Warning: "continue" targeting switch is equivalent to "break". Did you mean to use "continue 2"? in /homepages/2/d680593513/htdocs/app680593652/wp-content/themes/Divi/includes/builder/functions.php on line 5812
Angers - PSG 1-2, 11/05/19, Ligue 1 18-19 - Histoire du #PSG


   


   

Sélectionner une page

Angers – PSG 1-2, 11/05/19, Ligue 1 18-19

Samedi 11.05.2019, Ligue 1, 34ème journée, à Angers au stade Raymond Kopa :
S.C.O.ANGERS – PARIS ST-GERMAIN F.C.  1:2 (0:1)
– 14 728 spectateurs. Buts : Neymar (20′) ; Daniel Alves (58′), Tait (87′). Arbitre : M.Batta
L’équipe du PSG : Gianluigi Buffon – Juan Bernat, Marquinhos, Loic Mbe Soh, Colin Dagba – Leandro Paredes, Marco Verratti, Angel Di Maria (Julian Draxler, 77′), Dani Alves (Layvin Kurzawa, 70′) – Neymar (Eric-Maxim Choupo-Moting, 93′), Edinson Cavani. Entraineur : Thomas Tuchel
L’équipe d’Angers : Butelle – Manceau, Traoré, Pavlovic, Pellenard – Santamaria – Fulgini (El Melali, 61′), Reine-Adélaïde, Pajot (Capelle, 72′), Tait – Bahoken (Kanga, 81′). Entraineur : Moulin
Expulsion : Marquinhos (85′)


Maillot utilisé :

Maillot domicile 2018-19


Photos du match :

Première titularisation pour le titi Loic Mbe Soh (Getty / PSG.fr)

Tentative d’Edinson Cavani (Getty / PSG.fr)

La joie des parisiens après l’ouverture du score de Neymar (Getty / PSG.fr)

Angel Di Maria double la mise (Getty / PSG.fr)

Paris termine la rencontre à 10 après l’exclusion de Marquinhos

La communion entre le parcage et les joueurs au coup de sifflet final (Getty / PSG.fr)


Vidéo (cliquez sur « Visionner sur Youtube ») :


Compte-rendu (CulturePSG) :

Neymar relance Paris

Le PSG se déplaçait sur la pelouse du SCO d’Angers ce samedi dans le cadre de la 36ème journée du championnat et les Parisiens se sont imposés 2-1 malgré une fin de match marquée par l’expulsion de Marquinhos et un penalty transformé par Angers. Paris avait fait le boulot avant grâce à Neymar, le Brésilien ouvrant le score en milieu de première période avant de donner à Di Maria le but du break. Paris gagne enfin en L1 et se relance.

Angers a donné le coup d’envoi et Paris est bien en 4-4-2. La première opportunité est parisienne avec une bonne percée de Dagba conclue par un centre repoussé (2e). Angers répond par quelques accélérations qui offrent à Mbe Soh ses premiers ballons (4e). Le jeune défenseur concède d’ailleurs le premier corner du match, facilement repoussé (6e). La première occasion est angevine avec Tait trouvé côté gauche qui se met sur son pied droit et frappe mais Buffon détourne (7e). Le SCO a aussi un bon coup-franc excentré que Paris repousse comme il peut (11e). Le PSG joue très tranquillement mais Alves donne un bon ballon à Cavani ; Butelle est bien sorti et repousse sa frappe (13e). Le SCO frôle même l’ouverture du score sur un excellent centre que Bahoken coupe bien dans le dos de Mbe Soh mais Buffon est solide et inspiré sur sa ligne (16e) !

Le PSG répond par… un but mais il est refusé : Alves fait une louche pour Cavani qui s’avance et frappe de façon victorieuse mais l’Uruguayen est hors-jeu au départ, d’un rien (18e). Paris ouvre finalement le score sur l’action suivante : Neymar est trouvé plein axe et décale devant lui vers Alves qui s’avance, temporise puis centre parfaitement sur la tête de son partenaire. De près, la tête de Neymar est bien placée et imparable (0-1, 20e) !

Le SCO réagit immédiateme)nt par Tait qui efface Dagba et Mbe Soh avant de frapper dans un angle fermé, à côté (22e). Le match ne change pas de physionomie après cette ouverture du score, si ce n’est que le SCO attaque un peu plus mais les occasions sont assez rares malgré une bonne tête de Pajot au second poteau, bien gêné par Bernat (29e). Le PSG joue parfois en contre et Neymar donne un bon ballon à Cavani qui rate complètement son centre du gauche (34e). Neymar joue par à-coups et fait mal mais son centre en retrait ne trouve personne (35e). Le Brésilien s’échappe encore mais rate encore son centre (37e). Le SCO souffre et Neymar décale bien Dagba qui s’avance et centre. Cavani arrive comme une balle et claque une tête puissante, au-dessus (38e). Cavani ne reprend pas vraiment mieux un centre au cordeau de Di Maria, en plus d’être hors-jeu (40e). La dernière action de la mi-temps est pour Neymar qui tente de surprendre Butelle sur un coup-franc de 45m, de peu au-dessus (45e+1). A la mi-temps, le PSG mène 1-0 après un début délicat.

