Sélectionner une page

Toulouse – PSG 0-1, 10/02/18, Ligue 1 17-18

Samedi 10.02.2018, Championnat de France, Ligue 1, 25ème journée (1ère place) à Toulouse au Stadium :
TOULOUSE F.C. – PARIS ST-GERMAIN F.C. 0:1 (0:0)
– 31 909 spectateurs. Buts : Neymar, 68′. Arbitre : M. Buquet.
L’équipe du PSG : Alphonse Areola – Yuri Berchiche, Presnel Kimpembe, Marcos Marquinhos, Dani Alves – Adrien Rabiot (Javier Pastore, 71′), Lassana Diarra (Marco Verratti, 61′), Giovani Lo Celso – Neymar, Kylian Mbappé, Angel Di Maria (Julian Draxler, 71′). Entraîneur : Unai Emery.
L’équipe de Toulouse : Lafont – Yago, Diop, Amian, Sylla – Blin, Cahuzac, Imbula – Jean (Mubele, 74′), Sanogo (Delort, 77′), Gradel. Entraîneur : Debève.
Avertissements : Adrien Rabiot, 20′, Jean, 40′, Gradel, 41′, Sanogo, 45’+1, Lassana Diarra, 55′, Yago, 59′.


Maillot utilisé :

Maillot extérieur 17-18


Photos du match :

Contrôle de Neymar… (Arnaud BML)

… et démarrage… (Arnaud BML)

Alphonse Aréola regarde Dani Alves tenter de contenir un Toulousain (Arnaud BML)

Angel Di Maria (Arnaud BML)

Lafont s’apprête à dégager (Arnaud BML)

Yago fait l’étonné (Arnaud BML)

La joie du buteur (Arnaud BML)

Célébration… (Arnaud BML)

Le parcage parisien (Arnaud BML)


Vidéo (cliquez sur le lien « Visionner sur YouTube » qui s’affiche dans la vidéo) :


Compte-rendu (CulturePSG) :

Neymar est déjà prêt

Le PSG se déplaçait ce samedi à Toulouse à l’occasion de la 25ème journée de Ligue 1 et il s’est imposé 1-0 grâce à un but de l’incontournable Neymar en milieu de seconde période. A quelques jours de Real Madrid/PSG, le Brésilien a montré une très belle forme…

Le match :

Mbappé donne le coup d’envoi et Paris prend vite la maîtrise mais la 1e tentative est repoussée (2e). La seconde permet à Neymar d’obtenir un le premier corner, tiré en deux temps par Di Maria et repoussé en corner par Lafont (4e). Sur celui-ci, c’est mal tiré mais récupéré et Neymar est trouvé dans la surface. Il centre et Kimpembe reprend dans les 6m mais Lafont repousse de façon magistrale sur sa ligne (5e) ! Toulouse répond par un long ballon dévié et frappe de peu au-dessus mais un gros hors-jeu est signalé (6e). Le match commence sur un rythme tranquille mais Neymar donne un bon ballon à Berchiche dont le centre en retrait est dégagé (9e). Di Maria tente aussi sa chance de loin, hors-cadre (10e). Le jeu penche à gauche et Neymar décale Berchiche qui centre bien en retrait. Lo Celso est aux 18m et reprend mais cela manque de puissance (11e).

La plus belle occasion suivante est toulousaine : Gradel dépose Alves et centre au premier poteau pour Sanogo qui claque une bonne tête qu’Areola capte en deux temps (14e). Paris peine à se créer des situations mais Mbappé tente balle au pied et obtient un corner qui amène un poil de danger aprèsune combinaison Neymar/Di Maria (18e). Côté TFC, on provoque bien un avertissement pour Rabiot mais on tire très mal le coup-franc (20e). Le PSG apparaît comme très dépendant de Neymar ce samedi et le Brésilien est présent mais il rate sa passe après avoir accéléré (25e). Paris fait en revanche mal sur un contre : Mbappé est lancé et crochète dans la surface avant de tirer du gauche mais Lafont détourne en corner du bout des doigts (27e). Neymar provoque un bon coup-franc à l’entrée de la surface mais il le tire étrangement et Cahuzac repousse (32e).

Alors que Paris fait le siège de la cage toulousaaine, Mbappé réussit un énorme dribble mais ne peut trvouer un partenaire sur le centre, idem pour Berchiche dans la foulée (38e). Et quand le centre de Mbappé parvient à Neymar dans la surface, Lafont fait un miracle dans la cage (39e). Dans la foulée, c’est Jean qui s’essuye les crampons sur la cheville de Mbappé (40e). Jean prend, très logiquement, un avertissement vu l’horrible semelle. Le coup-franc ne donne rien mais Diarra se fait découper sur le centre et Gradel prend un carton, lui aussi (41e). Paris pousse et Mbappé décale bien Neymar aux 18m qui frappe sans contrôle. Cela passe au-dessus (43e). Di Maria fait passer un nouveau frisson sur le Stadium quand Di Maria tire un corner direct que la barre transversale repousse (45e) ! Ce sera la dernière vraie occasion d’une première mi-temps que le PSG a dominée. Le réalisme a manqué alors que le PSG a pris un nombre non-néligeable de coups…

