Sélectionner une page

Lille – Paris Saint-Germain Côté Tribunes.

Pour le compte de la 32ème journée de Ligue 1, le Paris Saint-Germain se déplace chez le dauphin surprise de cette saison Lille, l’occasion de revenir sur les confrontations entre les deux clubs côté Tribunes.   

 

Pour commencer partons le 04 Février 1990, devant plus de 7000 spectateurs c’est les Dogues qui s’imposent face au Paris Saint-Germain sur le score de 2-0, Philippe Perilleux et Erwin Vandenbergh ont été les buteurs Lillois.

 

Les supporters parisiens présent à Grimonprez-Jooris.

 

Le 08 Février 1992, devant près de 8000 spectateurs et malgré la présence d’un beau contingent de supporters des Rouge et Bleu triste match nul 0-0 entre les deux équipes.

 

 

Le 03 Décembre 1993, devant de 10 000 spectateurs et un gros parcage de supporters Parisiens les Rouge et Bleu viennent s’imposer 2-0 à Lille grâce à des buts de Raï et de Xavier Gravelaine en toute fin de rencontre.

 

 

Craquage des fans Parisiens.  » no pyro no party « .   

 

Le 22 Mars 1995, c’est devant plus de 12 000 spectateurs que le LOSC va s’imposer face au PSG sur le score de 1-0, c’est le Danois Jacob Friis Hansen qui a donné la victoire aux Lillois.

 

 

Le 18 Novembre 1995, devant près de 12 000 spectateurs Lillois et Parisiens se quittent sur un triste match nul sur le score de 0-0, seul point positif avec ce point ramené de Grimonprez-Jooris le Paris Saint-Germain est sacré champion d’Automne titre plus qu’anecdotique certes mais qui laisse encore espérer aux Rouge et Bleu de remporter le titre de champion de France en fin de saison, même si ce ne sera pas le cas mais ça c’est une autre histoire !!

 

 

Le 04 Mai 2002, à l’image de la saison, cette rencontre restera comme un énième acte manqué. Et comment pourrait-on la définir autrement ? Une saison où Paris s’est brûlé les ailes lorsqu’il s’est approché trop près du sommet, on a beau tourner le problème dans tous les sens, rien n’y fait : Paris a une fois encore laissé passer une occasion précieuse de se qualifier pour la Ligue des champions. Devant plus de 20 000 spectateurs les Dogues vont s’imposer face au Paris Saint-Germain sur un but de Mile Sterjovski,malgré la présence en nombre et le soutien de ses supporters le PSG s’incline et finit la saison au pied du podium.

 

Résultat de recherche d'images pour "Lille - PSG parcage"

 

Le parcage Parisien en feu.

 

Le 11 Septembre 2002, devant plus de 17 000 spectateurs nouvelle défaite des Rouge et Bleu à Lille, dans un match ou l’arbitre, Monsieur Moulin, aura fort à faire avec pas moins de quatre joueurs, dont trois parisiens, qui prendront une douche anticipée, Mauricio Pochettino , José Aloísio, et Frédéric Déhu, côté PSG, et Marius Baciu côté Lillois, les dogues vont s’imposer 2 buts à 1 grâce à des buts de Vladimir Mantchev auteur d’un doublé, et ce n’est pas le pénalty du prodige Brésilien des Parisiens Ronaldinho qui avait pourtant égalisé qui empêchera la défaite des Rouge et Bleu en terre Nordiste. Triste soirée pour les Rouge et Bleu.

 

 

Le 09 Août 2003, c’est devant plus de 17 000 spectateurs que le Paris Saint-Germain va encore s’incliner 0-1 devant Lille, ce qui confirme que c’est un endroit où les Rouge et Bleu ont eu très souvent du mal dans son histoire, pour les Lillois c’est Hector Tapia qui a permis aux Dogues de décrocher les trois points de la victoire.

 

 

Pour terminer ce voyage dans les confrontations entre Lillois et Parisiens partons le 26 Janvier 2008, devant plus de 14 000 spectateurs les deux équipes se quittent encore une fois sur un triste match nul 0-0.

 

 

Le message des supporters Parisiens envers leurs dirigeants. 

Xavier Coulant

Mon premier match au Parc :

-> PSG - Lens le 16 Octobre 1984 (4-3)
Avec mes grands parents. Un souvenir très vague je n’avais que huit ans

Un joueur qui m'a marqué :

-> Raï, Pauleta, ou Joël Bats. Un pour chaque époque

Un match de légende :

->En live c’est PSG - Steaua Bucarest mais dans l’histoire pour moi c’est PSG - Real Madrid 1993.

Mon chant de supporter favori :

-> Tout simplement le Paris est magique avec les deux tribunes qui échangent..
Xavier Coulant