Lille – PSG 0-0, 20/12/20, Ligue 1 20-21

Lille – PSG, 20/12/20, Ligue 1 20-21

Dimanche 20.12.2020, Ligue 1, 16ème journée (3ème place) à Lille, au stade Pierre-Mauroy :
LILLE O.S.C. – PARIS ST-GERMAIN F.C. 0:0 (0:0)
Match à huis-clos. Arbitre : M. Letexier.
L’équipe du PSG : Keylor NavasThilo Kehrer, Marquinhos, Presnel Kimpembe (Mitchel Bakker, 81′) – Alessandro Florenzi (Colin Dagba, 87′), Marco Verratti, Idrissa Gueye, Rafinha Alcantara (Julian Draxler, 77′), Layvin Kurzawa (Ander Herrera, 87′) – Moise Kean, Angel Di Maria (Kylian Mbappé, 77′). Entraineur : Thomas Tuchel.
L’équipe de Lille : Maignan – Celik, Fonte, Botman, Reinildo – André (Xeka, 79′), Soumaré – Ikoné (Weah, 61′), Bamba – Yazici (David, 61′), Yilmaz. Entraîneur : Galtier.
Avertissements : Thilo Kehrer, 6′, Presnel Kimpembe, 19′.


Maillot utilisé :

extérieur Europe 2020 2021
Maillot Extérieur 2020-21

Photos du match :

Les Parisiens avant le coup d’envoi (Ch. Gavelle, psg.fr)
Presnel Kimpembe auteur en fin de match d’un geste défensif incroyable alors qu’il venait juste de se blesser (Ch. Gavelle, psg.fr)
Spectaculaire tentative d’Angel Di Maria (Ch. Gavelle, psg.fr)
Presnel Kimpembe se précipite sur le ballon devant Marquinhos, Layvin Kurzawa et Moise Kean (Ch. Gavelle, psg.fr)
Dégagement de Keylor Navas sous les yeux de Marco Verratti (Ch. Gavelle, psg.fr)
Rafinha Alcantara (Ch. Gavelle, psg.fr)
Le ballon échappe à Moise Kean et à Marquinhos… Nouvelle action chaude sur les buts de l’ex-titi Maignan (Ch. Gavelle, psg.fr)

Vidéo (cliquez sur « visionner sur YouTube ») :


Compte-rendu (CulturePSG) :

Lille/PSG (0-0), Paris solide mais sans étincelle

Le PSG se déplaçait à Lille ce dimanche soir dans le cadre de la 16e journée de Ligue 1 et les Parisiens ont fourni un bon match en ne concédant pratiquement aucune occasion. Problème, ils ont aussi manqué de tranchant offensif pour marquer le but de la victoire, privés de Neymar et avec un Mbappé entré en jeu seulement sur la fin. Paris s’est retrouvé une assise défensive mais peut repartir frustré de Lille.

Le match :

Paris donne le coup d’envoi et Lille presse fort d’entrée mais les deux équipes parviennent à tenir le ballon à tour de rôle (3e). Alors que la partie se joue au milieu, Kehrer découpe Reinildo et écope du premier avertissement (6e). Une bonne passe de Florenzi pour Kean ou encore une frappe d’Ikoné animent la partie mais les occasions tardent (9e). Sur un corner, un contre part et Bamba efface Kimpembe avant de servir Yilmaz qui rate sa frappe (9e). Le PSG a le ballon mais peine à en faire quelque chose et Lille l’utilise aussi bien mal (15e). Le match est de petit niveau et ce sont des fautes qui sont sifflées (21e). Di Maria provoque un bon coup franc et Kehrer décroise sa tête mais c’est à côté, pas de beaucoup (22e).

Le PSG est passé en 4-4-2 et construit mieux, Di Maria parvient à centrer et Rafinha coupe de la tête, juste devant le poteau (25e) ! Le changement tactique a fait beaucoup de bien au PSG malgré un contre bien coupé par Kimpembe et Paris a clairement mis la main sur le match, Kurzawa provoquant un bon coup franc que Di Maria tire au-dessus (29e). Lille ne parvient pas à être dangereux et une tête de Botman sur corner est largement au-dessus (35e). Lille est même plus dangereux sur la relance qui suit que Kehrer rate mais Paris se dégage (36e). La bonne période parisienne n’a pas duré plus de cinq minutes et le match est de nouveau cadenassé (38e).