Aucun changement n’a lieu à la pause et Paris repart de l’avant, avec un but refusé loigquement à Mbappé pour un hors-jeu (47e). Les premières minutes ne sont guère réjouissantes, à l’image d’un contrôle trop long de Mbappé (50e). Alors le PSG se casse les dents sur la défense, Mbappé récupère un ballon très haut et transmet à Neymar qui s’avance et frappe du gauche en glissant. C’est trop croisé d’un souffle (54e). Côté TFC, on tente sur certains contres mais le dernier geste est rarement au rendez-vous (59e). A l’heure de jeu, les cartons continuent de tomber et Neymar voit son coup-franc passer juste à côté de la lucarne alors que Verratti remplace Diarra (61e). Paris est dans le dur mais Di Maria décale de la droite vers le gauche pour Neymar. Le contrôle est parfait, il feinte, élimine Yago puis frappe et a de la chance quand Diop dévie au fond de ses filets (0-1, 68e).

Le plus dur est fait et c’est ensuite Lo Celso qui tente sa chance de loin. Il glisse, comme beaucoup avant lui, au moment de la frappe et cela passe donc au-dessus (71e). Paris continue de pousser mais Toulouse tient plus ou moins. Le Tef’ fait toutefois entrer du sang frais (77e). Le premier effet est pour Paris avec un Neymar servi dans la surface qui trouve le poteau sur une frappe vite déclenchée (78e). Le Brésilien est bouillant, il est servi aux 30m, il élimine et tente sa chance de loin. Lafont est lobé mais c’est la barre qui sauve le portier (79e) !

Neymar est encore exceptionnel sur une passe pour Pastore mais l’Argentin n’est pas assez tranchant devant la surface et perd finalemente la balle (82e). Il n’y a qu’un but d’écart mais la partie semble complètement jouée alors que les Toulousains sont cuits et multiplient les fautes (87e). Le PSG accélère par à-coups et Neymar est à la base, décalant Draxler qui se met en position de frappe et voit Lafont repousser sa tentative (89e). Toulouse tente vaguement sur un dernier entre mais Areola se couche bien sur cette tentative (93e). Paris s’impose finalement sur la plus petite des marges mais en ayant largement dominé la partie.

Réactions :

Unai Emery :

Un onze déjà en tête pour le Real ?
«(il rigole puis répond) Pour moi, le plus important, c’est la victoire aujourd’hui. Je sais que vous, les journalistes et les supporters, avez très envie de savoir qui va jouer mercredi mais le plus important est d’avoir gagné aujourd’hui et de ne pas avoir de joueurs blessés. Après, on va analyser le match, on va s’entraîner trois jours avant le match et on va décider tranquillement. Avec de la précipitation, avec de la vitesse et sans réflexion, je crois que c’est le pire.»

Alors qu’Unai Emery répond à la question précédente, il est coupé et relancé à plusieurs reprises par Olivier Tallaron mais n’interrompt jamais sa phrase pour autant. Il est finalemenet relancé une dernière fois sur le fait de connaître ou pas son onze de départ : «Non (sourire). On va bien préparer et bien analyser.»

Paris est prêt ?
«Oui. C’est sûr qu’on est prêts. Avec un joueur ou un autre.»

Marco Verratti :

Une bonne préparation pour le Real ?
«Je pense qu’on est prêts, c’est un match très important, un match qui en dira beaucoup sur notre saison et je crois que l’on n’a pas le droit de ne pas être prêts. On travaille beaucoup, on a beau dire qu’on n’y pense pas, ce match-là est toujours notre objectif et il faut arriver prêts. On est contents parce que tout va bien en championnat et qu’on a fait une bonne partie de la saison.»

Pressé d’être à Madrid ?
«Oui, et je pense que c’est un peu pareil pour tout le monde : nous, les joueurs, mais aussi pour tout le club. C’est un match que tu ne joues pas souvent, contre une grande équipe, dans un grand stade et pour un enjeu vraiment important. On a tous envie mais cela reste un match de foot, il ne faut pas être trop nerveux et jouer au foot, c’est la seule manière de passer ce tour.»

Un Neymar très en forme avant le match :
«Oui. C’est du 50/50, comme eux. Ils passent un moment difficile mais ils vont tout donner en Ligue des Champions. Ce sont des grands joueurs, ils ont une grande expérience et beaucoup de talent mais nous aussi avec Kylian et Neymar qui a joué beaucoup de matches comme ça. Cela fait du bien.»


Le stade :

Le Stadium Municipal


Loic

Fan du club depuis toujours, présent au Parc et en déplacement de 1988 à 2010. PSG ´till I die!

Voir la bio de Loic...
Loic

Les derniers articles par Loic (tout voir)