Mbappé, Neymar JR, Icardi, Di Maria le quatuor qui nous amènera au sommet ?

La première partie de la saison d’un point de vue comptable est satisfaisante : largement en tête du championnat, qualifié en Coupe de la Ligue, premier du groupe de Ligue des Champions devant le Real Madrid. Cependant, dans le jeu, tout n’a pas été parfait, loin s’en faut. Mais le mois de décembre avec les six victoires en autant de matchs, et les 22 buts inscrits donnent le droit d’espérer et de rêver. Retour sur la première partie de saison des quatre meilleurs éléments offensifs.

 

ICARDI, ADAPTATION EXPRESS

 

Icardi face au FC Bruges, buteur ce jour-là (F.Denat / CulturePSG)

 

Mauro Icardi est avec Keylor Navas LA recrue du mercato estival. Quelle adaptation ! 14 buts en 18 matchs, ajouté à cela 2 passes décisives. Il a profité de la blessure d’Edinson Cavani, et a performé tout de suite. Il est parfaitement intégré dans le collectif, son entente avec les autres joueurs offensifs fait merveille. Difficile de l’imaginer ailleurs que dans le onze de départ.

Il offre la victoire à Galatasaray, et face au FC Bruges en Ligue des Champions, à Brest peu de temps après son entrée en jeu. Il inscrit un doublé lors d’un match important pour les supporters, la confrontation au Parc face à l’Olympique de Marseille.

Les buts de Mauro Icardi cette saison :

  • Galatasaray 0/1 PSG (Ligue des Champions)
  • PSG 4/0 Angers (Ligue 1)
  • Nice 1/4 PSG (Ligue 1)
  • FC Bruges 0/5 PSG (Ligue des Champions) (doublé)
  • PSG 4/0 Marseille (Ligue 1) (doublé)
  • PSG 1/0 FC Bruges (Ligue des Champions)
  • Brest 1/2 PSG (Ligue 1)
  • PSG 2/0 Lille (Ligue 1)
  • Montpellier 1/3 PSG (Ligue 1)
  • PSG 5/0 Galatasaray (Ligue des Champions)
  • Saint-Etienne 0/4 PSG (Ligue 1)
  • PSG 4/1 Amiens (Ligue 1)

 

NEYMAR JR, L’INDISPENSABLE MAESTRO

 

Neymar face à Strasbourg, lors de son retour au Parc (F.Denat / CulturePSG)

 

Désireux de quitter le club cet été, mais sans offre bien sérieuse, Neymar JR est resté au PSG. Sifflé, insulté par une partie du public pendant plusieurs matchs, la situation s’est calmée même si ce n’est pas encore l’amour fou entre le CUP et le joueur brésilien.

Sur le plan sportif, le retour de Neymar JR a été extraordinaire, jugez un peu :

 

Après ce coup d’éclat contre Strasbourg, Neymar a remis cela contre Lyon et offrant une victoire méritée dans les dernières minutes. Malheureusement, Neymar se blesse pendant la trêve internationale… Il ne revient qu’à partir du match à Madrid, débutant sur le banc, et effectuant une rentrée pas à la hauteur de son talent.

Cependant, au fil des matchs, Neymar JR semble retrouver de la condition physique, une perte de poids, grâce à l’enchaînement des matchs. Dans le nouveau système en 4-4-2 mis en place par Tuchel, le numéro 10 semble s’épanouir et ça nous va très bien.

En effet, peu importe ce que l’on peut penser de son comportement cet été, sans Neymar, le jeu parisien n’est pas le même. A mi-saison, Neymar aura inscrit 9 buts et effectué 6 passes décisives en 12 matchs. On croise les doigts pour que les pépins physiques soient de côté (et que les arbitres le protègent un peu plus, comme à Montpellier, où apparemment on peut étrangler un adversaire sans être averti).

