Sélectionner une page

Marseille – PSG 0-2, 28/10/18, Ligue 1 18-19

Dimanche 28.10.2018, Championnat de France, Ligue 1, 11ème journée (1ère place) à Marseille, au Stade Orange Vélodrome : OLYMPIQUE DE MARSEILLE – PARIS ST-GERMAIN F.C. 0:2 (0:0) – 64 696 spectateurs. Buts : Kylian Mbappé (65′), Julian Draxler (95′). Arbitre : M.Bastien. L’équipe du PSG : Alphonse Aréola – Thilo Kehrer, Marcos Marquinhos, Stanley Nsoki – Juan Bernat, Marco Verratti, Julian Draxler, Angel Di Maria (Adrien Rabiot, 79′), Thomas Meunier – Neymar, Eric-Maxim Choupo-Moting (Kylian Mbappé, 62′). Entraîneur : Thomas Tuchel. L’équipe de Marseille : Mandanda – Sarr, Rami, Kamara, Amavi – Sanson (Radonjic, 73′), Strootman, Luiz Gustavo – Thauvin (Germain, 72′), Payet, Ocampos (Mitroglou, 85′). Entraineur : Rudy Garcia Avertissements : Thilo Kehrer (43′), Angel Di Maria (52′), Lucas Ocampos (81′), Kevin Strootman (86′), Jordan Amavi (91′), Luis Gustavo (92′)


Maillot utilisé :

Maillot domicile 2018-19


Photos du match :

Thomas Tuchel a tenté un grand coup et a su imposer le respect (iconsport)

Marco Verratti au coeur de l’entrejeu, encore un grand match de l’italien (Ch.Gavelle PSG.fr)

Neymar a du batailler (Iconsport)

Mbappé, punit puis héros. Buteur pour son 3ème ballon touché

Julian Draxler assomme l’OM et fait taire le vélodrome…


Vidéo :


