PSG – Angers 6-1, 02/10/20, Ligue 1 20-21

PSG – Angers, 02/10/20, Ligue 1 20-21

Vendredi 02.10.2020, Ligue 1, 6ème journée (4ème place) à Paris au Parc des Princes :
PARIS ST-GERMAIN F.C. – ANGERS S.C.O. 6:1 (2:0)
– 1 000 spectateurs environ. Buts : Alessandro Florenzi, 7′, Neymar, 36′ ; Neymar, 47′, Traoré, 52′, Julian Draxler, 57′, Idrissa Gueye, 71′, Kylian Mbappé, 84′. Arbitre : M. Schneider.
L’équipe du PSG : Keylor NavasAlessandro Florenzi (Colin Dagba, 72′), Marquinhos, Presnel Kimpembe (Abdou Diallo, 72′), Mitchel BakkerJulian Draxler (Ander Herrera, 63′), Marco Verratti (Pablo Sarabia, 82′) , Leandro Paredes (Idrissa Gueye, 63′), NeymarMauro Icardi, Kylian Mbappé. Entraineur : Thomas Tuchel.
L’équipe d’Angers : Bernardoni – Bamba (Manceau, 77′), Traoré, Pavlovic, Ebosse (Bobichon, 46′), Ait-Nouri (Cho, 81′) – Thioub (Cabot, 68′), Capelle, Coulibaly, Fulgini – Bahoken (Diony, 68′). Entraineur : Moulin.
Avertissements : Bahoken, 30′, Presnel Kimpembe, 33′, Cabot, 73′.


Maillot utilisé :

Domicile 2020-21
Maillot domicile 2020-21

Photos du match :

Une partie de l’équipe parisienne avant le coup d’envoi (psg.fr)
Alessandro Florenzi félicité par Kylian Mbappé pour son superbe ouverture du score (psg.fr)
Sprint de Neymar (psg.fr)
Marco Verratti sous les yeux d’un excellent Presnel Kimpembe (psg.fr)
Mauro Icardi, Leandro Paredes et Marquinhos (psg.fr)
Julian Draxler aura été du festival offensif parisien (psg.fr)
Kylian Mbappé, s’il perd ici son duel face à Bernardoni, marquera le 6ème but parisien (psg.fr)
Le match d’Alessandro Florenzi aura été marqué par un superbe but, une excellente performance offensive un peu au détriment de son efficacité défensive (psg.fr)

Vidéo (cliquez sur « visionner sur YouTube ») :


Compte-rendu (CulturePSG) :

Paris s’amuse et remonte au classement

Le PSG affrontait le SCO d’Angers ce vendredi en ouverture de la 6e journée de Ligue 1 et les Parisiens se sont imposés 6-1 de façon logique : Florenzi a rapidement ouvert le score, Neymar a mis un doublé mais Angers a réduit le score peu avant l’heure de jeu. Le PSG a ensuite creusé l’écart grâce à Draxler, Gueye et Mbappé. Au classement, Paris est désormais à la quatrième place.

Le match :

C’est parti dans un stade de nouveau très vide et le PSG semble bien en 4-4-2. Paris montre vite son envie d’aller de l’avant mais Bakker rate complètement son centre (2e). Le PSG a du mal à s’approcher mais Mbappé récupère un ballon dans la surface et frappe fort, Bernardoni repousse bien (4e). Peu à peu, Paris s’installe très haut et c’est Paredes qui frappe, largement au-dessus (6e). Le PSG ouvre finalement le score sur une action un peu confuse : Draxler tente de servir Icardi dans la surface qui est devancé mais se bat. Florenzi récupère, place un petit dribble et envoie une frappe lobée en pleine lucarne (7e, 1-0) ! SUPERBE.

Ce but rapide ne change rien et Paris continue de faire le siège du but angevin : Neymar tente de loin mais Bernardoni capte en deux temps (10e). Contre toute attente, Angers est tout proche d’égaliser sur un bon centre au second poteau où Bahoken est seul mais il met sa tête à côté (12e) ! Le PSG est aussi dangereux avec Neymar qui lance Mbappé, et le Français se retrouve au duel devance Bernardoni. Il doit redresser le ballon ensuite et le gardien revient (14e) ! Le match s’est équilibré et Angers prend un peu le ballon, sans être dangereux pour autant (19e). Le PSG contre de son côté avec Verratti qui trouve Neymar mais le Brésilien se perd dans ses dribbles (21e). Paris se perd un peu dans son jeu et Angers fait mal sur un contre : Fulgini envoie Bahoken défier Navas et le gardien parisien gagne son duel mais il reste au sol, touché (28e) ! Après quelques soins, il se relève.

La rencontre s’est enfermée dans un faux rythme et Paredes doit encore intercepter un centre dangereux (31e). Le PSG se fait même prendre en contre et Kimpembe prend un avertissement. Cela réveille peut-être le PSG qui double la mise : Mbappé accélère depuis la gauche entre deux défenseurs et sert Neymar en retrait qui marque du pied gauche avec la barre transversale en sa faveur (2-0e 36e). Ce n’est pas forcément mérité mais cela fait du bien.

Le PSG joue un peu quand il en a envie mais Neymar donne un ballon superbe dans la dos de la défense et Florenzi défie Bernardoni de la tête mais le gardien réussit une parade incroyable. Sur le corner et après plusieurs passes, Mbappé marque mais il est hors-jeu (42e). Le PSG finit bien et Bakker accélère avant de centrer, demandant une main dans la surface non accordée (44e). Après un dernier centre du SCO bien repoussé, la pause est sifflée et Paris mène 2-0. Le PSG joue dans un fauteuil.