Le PSG a une vraie belle occasion sur un bon centre de Di Maria que Kean reprend mais sa déviation manque d’un peu de puissance pour inquiéter Maignan (41e). Di Maria tente beaucoup et enchaîne les dribbles avant de frapper mais c’est contré et Maignan capte tranquillement (45e). Kean joue aussi mal un coup peu avant la pause avec un centre en retrait pour personne (45e). A la dernière seconde de la mi-temps, Di Maria tire un coup franc parfait au second poteau que Fonte est tout proche d’envoyer au fond de ses filets devant Kimpembe mais Maignan réussit un gros arrêt sur sa ligne et repousse (45e+2). Aucun changement n’a lieu et la partie repart sur le même rythme avec un PSG qui contrôle les contres lillois.

On retrouve aussi la même physionomie avec Paris qui fait tourner le ballon et Lille qui défend en bloc (49e). Kurzawa déborde et envoie un centre au premier poteau que Kean coupe bien mais c’est dans le petit filet de peu (51e) ! Yazici pense ouvrir le score mais il est hors-jeu de 5m sur un ballon donné par Yilmaz (53e). Kurzawa tente encore de trouver Kean mais sa tête est ratée (55e). Le PSG commence à être vraiment bien et Di Maria sert Kean qui s’emmêle mal le ballon puis frappe mais c’est repoussé en corner. Dans la foulée, Di Maria envoie un centre très dangereux que personne ne coupe devant la ligne (59e). A l’heure de jeu, Galtier fait un double changement : Yazici et Ikoné out pour David et Weah. David frappe d’entrée d’une tentative impossible que Navas capte facilement (62e).

Le PSG a la maîtrise du jeu mais ne parvient pas vraiment à être juste dans les 30 derniers mètres à l’image d’un centre trop long de Kurzawa pour Florenzi (68e). Lille a une bonne tentative par Yilmaz de loin et Navas dévie en corner qui ne donne rien (75e). Di Maria et Rafinha sortent pour Mbappé et Draxler à l’entrée du dernier quart d’heure (77e) mais Lille part en contre, il faut un miracle de Kimpembe pour arrêter Yilmaz mais le défenseur en reste au sol (78e) ! Le défenseur s’était en fait blessé plus tôt dans sa course mais s’est arraché pour tacler. Quelle bravoure de sa part.

Alors que Bakker l’a remplacé, c’est Kurzawa qui sort du terrain en pleine action pour un pépin physique et Paris joue à 10, Lille part en contre et Kehrer découpe… Florenzi pour couper le contre (85e). Dagba et Herrera entrent pour remplacer les blessés et Paris doit finir avec une défense à quatre par manque de joueurs (88e). Cinq minutes sont ajoutées mais les changements ont tué le rythme et Gueye offre un bon coup franc que Kehrer doit dégager en corner et cela ne donne rien (93e). Après Gueye, c’est Bakker qui fait n’importe quoi et force Marquinhos à repousser en corner qui ne donne rien (95e). La partie s’arrête peu après sur un 0-0 logique vu le peu d’occasions. Paris aurait pu gagner mais a manqué de tranchant devant les buts.

Les réactions :

Thomas Tuchel :

Un bon point à Lille ?
« Je suis très content de la performance de mon équipe. C’était très très fort, très très discipliné, très concentré. On était très disciplinés, c’était excellent sur ce point. On a maîtrisé la rencontre. On a fait un bon bon match, avec Marquinhos à un niveau extraordinaire. »

Le geste incroyable de Kimpembe :
« Oui, c’est le geste de la soirée. C’était la première fois et la seule fois où l’on a perdu notre structure pour contrôler les contre-attaques. C’était aussi de ma faute puisque j’ai fait deux changements juste avant le corner. Ce n’était pas le meilleur moment pour nous pour changer deux joueurs. À cause de ça, je suis aussi responsable. Malheureusement, il est blessé après cette action-là. C’était l’unique fois où l’on a subi une contre-attaque. Ce qui était le défi du soir et qu’on a très bien géré. C’était excellent en dehors de cette occasion face à l’une des meilleures équipes d’Europe sur contre-attaque, toujours avec quatre joueurs se projetant. On l’a toujours bien contrôlé lors du match sinon. »