Compte-rendu (CulturePSG) : Toujours aussi jouissif Le PSG se déplaçait à Marseille pour affronter l’OM à l’occasion de la onzième journée de Ligue 1 et Paris s’est imposé 2-0 au Vélodrome grâce à Mbappé, à peine quelques minutes après son entrée à l’heure de jeu, et Draxler en toute fin de partie. Paris a été gêné une mi-temps puis a logiquement gagné après la pause. L’OM donne le coup d’envoi et joue un long ballon et met immédiatement la pression sur le camp parisien (2e). Le match est tendu et Paris prend la balle, tentant de construire autour de Neymar (3e). Assez vite, Marseille se met en défense et attend le PSG dans sa moitié de terrain pour jouer en contre mais N’Soki contre Sarr (7e). Après 10 minutes, Paris peine toutefois un peu à s’approcher du but olympien, même si Bernat provoque le premier corner du match (11e). Neymar le joue à ras de terre aux 15m pour Draxler qui frappe au-dessus (12e). Paris a une belle opportunité mais Di Maria est contré dans la surface au mment de frapper, de même que Neymar dans la foulée (14e). Après un gros quart d’heure, le match est bien lancé et Paris a la maîtrise, à défaut d’avoir des occasions, et construit patiemment, mais aussi parfois sur des attaques rapides, à l’image de celle conclue par une frappe trop croisée de Choupo-Moting (23e). La première vraie occasion est marseillaise : Thauvin centre et Meunier repousse juste devant Sanson. Cela retombe sur Luiz Gustavo qui frappe juste à côté du but (29e). L’OM sort peu à peu du bois et Thauvin se retrouve en bonne positin dans la surface mais rate son centre (31e). Les corners olympiens se multiplient même et Ocampos reprend de la tête mais Areola s’envole bien (33e). Paris répond par une belle action collective mais Kamara repousse le très bon centre de Bernat (35e). Le match baisse au fur et à mesure en qualité et s’enferme dans un faux rythme (40e). La mi-temps arrive toutefois après une énorme occasion du PSG : le ballon traîne dans la surface marseillaise, Draxler sert Di Maria en retrait qui frappe. Le ballon va rentrer mais Strootman repousse sur sa ligne alors que Mandanda était battu (45e+1). A la pause, le 0-0 est pourtant logique vu le nombre pratiquement nul d’occasions de part et d’autre. Paris a bien débuté mais a du mal dans son schéma de jeu offensif, se créant peu d’opportunités. Aucun changement n’a lieu à la mi-temps, malgré un échauffement poussé de Mbappé et la partie repart avec une grosse frappe de Di Maria repoussée en corner du bout des doigts par Mandanda (46e). Paris semble mieux revenu après la pause et Thuavin doit par exemple tacler Neymar sur un contre (49e). Le match est chaud, souvent hâché, et l’adjoint de Thomas Tuchel Arno Michels est par exemple expulsé (53e)… Neymar prend aussi les choses en main dès qu’il le peut et il réussit un exploit individuel incroyable pour se mettre en position de frappe dans la surface mais sa tentative du gauche passe juste à côté (56e). Thauvin se montre aussi et provoque un bon coup-franc, juste devant la surface. Payet le tire de façon superbe mais Areola claque la balle en corner (58e). Sur celui-ci, Rami tente un retourné mais il est contré et Areola capte. A l’heure de jeu, le KO semble proche de chaque côté, pratiquement à chaque attaque. Tuchel tente alors un coup en lançant Mbappé à la place de Choupo-Moting (62e). Le premier effet n’est pas immédiat et c’est Thauvin qui tente sa chance, bien loin du cadre (65e). Cela ne tarde toutefois : Draxler contre Sanson au milieu du terrain et donne à Di Maria qui voit Mbappé partir au but. La fusée est lancée, Kamara ne le rattrapera pas et Mbappé trompe Mandanda de façon imparabale (0-1, 65e). A peine entré après sa punition, Mbappé fait déjà la différence. Paris garde le ballon mais Marseille contre et il faut un bon contre de Kehrer sur une frappe de Sanson qui partait bien (69e). Le but a fait mal aux Marseillais et Neymar continue d’accélérer, superbement servi par Mbappé. Il contrôle et tente un crochet mais est repris aux 6m (72e). Malgré un double changement de l’OM qui passe en 4-2-3-1, Mbappé est encore dangereux et déborde dans la surface. En angle très fermé, c’est Mandanda qui gagne son duel (75e). Le PSG domine désormais complètement etDi Maria décale Meunier dans la surface. La frappe du Belge est lourde et Mandanda la claque en corner du bout des doigts (78e). Sur le corner, c’est Mbappé qui est trouvé mais sa tentative enroulée n’est pas cadrée. L’OM n’abandonne pas pour autant et Amavi envoie une superbe frappe de loin sur le poteau d’un Areola qui semblait sur la trajectoire (79e). Marquinhos est aussi bien présent en défense sur deux ballons chauds consécutifs, le capitaine repoussant des centres (81e). Si l’équipe olympienne semble épuisée, elle reprend malgré tout la possession, le PSG se plaçant bas devant son but (84e). Garcia tente sa dernière chance avec Mitroglou qui remplace Ocampos, Marseille finissant en 4-4-2. L’OM pense égaliser sur un coup-franc repris en deux temps après un gros arrêt d’Areola mais M. Bastien avait auparavant sifflé une faute de Strootman sur Marquinhos (86e). L’OM explose, Strootman est averti tandis que Rudi Garcia est expulsé. La fin de match est tendue, à l’image d’un contact Amavi/Mbappé dans lequel l’attaquant du PSG reste au sol pour un choc tête contre tête (89e). On retrouve l’attaquant du PSG en train de déborder le même Amavi mais ce dernier le fauche et écope d’un avertissement (91e). Paris joue la montre en cette fin de partie alors que le temps additionnel est de 5 minutes (92e). On retrouve aussi Verratti qui perce mais il donne un mauvais ballon à Mbappé, contré (93e). L’OM s’énerve beaucoup et Germain est légèrement touché dans la surface mais M. Bastien ne siffle pas. Pire, le PSG part en contre avec Mbappé qui lance Neymar. Il frappe et Draxler est là pour conclure au second poteau dans un angle fermé (0-2, 95e) ! Réactions : Kylian Mbappé : « L’équipe en avait besoin. Une grande équipe se repose sur les leaders, il faut qu’ils fassent la différence. Je l’ai fait aujourd’hui. » Thomas Tuchel : « Il y avait beaucoup de choses qui faisaient que je n’étais pas concentré sur le match, Je déteste jouer sans Kylian (Mbappé) ou Adri (Rabiot). On fait des plans durant quelques jours et après on doit changer… Mais je dois réfléchir. Ça me préoccupe. »


Le stade :

Le stade Vélodrome


Remi

Remi

Sudiste à l'esprit contradictoire amoureux de Paris et du PSG depuis mon enfance. Nostalgique à mes heures perdues, j'aime me souvenir de nos belles heures et savoure ces grandes années. Avec "Histoire du PSG" je me régale chaque jour autour des rouge et bleu.

Voir la bio de Rémi...
Remi