A la pause, Bobichon et Mangani entrent et la partie repart. Le PSG marque pratiquement sur sa première action : Draxler décale bien Florenzi qui s’avance et centre en retrait. C’est légèrement dévié et Neymar arrive pour conclure tranquillement (3-0,47e) ! Paris a désormais probablement match gagné et Neymar envoie un bon coup-franc dans la boîte mais ni Kimpembe ni Icardi ne parviennent à reprendre. C’est finalement le SCO qui réduit le score : sur un corner joué à deux, Capelle centre au second poteau et Traoré est tout seul pour reprendre de la tête (3-1, 52e).

Si le PSG reprend le ballon, Angers réussit un gros contre et il faut une superbe intervention de Kimpembe pour repousser le ballon (56e). Sur le contre, Bakker est trouvé côté gauche et centre parfaitement en retrait pour Draxler qui conclut du droit en force et avec un peu de réussite puisque sa frappe est légèrement déviée (4-1, 57e) ! Après ce but, c’est Mbappé qui tente sa chance tout seul d’un lob suite à une accélération mais Bernardoni l’a bien lu (59e). La précision se perd des deux côtés et Angers rate une belle opportunité avec des contrôles ratés quand Paris voit un raid de Neymar être mal conclu (62e).

A l’heure de jeu, Tuchel sort Paredes pour Gueye et Draxler pour Herrera (63e). Cela ne change pas la face du match et Pavlovic est trouvé au second poteau sur un coup de pied arrêté mais ne cadre pas (68e). Le PSG marque un nouveau but par Gueye qui est servi par Neymar à 30m du but, il dribble puis frappe et cela va au fond grâce à une déviation bien placée sur le chemin du but (5-1, 71e) ! Tuchel en profite pour faire tourner avec Diallo et Dagba pour Kimpembe et Florenzi (72e). Alors que Neymar s’amuse avec Cabot, Dagba envoie un très bon centre pour Icardi qui bute sur le dernier défenseur bien revenu (76e) !

Alors que la rencontre voit les changements s’accumuler, Cabot s’échappe à droite et centre pour Cho qui, à peine entré, rate le but qui s’offrait à lui (83e). Sur le contre, Paris punit : Sarabia est décalé côté gauche par Neymar et il envoie un centre en retrait parfait pour Mbappé qui conclut enfin (6-1, 84e).

Paris s’amuse et Gueye provoque un bon coup-franc axial bien que lointain. Neymar y met de la puissance mais n’attrape pas le cadre (87e). Un corner amène bien un gros contact entre Bernardoni et Mbappé mais le gardien se relève. L’arbitre siffle dans la foulée la fin du match. Paris s’impose très logiquement et remonte au classement.

Les réactions :

Thomas Tuchel :

La performance satisfaisante du jour :

« J’étais frustré de notre efficacité contre Lens. Aujourd’hui, on a encore créé beaucoup d’occasions. Mais le timing, l’agressivité dans la surface adverse étaient meilleurs. C’est pour ça que l’on a pu marquer de nombreux buts, c’est la meilleure chose de se créer beaucoup d’occasions. On a fait un bon match, avec une belle victoire, un bon résultat, ça nous donne beaucoup de confiance, c’est clair. »

L’utilisation du contre-pressing :

« Dans certains matches, c’est difficile de mettre de l’intensité avec le ballon. Fermer des espaces pendant nos attaques nous donne la possibilité de regagner le ballon haut, dans le camp adverse et contre une équipe qui n’est pas organisée. On peut ainsi trouver des occasions libres, plus facilement qu’en jouant contre un bloc de 10 défenseurs. C’est très important qu’on ferme des espaces pendant une attaque. C’est exigeant et intensif mais on doit faire ça. Si on le fait, c’est plus difficile de contre-attaquer contre nous et c’est un bon moment pour mettre de l’intensité et trouver des occasions plus faciles. »

Un match sans but pour Icardi, mais des efforts qui vont payer ?

« On a parlé avec tout le monde hier pendant l’entraînement, on a fait des exercices également et aujourd’hui on a montré des images et on a parlé, demandé des choses. On doit se sacrifier au premier poteau, le gars qui y est doit le faire pour marquer ou pour ouvrir des espaces dans le dos, c’est absolument nécessaire. Ce sont des choses dont je parlais, qu’il nous manquait contre Lens parce qu’on a manqué un peu de timing, d’agressivité et de cette mentalité de se sacrifier. Pour moi, on doit toujours créer la même chose, la même possibilité, et après ce sont les joueurs qui décident quelles options ils prennent. Mais on doit toujours donner les mêmes options au gars qui donne les derniers ballons. Après la décision est au joueur. On doit se sacrifier au premier poteau, deuxième poteau, avoir une première ligne agressive pour peut-être ouvrir de l’espace au numéro 10. C’était bien aujourd’hui pour ça. »

La fin du mercato :

« Je dois attendre. J’ai parlé beaucoup de cette chose. Quand je parle, je donne toujours mon avis honnêtement et j’espère que l’on ne va jamais arrêter de pousser et que l’on peut croire que l’on va faire des grandes choses. C’est aussi nécessaire de donner mon avis comme entraîneur et je fais ça maintenant. On a toujours quelques jours et on peut analyser après. »

Au moins une recrue devrait donc arriver avant lundi ?

« Je ne sais pas, on doit attendre. »


Le stade :

Le Parc des Princes

Loic
Suivez-moi
Les derniers articles par Loic (tout voir)

Loic

Fan du club depuis toujours, présent au Parc et en déplacement de 1988 à 2010. PSG ´till I die! Voir la bio de Loic...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

I accept that my given data and my IP address is sent to a server in the USA only for the purpose of spam prevention through the Akismet program.More information on Akismet and GDPR.