Sélectionner une page

Nantes – PSG 1-0, 16/10/04, Ligue 1 04-05

Photo Ch. Gavelle, psg.fr

Samedi 16.10.2004, Championnat de France, Ligue 1, 10e journée (16e place) à Nantes, au Stade de la Beaujoire (Louis-Fonteneau) :
F.C. NANTES-ATLANTIQUE – PARIS ST-GERMAIN F.C.  1:0 (0:0)
– 35 232 spectateurs. But : Savinaud, 88′ sur penalty.
L’Équipe du PSG : Lionel Letizi – Stéphane Pichot, José-Karl Pierre-Fanfan, Mario Yepes, Sylvain Armand – Édouard Cissé (Lorik Cana, 74′), Modeste M’Bami – Fabrice Pancrate, Charles-Édouard Coridon (Pedro Pauleta, 82′), Jérôme Rothen – Reinaldo da Cruz (Daniel Ljuboja, 89′). Entraîneur : Vahid Halilhodžić.

Avertissements à Stéphane Pichot, José-Karl Pierre-Fanfan et Reinaldo da Cruz.


Maillot utilisé :

Maillot extérieur 2004-05 (collection MaillotsPSG)


Billet  :


Photos du match :

Photo Ch. Gavelle, psg.fr

Edouard Cissé (Ch. Gavelle)

Photo Ch. Gavelle, psg.fr

Fabrice Pancrate (Ch. Gavelle)

Photo Ch. Gavelle, psg.fr

Jérôme Rothen (Ch. Gavelle)

Photo Ch. Gavelle, psg.fr

Les nombreux supporters parisiens, dans et hors du parcage (Ch. Gavelle)

Photo Ch. Gavelle, psg.fr

Une autre vue du parcage (Ch. Gavelle)


Compte-rendu (Loïc Prigent, PSG.fr) :

Le nul était si proche

Relancé par deux succès consécutifs, le PSG comptait sur son déplacement à Nantes pour confirmer sa série. Et dans une enceinte comble, les Parisiens ont sans doute réalisé leur meilleur match de la saison. Mais la réussite n’était pas au rendez-vous. Alors que Landreau est resté invincible, Savinaud a donné la victoire à son équipe en fin de rencontre, sur penalty.

Dominateur durant une bonne partie de la rencontre, le PSG s’est finalement incliné en toute fin de match. Les occasions se sont multipliées durant quatre-vingt-dix minutes, sans que les filets ne tremblent. Mais, alors que les deux équipes se dirigeaient vers un partage des points, Nantes a obtenu un penalty. Savinaud s’est chargé de le transformer, ne laissant aux Parisiens que le regret des occasions manquées.

A l’exception de la titularisation de Cissé, à la place de Cana, Vahid Halilhodzic aligne la même équipe qu’à Bastia, il y a quinze jours. La défense à quatre est toujours à l’honneur, tandis que le milieu de terrain à cinq joueurs assure la liaison avec l’attaque parisienne, composée de Reinaldo, seul en pointe. En face les Nantais évoluent en 4-4-2, sans Drouin (blessé), ni Toulalan (suspendu).

Les premières minutes sont à l’avantage des Canaris. Les Parisiens contiennent les attaques de leurs adversaires, et Coridon tente plusieurs fois d’alerter Reinaldo entre les défenseurs, sans toutefois réellement créer le danger. La première occasion de la rencontre intervient sur le but Rouge et Bleu. Bratu déborde dans le couloir droit et centre dans la surface. Pujol rate sa reprise au point de penalty, mais Quint a bien suivi et frappe de l’entrée de la surface… Sur la barre de Letizi (7e) !

Le PSG réplique sur un corner obtenu par Reinaldo. Rothen centre au dessus de la mêlée, et Pierre-Fanfan, seul à la retombée, est trop court pour placer sa tête (14e). Les deux équipes se répondent coup sur coup. Bratu lobe le capitaine Rouge et Bleu d’une aile de pigeon dans les seize mètres, avant que ce dernier ne revienne et pousse le ballon en corner (23e). Dans la foulée, Rothen cadre un coup franc excentré. Landreau est bien placé, mais Reinaldo vient lui chiper le ballon dans les gants, sans pouvoir cadrer (25e).

Nantes arrache la victoire sur penalty

A la demi-heure de jeu, Paris commence à prendre le jeu à son compte. Et les Rouge et Bleu vont l’illustrer par une belle occasion de Rothen. Coridon donne une bonne passe au gaucher parisien devant la surface. Rothen contrôle en deux temps, et frappe en pivot dans les bras du portier nantais, alors que Pancrate arrivait lancé dans son dos (34e). Reinaldo conclue la première période d’un tir de loin dans le petit filet du but canari (43e).

Au retour des vestiaires, les joueurs de la capitale confirment leur domination, forçant les Nantais à reculer. Les Parisiens obtiennent alors un coup franc dans l’axe. Armand se charge de le frapper. Le tir est puissant, mais Landreau arrive à effleurer le ballon, qui s’écrase sur son poteau (54e). La défense locale n’a pas le temps de s’en remettre que les Parisiens reviennent à la charge. Coridon, lancé, feinte son défenseur et parvient à lober Landreau, sorti de son but. Mais savinaud surgit et sort cette balle de but sur sa ligne (58e).

Alors que le jeu baisse en intensité, Rothen, jusqu’ici en position de passeur, va pouvoir tenter sa chance. Le gardien nantais relance dans les pieds du milieu de terrain tricolore, qui reprend immédiatement. Le tir est cadré, mais Landreau est encore là (61e). Nantes tente alors de réagir, par Bratu notamment. Le Roumain met, par deux fois, la défense en difficulté. D’abord, par une percée dans la surface, bloquée au dernier moment par un tacle de Yepes (65e). Puis par une frappe enroulée qui frôle le montant de Letizi (66e).

La fin de la rencontre est ponctuée par les remplacements des deux équipes. Nantes renouvelle son attaque, tandis que le PSG passe à deux attaquants, avec l’entrée de Pauleta. Et il faut attendre les ultimes minutes pour vibrer à nouveau. Bagayoko, à la réception d’un centre, est bousculé par Pierre-Fanfan dans les seize mètres du PSG : penalty ! Savinaud s’avance, et ajuste Letizi (90e). Nantes arrache la victoire à une équipe parisienne dominatrice. La défaite demeure difficile à digérer, mais le jeu déployé par les Rouge et Bleu a séduit. Les Parisiens auront l’occasion de se reprendre, mercredi en Ligue des Champions, pour la réception de Porto au Parc des Princes.


Le stade  :

Le Stade Louis-Fonteneau, dit La Beaujoire

Le Stade Louis-Fonteneau, dit La Beaujoire


 

Loic

Fan du club depuis toujours, présent au Parc et en déplacement de 1988 à 2010. PSG ´till I die!

Voir la bio de Loic...
Loic

Les derniers articles par Loic (tout voir)