Sélectionner une page

Dijon – PSG 0-4, 12/03/19, Ligue 1 18-19

Mardi 12.03.2019, Ligue 1, 18ème journée (match en retard), à Dijon au stade Gaston Gérard :
DIJON F.C.O. – PARIS ST-GERMAIN F.C.  0:4 (0:2)
– 15 117 spectateurs. Buts : Marquinhos (7′), Kylian Mbappé (40′) ; Angel Di Maria (50′), Eric-Maxim Choupo-Moting (92′). Arbitre : M.Miguelgorry
L’équipe du PSG : Alphonse Areola – Thomas Meunier, Marquinhos, Thiago Silva, Presnel Kimpembe, Layvin Kurzawa (Colin Dagba, 76′) – Marco Verratti, Juan Bernat, Christopher Nkunku (Moussa Diaby, 76′) – Angel Di Maria (Eric-Maxim Choupo Moting, 76′), Kylian Mbappé. Entraineur : Thomas Tuchel
L’équipe de Dijon : Runarsson – Yambéré, Lautoa, Aguerd – Marié, Amalfitano, Balmont, Abeid (Sammaritano, 71′) – Saïd, Tavares (Keita, 65′), Jeannot (Kwon, 83′). Entraineur : Kombouaré
Avertissements :  Marquinhos (37′), Lautoa (49′), Keita (69′)


Maillot utilisé :

Maillot extérieur 2018-19


Photos du match :

Les visages sont fermés avant le coup d’envoi (Ch.Gavelle PSG.fr)

Juan Bernat, l’irreprochable (Ch.Gavelle PSG.fr)

Kylian Mbappé retrouve le chemin des filets, félicité par ses coéquipiers (Ch.Gavelle PSG.fr)

Thomas Tuchel avant d’opérer ses 3 changements simultanément (Ch.Gavelle PSG.fr)

Choupo Moting inscrit son 2ème but pour le PSG en toute fin de match (Ch.Gavelle PSG.fr)

Victoire 4-0 mais la joie n’est évidemment pas au rendez-vous (Ch.Gavelle PSG.fr)


Vidéo (cliquez sur « Visionner sur Youtube ») :


Compte-rendu (CulturePSG) :

Le PSG se déplaçait ce mardi (19h) sur la pelouse de Dijon pour un match en retard de la 18ème journée de Ligue 1 et les Parisiens se sont imposés 4-0 sans forcer face à un DFCO très faible. Avec des buts de Marquinhos, Mbappé, Di Maria et même Choupo-Moting, les troupes de Thomas Tuchel ont bien réagi après Manchester mais l’enthousiasme n’était pas là…

Le PSG est finalement en 3-5-2 avec Bernat au milieu ! Paris prend vite le ballon et tente de jouer, avec un premier corner (3e). C’est repoussé mais Di Maria tente depuis l’extérieur le premier poteau, hors-cadre de peu (4e). C’est finalement le corner suivant qui est le bon : Di Maria le botte très bien au premier poteau pour Marquinhos qui coupe et marque d’une tête décroisée imparable (0-1, 7e). Dijon réagit vite avec un long centre coupé par Jeannot devant Kimpembe mais Areola est solide sur sa ligne (9e). Le jeu s’est équilibré mais Meunier tente de trouver Mbappé, sans succès. Le jeune Français reste au sol, touché au mollet gauche sur un tacle pourtant régulier, mais se relève. La partie est plutôt ouverte et tranquille mais les occasions sont rares (20e).

Alors que tout est tranquille, c’est pourtant Thiago Silva qui reste au sol après un coup involontaire d’Abeid sur la cheville de Thiago Silva, cloué au sol (22e). Le Brésilien revient, la partie reprend et Areola capte un centre vicieux (24e). Di Maria lance bien Kurzawa qui centre ensuite vers lui mais l’Argentin est repris dans la surface (25e). Le PSG accélère toutefois et Nkunku sert Mbappé dans la surface. Il évite un défenseur puis frappe mais le gardien repousse (28e) ! Le DFCO joue enfin de façon spontanée mais la remise de Tavares pour Abeid est mal reprise et Areola capte (32e). Paris double finalement la mise sur une action limpide : Di Maria perce plein axe sur 20m puis décale vers Kurzawa qui centre au cordeau. Mbappé est là pour reprendre de près (0-2, 40e).

Alors que le break est fait, c’est encore Mbappé qui accélère et frappe mais c’est hors-cadre (45e). A la pause, Paris mène 2-0 sans forcer face à une équipe très faible. Aucun changement n’a lieu à la pause et la partie repart. Le rythme est toujours bien mou mais Nkunku percute bien et provoque un bon coup-franc aux 20m (49e). Di Maria s’élance et envoie une frappe du gauche superbe par-dessus le mur. Le ballon touche le poteau puis rentre logiquement (0-3, 50e) ! Bien que très inférieur, le DFCO n’abandonne pas et Saïd centre mais Silva repousse de la tête. Le corner ne donne rien, capté par Areola après une frappe molle (54e).

