Sélectionner une page

Nuremberg – PSG 1-1, 20/07/19, match amical 19-20

Samedi 20.07.2019, match amical, à Nuremberg au Max-Morlock Stadion :
1.FC NUREMBERG (All.) – PARIS ST-GERMAIN F.C.  1:1 (0:1)
– 30.252 spectateurs. Buts : Pablo Sarabia (43′) ; Valentini (71′). Arbitre inconnu.
L’équipe du PSG : Alphonse Areola (Kevin Trapp, 46′) – Juan Bernat (Tanguy Kouassi, 63′), Layvin Kurzawa (Mitchel Bakker, 68′), Thilo Kehrer (Loic Mbe Soh, 68′), Thomas Meunier (Abdou Diallo, 35′) – Marco Verratti (Adil Aouchiche, 68′), Ander Herrera (Isaac Hemans Arday, 68′), Pablo Sarabia (Stanley Nsoki, 68′), Julian Draxler (Arthur Zagre, 46′) – Jesé (Azzedine Toufiqui, 68′), Kylian Mbappé (Metehan Guclu, 68′). Entraineur : Thomas Tuchel
L’équipe de Nuremberg : Mathenia – Valentini (Goden, 90′), Muhl, Erras, Sorensen (Fuchs, 87′), Kerk (Sorg, 46′) – Behrens (Margeitter, 64′), Jäger, Petrack (Martinez, 46′), Hack (Rhein, 81′) – Ishack (Knoll, 65′). Entraineur : Schommers
Avertissements : Diallo (71′), Bakker (89′)


Maillot utilisé :

Premier maillot 2019-20


Photos du match :

Bonne humeur au programme (Ch.Gavelle / PSG.fr)

Pablo Sarabia pour son 1er but en rouge et bleu (Ch.Gavelle / PSG.fr)

Julian Draxler balle au pied (Ch.Gavelle / PSG.fr)

Les premiers pas peu en réussite du nouvel arrivant Abdou Diallo (Ch.Gavelle / PSG.fr)

Un Thilo Kehrer new look (Ch.Gavelle / PSG.fr)

100 ultras ont fait le déplacement vers Nuremberg (Ch.Gavelle / PSG.fr)


Vidéo (cliquez sur « Visionner sur Youtube ») :


Compte-rendu (CulturePSG) :

Cela commence doucement, dans un stade assez plein, mais Verratti perd un ballon devant sa défense. Ishak se présente face à Areola mais il perd son duel en excellente position avant que Kehrer ne dégage (1e). Paris répond avec une action bien construite mais le centre de Meunier ne donne rien (4e). Paris prend le match en main et Sarabia est servi côté droit, il tire du gauche mais c’est capté (6e). Sarabia et Meunier combinent encore côté droit et Meunier centre pour Jesé dont la reprise est très au-dessus (10e). Le même duo se met en action et Jesé est trop court mais le gardien doit détourner en corner (12e). La 1e vraie occasion parisienne vient de Sarabia qui se recentre et trouve Mbappé en profondeur. Sur son pied droit, il trouve l’intérieur des jambes du gardien mais cela finit sur le poteau (16e) !

Sarabia est dans tous les bons coups et délivre un bon ballon à Meunier côté droit. Le Belge centre parfaitement en retrait pour Jesé qui croise trop sa frappe (17e). C’est encore et toujours la même paire Sarabia/Meunier qui se met en évidence et le centre du Belge est parfait pour Draxler en retrait mais l’Allemand n’est pas du tout précis (28e). Surprise à la 35e minute quand Meunier est remplacé par Diallo (35e). Sur un coup-franc, c’est encore le PSG qui est dangereux avec Verratti qui donne un petit ballon par-dessus à Mbappé dont la reprise est compliquée mais réussie. C’est le poteau qui repousse encore (35e) ! Alors que Mbappé se fait marcher sur le pied dans la surface, le contre part et Nuremberg tire, largement à côté (37e).

Après un léger temps faible, Paris ouvre finalement le score de façon logique : Mbappé s’amuse côté gauche avec un petit pont et envoie un centre imparable pour Sarabia qui coupe de la tête au premier poteau de la tête en étant seul (0-1, 43e). Après une dernière tentative de Sarabia vers Draxler, l’arbitre siffle la mi-temps sur ce score de 1-0 bien payé pour les locaux, dominés et acculés sur leur but.

C’est avec un seul changement que la partie reprend, à savoir Trapp pour Areola. La première occasion est pour les locaux avec Palacios qui s’infiltre dans la surface mais sa frappe est largement au-dessus du cadre (47e). Nuremberg est mieux revenu et Ishak tente sa chance du gauche sur un contre , à côté (48e). Paris répond avec un excellent centre de Verratti au second poteau pour Kehrer dont la reprise est repoussée par le goal de près (48e). Le FCN pense égaliser sur une belle action collective mais Jäger n’attrape pas le cadre en excellente position (53e) ! Le PSG répond par une attaque éclair de Mbappé mais il tire au-dessus dans la surface, lui aussi (53e).

Secoué, le PSG va mieux et Bernat déborde pour centrer mais c’est capté par le gardien (56e). Trapp est toutefois sollicité sur une tête adverse mais c’est trop sur lui et l’Allemand capte facilement (61e). A l’heure de jeu, Kouassi, Bakker et Guclu remplacent Bernat, Verratti et Jesé, Bakker entrant comme arrière gauche et Kouassi comme milieu. Nouvelle grosse vague de changements avec Mbe Soh, Zagre, Aouchiche, Arday, Toufiqui ou encore Nsoki (66e).

Les jeunes tentent vite de se montrer mais ils se font contrer et Nsoki se fair effacer dans la surface. Diallo tente de s’imposer mais cela finit par une main dans la surface (70e). Valentini égalise en force (71e, 1-1). Les jeunes Parisiens n’abandonnent pas et tentent d’attaquer mais Guclu est un poil trop court sur un long ballon dans le dos (74e). C’est Toufiqui qui se met en évidence sur une splendide frappe enveloppée mais cela passe juste à côté (78e). Guclu fait aussi un petit festival dans la surface et fait mal mais le gardien contre son centre en retrait (80e). Les plus dangereux sont les Allemands sur une attaque rapide mais la tête est hors-cadre (87e).

Cela sera la dernière occasion d’un match nul pas vraiment logique vu le nombre d’occasions quand les stars parisiennes étaient sur le terrain.

Les réactions :

Thomas Tuchel : « Je suis très satisfait de la première période, très content car l’équipe était bien structurée. On a contrôlé le match dans le camp adverse, avec un bon pressing. On a beaucoup récupéré de ballons dans leur camp. C’était très bien. Nous ne sommes malheureusement pas parvenus à marquer ce deuxième but, mais nous nous sommes créés beaucoup d’occasions. Les joueurs sont fatigués car ils ont réalisé beaucoup de séances d’entraînement avec un gros volume pendant dix jours. On a donc fait quelques erreurs en début de deuxième période. C’était un moment difficile pour nous. Après, les jeunes ont réalisé une bonne dernière demi-heure »


Le stade :

Le Max-Morlock Stadion

Remi

Sudiste à l'esprit contradictoire amoureux de Paris et du PSG depuis mon enfance. Nostalgique à mes heures perdues, j'aime me souvenir de nos belles heures et savoure ces grandes années. Avec "Histoire du PSG" je me régale chaque jour autour des rouge et bleu.

Voir la bio de Rémi...
Remi