Encore trois blessés…
« Kimpembe et Kurzawa, sûr, Florenzi aussi bien sûr. Mon avis, vous le connaissez bien, c’est qu’on va tuer les joueurs. On nous fait tout le temps jouer à 21h, on manque de rythme pour manger, pour dormir, pour récupérer. Mais continuez comme et voilà… Il nous manque Neymar, Mbappé, Bernat, Icardi. Ce sont des joueurs que vous voulez voir quand le premier joue contre le second non ? Mais on joue tout le temps à 21h et il faudrait être surpris ? Non, je ne le suis pas. On a encore trois joueurs de plus de blessés et c’est bien fait (ironique). »

Marquinhos :

Quelle est votre analyse de cette rencontre assez fermée mais malgré tout dominée par le PSG ?
« Cette équipe nous a mis en difficulté aujourd’hui mais on a su contrôler le match. Il aurait peut-être fallu un peu plus de création pour qu’on puisse être un peu plus dangereux. On sait aussi que cette équipe va très vite vers l’avant, il fallait qu’on soit bien organisés derrière pour bien défendre ces contre-attaques. C’est un point important mais nous sommes ambitieux et voulons toujours la victoire, ramener des points à la maison. Surtout avec la concurrence actuelle, c’était important de prendre ces trois points mais ce n’est finalement pas le cas aujourd’hui. »

Satisfait de l’activité de vos coéquipiers et de cette domination du soir malgré les absences ?
« C’est vrai, même avec tous les absents que l’on a, on avait malgré tout une superbe équipe sur le terrain, qui a répondu présent. Tous les joueurs ont donné beaucoup d’énergie. C’est une bonne satisfaction pour nous, les défenseurs, de voir l’équipe mettre beaucoup d’engagement. Il nous a manqué ce petit but pour que la soirée soit parfaite pour nous. »

Vous avez attaqué sur la largeur pour ensuite repasser par les demi-espaces (droit et gauche), était-ce le plan pour déstabiliser Lille, notamment avec Di Maria ?
« On sait que Galtier resserre toujours le milieu de terrain contre Paris. Il le fait depuis l’époque de Saint-Étienne. C’est un entraîneur qui nous cause beaucoup de difficultés. C’est super pour nous, c’est un excellent challenge pour l’équipe. Cette équipe de Lille montre qu’elle a beaucoup de qualités, qu’elle peut nous montrer en difficulté dans notre jeu. Je pense que nous également avons su être intelligents, pour trouver les espaces notamment. Ils jouent très très bas et sont très dangereux lorsque l’on a le ballon puisqu’ils contrent très vite. Ils ont des joueurs très rapides pour le faire. On savait que si l’on joue dans l’axe, il faut directement trouver les latéraux puisque Lille presse beaucoup au milieu du terrain. Il fallait surtout analyser le match, trouver les espaces et jouer simple et vers l’avant pour être dangereux. C’est ce qu’on a essayé de faire aujourd’hui. »

Comment vivez-vous ces passages entre défense centrale et milieu de terrain, même au sein d’une rencontre ?
« Je dirais qu’il y a toujours l’idée d’aller de l’avant. C’est vrai que c’est plus facile d’organiser le jeu en défense centrale. Au milieu de terrain, ça va très vite. Quand tu redescends en défense, le jeu est plus clair pour toi. C’est ce que j’essaye de faire, et notamment aujourd’hui. J’ai débuté en défense et j’ai ensuite essayé d’avancer un peu pour qu’on puisse mettre cette équipe de Lille en difficulté. Au début du match, ils pressaient et nous causaient des difficultés pour ressortir le ballon. C’est pour ça qu’on a changé quelques fois, pour tenter de trouver le meilleur schéma pour sortir au mieux le ballon. Il fallait être intelligent aujourd’hui. J’étais en défense mais le coach m’a laissé la liberté d’avancer et de reculer quand il le fallait. Il fallait analyser le match pour savoir quand c’était le moment pour le faire. »

Le tacle salvateur réalisé par Kimpembe sur Burak Yilmaz ?
« C’était incroyable ! Malheureusement, il y a eu la blessure derrière. Il a fait ce qu’il fallait pour l’équipe. Il était tout seul contre trois ou quatre attaquants. Il faut vraiment le remercier pour ce qu’il a fait, parce que s’il n’arrête pas ce ballon, ils allaient au but. »


Le stade :

Le stade Pierre-Mauroy

Loic
Suivez-moi
Les derniers articles par Loic (tout voir)

Loic

Fan du club depuis toujours, présent au Parc et en déplacement de 1988 à 2010. PSG ´till I die! Voir la bio de Loic...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

I accept that my given data and my IP address is sent to a server in the USA only for the purpose of spam prevention through the Akismet program.More information on Akismet and GDPR.