Le match est peu vivant mais Paris réussit une belle action avec une sortie osée bien exploitée par Bernat. Il accélère et donne à Kurzawa qui accélère puis frappe de peu à côté (60e). Le gardien adverse touche aussi le ballon des deux mains juste devant si ce n’est hors de sa surface mais l’arbitre dit de jouer (66e). La fin de match est globalement anecdotique mais DI Maria se fait toucher par derrière Sammaritano juste avant de théoriquement sortir (76e). Tuchel fait 3 changements d’un coup, avec Dagba, Diaby et Choupo-Moting qui entrent et le latéral gauche se met vite en action, donnant un bon ballon à Mbappé qui ne cadre pas (78e). Dans la foulée, c’est Choupo-Moting qui décale Meunier et le Belge frappe mais c’est contré (79e). Mbappé fait aussi des ravages balle au pied et, bien lancé par Kimpembe, il élimine Lautoa avant de tenter sa chance, trouvant le montant (81e).

Mbappé tente aussi de faire marquer Diaby mais le gardien qui gagne son duel (85e). Le même Diaby est aussi repris dans la surface alors qu’il allait frapper mais l’action se continue et Meunier centre. Dagba tente de remiser de l’autre côté mais c’est capté par le gardien (86e). Dijon passe aussi proche d’une réduction de score sur une erreur de relance de Kimpembe bien exploitée mais Areola se détend bien dans son but (90e). Sur le contre, c’est Mbappé qui sollicite le gardien mais son lob ne trompe pas le portier adverse (91e). Paris va finalement marquer un denrier but facile en fin de partie : Mbappé perce et accélère plein axe avant de donner un bon ballon à Meunier côté droit. Son centre est parfait et Choupo-Moting coupe tranquillement de près pour marquer son premier but depuis 7 mois (0-4, 92e).

Les réactions :

Eric-Maxim Choupo-Moting :

« La seule chose qu’on peut faire c’est continuer, tout donner pour nous et pour les supporters. Je crois qu’aujourd »hui c’était une bonne réaction, même si on ne peut pas effacer ce qui s’est passé, ça fait toujours très, très mal. Mais gagner 4-0 c’est quand même une bonne réaction. L’ambiance n’était pas bonne ces derniers jours parce qu’on était très déçus. C’est toujours difficile de trouver les mots pour expliquer ce qu’il s’est passé parce que ça ne devait pas arriver et ça se voit sur chacun de nos visages, ça nous fait mal, à chacun d’entre nous. Mais il faut qu’on continue, qu’on montre une réaction et c’est ce qu’on a fait aujourd’hui. Bien-sûr qu’on a la tête au Classico. C’est toujours un match spécial. C’est encore plus important maintenant parce qu’il faut qu’on montre qu’on est là et je suis sûr que les supporters seront derrière nous. Le message, c’est qu’ils doivent savoir qu’on a besoin d’eux. C’est normal qu’ils pensent que ce sont juste des mots parce que ça fait très mal mais on a besoin d’eux. Personnellement j’adore jouer au Parc. Avant ce match contre Manchester, tout était bien, on avait une bonne équipe. Il faut qu’on continue, j’ai confiance. Je n’ai pas encore pensé à un challenge, il faut prendre match par match, il y en a un très spécial devant nous. Tout le monde doit se dire que c’est un très grand match. Un départ de Neymar ou Mbappé ? Franchement je ne pense même pas à ça, ce n’est pas un sujet qui est dans ma tête. Je pense qu’ils sont très contents, qu’on a une très belle équipe et qu’ils vont rester chez nous ».

Layvin Kurzawa :

« C’était important de gagner, de se remettre la tête à l’endroit. Ce soir on a fait un bon match, on a marqué des buts, on n’en a pas pris, ça fait du bien. Le Classico sera un match important. On ne craint pas l’OM, on va tout faire pour gagner ce match, c’est un match important pour nous et les supporters. On espère qu’ils vont être derrière nous comme ils l’ont fait depuis le début de la saison et qu’ils sont revenus dans le virage. Ce sera un match compliqué. On s’était donné l’objectif de gagner ce match, de ne pas prendre de but pour bien préparer le match de dimanche. On sait ce qu’il s’est passé la semaine dernière mais là on relève la tête et on va de l’avant. On était touchés. C’est une défaite qui nous a fait mal. Il faut bien préparer la saison qui va arriver en gagnant le championnat et la Coupe de France. Cela ne fera pas oublier le match de Manchester mais ce sera une bonne réponse, on sait l’importance qu’a ce match contre l’OM, va falloir le gagner ».

Thomas Meunier (Canal +) :

« On a toujours pris l’habitude d’aller saluer les supporters, ils sont souvent très nombreux en déplacement. On continue sur une bonne lancée, malgré quelques tensions avec l’élimination en C1 on a quand même une bonne relation entre les joueurs et les supporters et c’est important de la garder. Il y a probablement une fatigue émotionnelle chez pas mal de joueurs. La force mentale, c’est aussi de pouvoir montrer qu’on peut mettre ça de côté et se relever. C’était une excellente réponse. L’OM, ça tient beaucoup aux supporters. On attend avec impatience le retour au Parc, pour Marseille on sera tous main dans la main ».


Le stade :

Le stade Gaston-Gérard


Remi

Remi

Sudiste à l'esprit contradictoire amoureux de Paris et du PSG depuis mon enfance. Nostalgique à mes heures perdues, j'aime me souvenir de nos belles heures et savoure ces grandes années. Avec "Histoire du PSG" je me régale chaque jour autour des rouge et bleu.

Voir la bio de Rémi...
Remi