Les buts de Neymar JR cette saison :

  • PSG 1/0 Strasbourg (Ligue 1)
  • Lyon 0/1 PSG (Ligue 1)
  • Bordeaux 0/1 PSG (Ligue 1)
  • PSG 4/0 Angers (Ligue 1)
  • PSG 2/0 Nantes (Ligue 1)
  • Montpellier 1/3 PSG (Ligue 1)
  • PSG 5/0 Galatasaray (Ligue des Champions)
  • Saint-Etienne 0/4 PSG (Ligue 1)
  • PSG 4/1 Amiens (Ligue 1)

 

 

MBAPPE, EN PROGRESSION CONSTANTE

 

Mbappé célébrant un but face à l’OM (F.Denat / CulturePSG)

 

Malgré une absence de près d’un mois, Mbappé affiche des statistiques incroyable : 18 buts en 19 matchs, et 8 passes décisives. Pas mal pour un soi-disant tout droit et joueur personnel. C’était le petit tacle aux détracteurs du génie français comme quoi il aurait changé, et toutes les bêtises qu’on peut lire et entendre ici ou là (interview dans France Football à lire d’ailleurs ce mardi).

Son entente avec Neymar JR est clairement établie, son comportement défensif lors des derniers matchs est bon, son efficacité pour conclure les actions est bien meilleure, mais il peut encore progresser. La dernière fois que Mbappé a joué dans un 4-4-2 en Ligue des Champions, c’était avec Monaco lors de la saison 2016-2017, où il s’était révélé, en atteignant les demi-finales, avant de signer dans le plus grand club français.

On souhaite qu’Mbappé continue comme cela, qu’il fasse briller les autres, qu’il continue à enquiller les buts et fasse gagner le PSG et l’équipe de France à l’Euro 2020.

Les buts de Mbappé cette saison : 

  • PSG 2/1 Rennes (Trophée des Champions)
  • PSG 3/0 Nîmes (Ligue 1)
  • Nice 1/4 PSG (Ligue 1)
  • FC Bruges 0/5 PSG (Ligue des Champions) (triplé)
  • PSG 4/0 Marseille (Ligue 1) (doublé)
  • Dijon 2/1 PSG (Ligue 1)
  • Real Madrid 2/2 PSG (Ligue des Champions)
  • PSG 2/0 Nantes (Ligue 1)
  • Montpellier 1/3 PSG (Ligue 1)
  • PSG 5/0 Galatasaray (Ligue des Champions)
  • Saint-Etienne 0/4 PSG (Ligue 1) (doublé)
  • Le Mans 1/4 PSG (Coupe de la Ligue)
  • PSG 4/1 Amiens (Ligue 1) (doublé)

 

 

DI MARIA, L’HOMME DE L’OMBRE

 

Di Maria en pleine célébration lors de l’éclatante victoire face au Real (F.Denat / CulturePSG)

 

Le titre est volontairement provocateur. En effet, lors des débats sur quels attaquants devaient être alignés dans le 4-3-3 ou 4-2-3-1, c’était souvent Di Maria qui était cité pour sortir du onze de départ. Mais il aurait été injuste de le retrouver sur le banc, tant ses performances depuis plus d’un an sont globalement excellentes. Et en début de saison, quand il a fallu palier les absences de Cavani, Icardi, Neymar JR et Mbappé, c’était lui qui était là pour marquer et faire marquer.

Il est l’homme du match lors de la première victoire en Ligue des Champions cette saison face au Real Madrid (3-0).

Le 4-4-2 de Tuchel permet pour le moment aux quatre éléments offensifs de débuter la rencontre, et de s’éviter ainsi une prise de tête, tant les quatre méritent par leurs performances et leurs talents de jouer régulièrement.

La saison d’Angel Di Maria : 10 buts et 11 passes décisives en 24 matchs. Voici ses buts :

  • PSG 2/1 Rennes (Trophée des Champions)
  • PSG 3/0 Nîmes (Ligue 1)
  • Metz 0/2 PSG (Ligue 1)
  • PSG 3/0 Real Madrid (Ligue des Champions) (doublé)
  • Nice 1/4 PSG (Ligue 1) (doublé)
  • Brest 1/2 PSG (Ligue 1)
  • PSG 2/0 Lille (Ligue 1)
  • Le Mans 1/4 PSG (Coupe de la Ligue)

 

Maintenant, il faut espérer qu’on soit épargné par les blessures et que le trouillomètre n’existe plus dans les matchs à élimination directe en Ligue des Champions.

 

 

Grichka

Supporter du PSG depuis presque 20 ans, ancien abonné, et actuel salarié du club. Je vis football à fond, et donc pour le PSG.

Voir la bio de Grichka...
Grichka