Marseille – PSG 1-0, 16/10/05, Ligue 1 05-06

0506_OM_PSG_Semak

Dimanche 16.10.2005, Championnat de France, Ligue 1, 11e journée (2e place) à Marseille, au Stade Vélodrome :
OLYMPIQUE DE MARSEILLE – PARIS ST-GERMAIN F.C.  1:0 (0:0)
– 54 260 spectateurs. But : Cana, 78′.
L’Équipe du PSG : Jérôme Alonzo – Bernard Mendy, David Rozehnal, Mario Yepes, Sylvain Armand – Vikash Dhorasoo (Stéphane Pichot, 86′), Sergueï Sémak (Rudy Haddad, 66′), Modeste M’Bami, Christophe Landrin (Fabrice Pancrate, 49′) – Bonaventure Kalou, Jérôme Rothen. Entraîneur : Laurent Fournier.
Avertissements à Bonaventure Kalou, Bernard Mendy, David Rozehnal et Mario Yepes.


Maillot utilisé  :

dom0506

Maillot domicile 2005-06 (collection MaillotsPSG)


Billet  :


Programme :


Photos du match :

0506_OM_PSG_DhorasoovsLamouchi

Vikash Dhorasoo devance Sabri Lamouchi (Ch. Gavelle)

0506_OM_PSG_RozehnalvsNiang

David Rozehnal (Ch.Gavelle)

0506_OM_PSG_Mbami

Modeste M’Bami

0506_OM_PSG_YepesvsBarthez

Tête de Mario Yepes (Ch. Gavelle)

0506_OM_PSG_Mendy2

Envolée de Bernard Mendy devant Niang (OM4ever)

0506_OM_PSG_LandrinvsOruma

Christophe Landrin à la lutte avec Wilson Oruma (Ch. Gavelle)

Sergeï Semak (Ch. Gavelle)

Sergueï Semak (Ch. Gavelle)

0506_OM_PSG_parcage

Le parcage parisien (Ch.Gavelle)


Vidéo (le but) :


Compte-rendu (Loïc Prigent, psg.fr) :

Fin de série !

Paris avait oublié l’amère saveur d’une défaite face à l’OM. De victoires (huit) en match nul (un), les Parisiens avaient pris l’habitude de briller dans le derby de la France. Ce but de la tête de Cana (79e) offre donc trois points à l’OM mais ne prive pas le PSG de sa place de dauphin.

Après une première période équilibrée, personne ne pouvait prédire l’issue de la rencontre, tant les occasions auraient pu être décisives de part et d’autre. Mais l’obstination des Olympiens au retour des vestiaires est finalement venue à bout de la défense parisienne, par l’intermédiaire de cette puissante tête de Lorik Cana, suite à un corner de Nasri (79e).

Sur une pelouse généreusement arrosée à l’issue de l’échauffement, Laurent Fournier a trouvé son alternative à Pedro Pauleta suspendu : c’est Sergueï Semak qui prendra place aux côtés de Bonaventure Kalou, tandis que Mario Yepes portera le brassard de capitaine. Pour le reste, pas d’autre surprise ni d’un côté, ni de l’autre. Comme prévu, Marseille aligne donc une défense à cinq, avec Lorik Cana au poste de défenseur central.

Alors que la fumée se dissipe dans les gradins du Vélodrome, la rencontre démarre sur les chapeaux de roue. Le danger vient d’abord des locaux, avec un coup franc d’Oruma, détourné hors du cadre par un défenseur Parisien (2e). Paris riposte par un contre mené par Kalou. L’attaquant ivoirien échappe à la défense phocéenne, mais vient buter sur Barthez, sorti (trop ?) vigoureusement loin de ses cages. Semak a suivi et tente le lobe… Un peu long (3e) !

Marseille prend donc l’initiative du jeu et pousse Paris dans ses retranchements. Yepes s’empare alors du ballon et cherche Dhorasoo dans l’axe. Le meneur de jeu Rouge et Bleu lève la tête et lance Kalou dans le dos de la défense adverse. « Bona » parvient à frapper, avant d’être une nouvelle fois percuté par le portier olympien à l’extérieur de la surface… Monsieur Poulat indique une sortie de but (10e). Dans la foulée Ribery déborde côté droit et fait trembler les supporters parisiens d’un tir croisé qui frôle le montant du but d’Alonzo (12e).

