Sélectionner une page

Troyes – PSG 1-3, 26/10/74, Division 1 74-75

Samedi 26.10.1974, Championnat de France, Division 1, 13e journée (15e place) à Troyes, au Stade de l’Aube :
TROYES A.F. – PARIS ST-GERMAIN F.C.  1:3 (1:1)
– 9 331 spectateurs. Buts : Parizon, 5′, Guy Nosibor, 40′ ; Guy Nosibor, 55′, Guy Nosibor, 59′. Arbitre : M. Deleplace.
L’équipe du PSG : Ilja PantelićDenis Bauda, Jacques Novi, Jacky Bade, Louis CardietJacky Laposte, Albert Poli, Jean-Pierre DoglianiGuy Nosibor, François M’Pelé, Mustapha Dahleb (Éric Renaut, 88′). Entraîneurs : Just Fontaine et Robert Vicot.
L’équipe de Troyes : Formici – Grégoire, Jacques, Zorzetto, Le Lamer – Dos Santos, Zywika (Watteau, 53’) – Parizon, Tonnel, Dumas, Petkovic. Entraîneur : Flamion.


Maillot sans doute utilisé (fabriqué par Le Coq Sportif) :

Réédition du maillot domicile alternatif 1974-76 (collection MaillotsPSG)

Réédition du maillot domicile alternatif 1974-76 (collection MaillotsPSG)


Programme :


Compte-rendu (France Football) :

[Les parisiens, à la peine au classement, se déplacent au Stade de l’Aube pour y affronter un TAF à peine mieux classé (3 points devant).]

Sous la pluie et sur un terrain gras et glissant, les Troyens eurent un excellent démarrage qui fit espérer une victoire confortable devant une équipe parisienne qui fermait assez peu sa défense. Parizon, bien servi par Petkovic, ouvrit la marque dès la cinquième minute, et pendant une vingtaine de minutes, les Champenois menèrent les opérations. Puis ils baissèrent subitement les pieds (sic), laissant revenir les Parisiens, lesquels, serrant alors leur jeu, manifestèrent à leur tour, avec beaucoup de vivacité, une légère supériorité. Nossibor égalisait à la 40′. En deuxième mi-temps, les Troyens accusaient encore d’avantage leur fatigue et les Parisiens, virevoltant plus que jamais, marquaient encore, à deux reprises par le même Nossibor.

Malgré leurs tentatives, Parizon, Grégoire et Watteau ne parvinrent pas à reduire l’écart, et Paris Saint-Germain l’emportait légitimement.

Réactions :

Guy Nosibor : « Je dois cela à l’ensemble de l’équipe qui a très bien joué. J’étais là pour concrétiser. Mais le jour où je se serai mauvais, il m’apparaitra normal qu’on me retire de l’équipe. »


Le stade :

Le stade de l'Aube

Le stade de l’Aube


 

Loic
Suivez-moi
Les derniers articles par Loic (tout voir)