Sélectionner une page

Joao ALVES

Joao ALVES

 

Né le 5 décembre 1952 à Albergaria-a-Velha (Portugal)
Milieu offensif
Au PSG de 1979 à 1980 (1 saison)
22 matchs officiels au PSG
3 passes décisives
International portugais (36 sélections, 3 buts)

 

Premier match au club : Lyon 1/1 PSG (Division 1), le 26 juillet 1979

Dernier match au club : PSG 2/1 Lyon (Division 1), le 27 mai 1980

 

Autres clubs :
  • Joueur : 1972/73 : Varzim SC, 1973/74 : Montijo, 1974/76 : Boavista, 1976/78 : Salamanque, 1978/79 : Benfica, 1980/83 : Benfica, 1983/85 : Boavista
  • Entraîneur : 1985/87 : Boavista, 1987/88 : Leixoes, 1988/90 : Estrella Amadora, 1990 : Boavista, 1991/92 : Vitoria Guimaraes, 1992/94 : Estrella Amadora, 1994/96 : Belenense, 1996 : Salamanque, 1996/97 : Boavista, 1997/98 : Campomaiorense, 1999 : Farense, 2000/02 : Academia Coimbra, 2002/03 : Estrella Amadora, 2003/04 : Leixoes, 2007/09 : Benfica U19, 2009/12 : Servette Genève

 

Bio :

Il est le premier joueur portugais du PSG et arrive en 1979 en provenance de Benfica. Courtisé par Bordeaux, le meneur de jeu star de l’équipe nationale du Portugal s’engage finalement avec le PSG. Sur le terrain, il est reconnaissable grâce à la paire de gants noir qu’il porte en match en hommage à son grand père Carlos Alves, lui aussi international portugais. Surnomé Luvas pretas (les gants noirs), Jao ne s’imposera pas au PSG malgré une belle prestation au Parc contre l’OM. C’était lors de la deuxième journée de D1 et le joueur quittera le stade sous l’ovation du public. Malheureusement, il se blesse le match suivant sur le terrain de Sochaux. Terrain glissant, 55ème minute, tacle mal maîtrisé de Genghini , jambe cassée et le jeu continue. En effet, l’arbitre du match, Monsieur Jean-Marie Méeüs estime que le tacle est régulier et ne siffle pas la faute. Alves se tord de douleur et ne reviendra que 5 mois plus tard. Coup dur pour le joueur de 27 ans qui ne s’en remettra pas vraiment.Ainsi, il partira dès la fin de sa 1ere saison sans aucun but. Pour la petite histoire, ce Sochaux-PSG, fut le dernier match arbitré par Monsieur Méeüs. Borelli, alors président du PSG, etait furieux et la rumeur dit que ce dernier voulait la tête de l’arbitre du soir.

 

Vidéo :

 


Remi