Cana met fin à la série parisienne

Alors que le terrain se détériore peu à peu, les lignes se resserrent et les occasions se raréfient. Rothen tente donc sa chance de loin, sur coup franc, la frappe est cadrée mais captée sans problème par Barthez (26e). A son tour, Kalou cherche à percer la défense marseillaise. Contré, le ballon profite finalement à Semak qui se présente seul face au gardien de l’OM. Mais le gardien tricolore préserve son but inviolé (30e).

Marseille ne tarde pas à riposter. Les Olympiens remontent rapidement le terrain. Alonzo s’interpose face à Niang mais le ballon revient dans les pieds de Gimenez dont la frappe est repoussée sur sa ligne par « Super Mario » (30e). Sabri Lamouchi conclut cette première période d’une puissante reprise de volée au raz de la lucarne d’Alonzo (45e).

A peine sorti du vestiaire, Landrin reste au sol suite à un tacle appuyé de Taiwo (46e). Fracture pour le premier, carton jaune pour le second. Le milieu droit est contraint de céder sa place à Fabrice Pancrate. Pendant de longues minutes, Marseille va ensuite avoir le monopole des occasions. Mais chaque fois Alonzo prend le dessus comme sur cette tête de Gimenez (54e) ou encore sur cette frappe lointaine de Ferreira (59e). Et sur ce corner, c’est Niang qui va lui-même sortir un ballon de but sur la ligne parisienne (64e), avant que Ribery ne manque encore de peu le cadre (65e). Ouf !

Paris va finalement se créer une occasion par l’intermédiaire de Pancrate. De peu au dessus (78e). Mais c’est aussi le moment que choisissent les locaux pour ouvrir le score. Sur un corner de Nasri, tout juste entré en jeu, Cana fait trembler les filets de ses anciens coéquipiers d’une tête décroisée en pleine lucarne (1-0, 79e). Sous les projectiles, Rothen parvient à trouver la tête de Yepes… Au dessus (86e). Ce sera la dernière occasion parisienne. Les Rouge et Bleu voient donc leur série face à Marseille s’interrompre. Les hommes de Laurent Fournier conservent cependant leur deuxième place qu’ils défendront dès samedi face à Nancy, au Parc des Princes.

Réactions :

Laurent Fournier (Entraîneur du PSG)
(en colère après les incidents d’avant-match ayant contraint les Parisiens à changer de vestiaire) « Le match a été difficile, même si nous nous sommes créés quelques bonnes opportunités. Le but intervient sur coup de pied arrêté après une erreur de marquage. Les joueurs ont fait le maximum malgré les circonstances. On ne va pas baisser les bras après cette défaite, au contraire. Nous occupons toujours la 2e place de Ligue 1 derrière Lyon et nous entendons bien la défendre dès samedi lors de la réception de Nancy. »

Jean Fernandez (Entraîneur de Marseille)
« Je pense que le résultat est mérité sur la physionomie de la rencontre. Je tiens tout de même à dire que nous avons joué contre une bonne équipe du PSG, qui était bien organisée. Nous aurions peut-être pu marquer en première période, mais cela s’est finalement joué sur coup de pied arrêté. Nous avions travaillé ces corners au premier poteau à l’entraînement et cela a fonctionné ce soir. »

Jérôme Alonzo (Gardien de but du PSG)
« Si on ouvre le score, ce n’est plus le même match. Je reste persuadé qu’on a fait un bon match. On a eu notre chance, on l’a laissé passer. Il y a deux belles sorties de Fabien Barthez en début de match. C’est la première fois en quatre ans qu’on part déçu du Vélodrome, il fallait bien que cela arrive un jour. »

Fabien Barthez (Gardien de but de Marseille)
« Je suis vraiment très heureux pour la ville de Marseille. Demain, tout le monde sera de bonne humeur dans les embouteillages. Mais bon, pour nous, c’est un match de Championnat comme les autres. On a pris trois points, c’est ce qu’il fallait faire. Le principal, c’est que l’équipe avance. »


Le stade :

Le stade Vélodrome

Le stade Vélodrome