Aucun changement n’a lieu à la pause et la partie repart. La première occasion est pour Bahoken qui s’échappe mais sa frappe du gauche est complètement ratée (47e). Paris répond par un centre inattendu de Neymar et puissant que Cavani ne parvient pas à pousser au fond malgré sa très bonne position, Butelle ayant dévié (47e). Dans la foulée, l’Uruguayen défie encore Butelle sur une passe en profondeur d’Alves mais le gardien gagne son duel (48e). Le PSG frôle le break quand Di Maria envoie Alves au but mais le Brésilien tarde à frapper et Pavlovic sauve son camp (52e). Sur le corner, Di Maria tente direct et Butelle sauve sur sa ligne. L’Argentin est moins inspiré dans la foulée avec une frappe de loin hors-cadre (53e). Neymar prend les choses en main : il accélère côté gauche et centre au second poteau pour Di Maria dont la tête croisée trompe le gardien (0-2, 58e).

Malgé ce deuxième but encaissé, le SCO n’abandonne pas et Traoré est menaçant de la tête sur un coup-franc excentré (65e). Paris pourrait aussi faire mieux, notamment quand Paredes donne un bon ballon à Di Maria qui loupe son contrôle en très bonne position (69e). A 20 minutes de la fin, Tuchel sort Alves pour lancer Kurzawa, Bernat passant relayeur gauche. De son côté, le SCO envoie Capelle (72e). Le capitaine angevin Traoré tente de remuer ses troupes d’une frappe de loin, à côté (73e). Angers pense d’ailleurs réduire le score sur un bon coup-franc botté par Capelle et repris par Santamaria mais il est bien hors-jeu au départ (75e). Tait tente aussi sa chance, de peu au-dessus (77e).

La fin de rencontre a une bonne bouille de match amical de fin de saison et Buffon doit se coucher pour capter un centre (79e). Marquinhos et Bernat s’agitent aussi pour sauver une bonne action initiée par une perte de balle de Paredes (85e). Le match voit un nouveau rebondissement : à peine entré, Kanga s’infiltre dans la surface et il est retenu par Marquinhos. M. Batta n’hésite pas et siffle un penalty, plus Marquinhos expulsé (86e) ! Malgré d’intenses discussions, l’arbitre ne change rien et confirme sa discussion alors que la double peine est pourtant très dure. Tait tire le penalty, Buffon le stoppe mais l’Angevin marque en deux temps (1-2, 88e) !

Alors que Cavani finit avec le brassard, la fin de rencontre voit un PSG tenter de gagner du temps et le SCO jeter ses dernières forces dans la bataille de façon maladroite. Le PSG s’impose finalement 2-1 à Angers, sa première victoire à l’extérieur depuis plusieurs mois.

Les réactions :

Angel Di Maria (Canal+) : « C’était difficile comme match. On ne jouait pas bien depuis quelques semaines, et on n’amenait pas de bonheur. C’étai important de gagner, même si ce n’était pas facile. Il faut finir la saison sur une bonne note. Il faut essayer faire la même chose lors des prochaines journées. Aujourd’hui, on avait le bon état d’esprit. Ce n’est pas facile de se motiver quand on est champion, mais on veut offrir du bonheur aux gens ».

Thomas Tuchel (Canal+) : « Nous sommes tous très surpris pour le carton rouge de Marquinhos. Ce sont de nouvelles règles. Il n’y a pas de rouge et pénalty en même temps, pour moi. Il ne devait pas y avoir double peine (…) Ça fait du bien de regagner. Nous avons eu beaucoup d’occasions en première période, eux aussi. Après, on marque le deuxième. Angers a eu trop d’opportunités vers la fin. Mais, c’est ok. On a gagné, et globalement c’était bien (…) Neymar capitaine ? Nous avons deux capitaines : Thiago Silva et Marquinhos. Et on ne va pas changer. Il n’a pas ce profil de capitaine. Il est leader de par sa technique. Pourquoi il n’a pas le profil ? Ce n’est pas nécessaire qu’il l’ait. Je ne comprends d’ailleurs pas pourquoi tout le monde parle de ça ».


Le stade :

Le stade Raymond-Kopa

Remi

Sudiste à l'esprit contradictoire amoureux de Paris et du PSG depuis mon enfance. Nostalgique à mes heures perdues, j'aime me souvenir de nos belles heures et savoure ces grandes années. Avec "Histoire du PSG" je me régale chaque jour autour des rouge et bleu.

Voir la bio de Rémi...
Remi