « Paris, capitale de la France » et à l’étage supérieur, la réalisation du drapeau européen, avec douze étoiles et la réprésentation de la cathédrale de Strasbourg, le tout illustré par une banderole « Strasbourg, capitale de l’Europe ». Superbe !

A la quinzième minute, le récital strasbourgeois se met en place. Une tête mal cadrée, un tir trop croisé puis un autre sur le poteau enhardissent de plus en plus les coéquipiers de Franck LEBOEUF. D’ailleurs, dix minutes plus tard, ce dernier transforme un pénalty pour une faute de Bernard LAMA sur l’attaquant GOHEL.

STRASBOURG : 1 – PARIS SG : 0

Le cauchemar prend forme et ce n’est pas l’expulsion de Daniel BRAVO qui va arranger les affaires parisiennes. Au contraire, puisque Xavier GRAVELAINE aggrave le score devant ses anciens coéquipiers.

STRASBOURG : 2 – PARIS SG 0

Et comme s’il était écrit quelque part que la soirée serait maudite pour les hommes de Luis FERNANDEZ, Francis LLACER est, lui aussi, expulsé pour un second carton jaune incontestable. Comment, dans ces conditions, espérer autre chose que de limiter les dégâts et de ne pas repartir de la Meinau avec une valise ? C’est justement ce à quoi les neuf Parisiens s’employèrent, surtout Bernard LAMA, évitant à son équipe de prendre une correction.

Les joueurs du PSG ne furent pas mauvais mais le résultat fut catastrophique. Insuffisance, inefficacité, peu importe. Personne ne peut remettre en question le nouveau système tactique de FERNANDEZ, même s’il n’est pas encore à l’heure actuelle parfaitement assimilé par l’ensemble parisien, mais il faut néanmoins rappeler que si un accident est permis à un candidat au titre, un autre ne sera pas admis.

Tout miser sur la Champions League serait une erreur car le quotidien, soit le championnat de Fronce, est la base même pour développer son jeu. Il ne faut pas se leurrer. Le PSG se cherche, le PSG traîne un peu les pieds. Pourtant, l’effectif sur le papier est idéal. Que passe-t-il ? Un sursaut d’orgueil mais aussi une lucidité sont demandés. Avant qu’il ne soit trop tard …


Le stade :

Le stade de la Meinau
Le stade de la Meinau

 

Loic
Suivez-moi
Les derniers articles par Loic (tout voir)

Loic

Fan du club depuis toujours, présent au Parc et en déplacement de 1988 à 2010. PSG ´till I die! Voir la bio de Loic...

Une réflexion sur “Strasbourg – PSG 2-0, 06/08/94, Division 1 94-95

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

I accept that my given data and my IP address is sent to a server in the USA only for the purpose of spam prevention through the Akismet program.More information on Akismet and GDPR.