Sélectionner une page

PSG – CSKA Moscou 1-3, 07/12/04, Ligue des Champions 04-05

cp_41b63bb770b5a6

Mardi 07.12.2004, Ligue des Champions, Groupe H, 6e journée (4e place) à Paris, au Parc des Princes :
PARIS ST-GERMAIN F.C. – C.S.K.A. MOSCOU (Rus.)  1:3 (1:1)
– 45 000 spectateurs environ. Buts : Sémak, 28′, Fabrice Pancrate, 37′ ; Sémak, 64′, Sémak, 70′.
L’Équipe du PSG : Lionel Letizi – Stéphane Pichot (Daniel Ljuboja, 73′), José-Karl Pierre-Fanfan, Mario Yepes, Sylvain Armand – Lorik Cana, Édouard Cissé, Modeste M’Bami (Bernard Mendy, 7′) – Fabrice Pancrate, Charles-Édouard Coridon (Branko Bošković, 63′) – Pedro Pauleta. Entraîneur : Vahid Halilhodžić.
Avertissements à Lorik Cana, Bernard Mendy et José-Karl Pierre-Fanfan.
Expulsions : Semberas, 54′, Bernard Mendy, 91′


Maillot utilisé (en version Coupe d’Europe)  :

Maillot domicile 2004-05 (collection http://maillotspsg.wordpress.com)

Maillot domicile 2004-05 (collection MaillotsPSG)


Billet  :


Programme (non officiel) :


Photos du match :

cp_41b63b3b3d70a10

Bernard Mendy à la lutte avec Jiri Jarosik (Ch. Gavelle)

cp_41b63b6dd74023

Mario Yepes en mode retourné acrobatique ! (Ch. Gavelle)

cp_41b63b9a0c9ce1

Le tir de Pauleta  sera juste après suivi par Pancrate pour l’égalisation parisienne (Ch. Gavelle)

cp_41b63b54d75b92

La joie de Pancrate après son but (Ch. Gavelle)

Sylvain Armand balle au pied

Sylvain Armand balle au pied

cp_41b63b499558a11

Lorik Cana devance Sergueï Ignashevitch (Ch. Gavelle)

cp_41b63b90513778

Pierre-Fanfan tente de chiper le ballon à Vagner Love (Ch. Gavelle)

La tribune G

La tribune G


Vidéo :


Compte-rendu (Anthony Baca, psg.fr) :

Enorme désillusion !

Mc Carthy envoie donc le FC Porto en huitièmes de finale de Champions League, alors que le CSKA Moscou est reversé en Coupe UEFA. A Paris les regrets ! Maître de son destin au moment d’entamer le sprint final, le PSG a donc chuté à quelques mètres de la ligne d’arrivée. En inscrivant les trois buts du CSKA, Semak aura été le bourreau du PSG. Une soirée à oublier !

Fait rare au Parc des Princes, les visiteurs quittent la pelouse sous les applaudissements du public. Pourtant il fallait gagner ce soir, ou tout au moins, assurer le match nul afin d’être reversé en Coupe de l’UEFA. Mais Paris a chuté ! Une défaite qui ne souffre d’aucune contestation face à une formation moscovite supérieure dans bien des compartiments.

Et le premier coup dur pour le PSG ne tarde pas à arriver. Après seulement quatre minutes de jeu, Modeste M’Bami se bloque la cheville suite à un tacle par derrière. Le Camerounais est alors contraint de quitter ses coéquipiers sur une civière (Mendy, 6e). Dans la foulée, Letizi sauve les siens en détournant une frappe de Semak à bout portant (8e). Une entame de match tonitruante des Russes dans un Parc des Princes plein comme un œuf.

Paris se rebiffe, mais Pancrate lancé à deux reprises en profondeur, trouve du répondant en la personne de Semberas. Le ballon va d’un but à l’autre et Letizi s’interpose une nouvelle fois devant Rahimic (11e). Passé le premier quart d’heure disputé sur un rythme endiablé, l’intensité des débats redescend enfin d’un cran. L’arrière garde parisienne doit cependant surveiller comme le lait sur le feu, le Brésilien Vagner Love, présent dans tous les bons coups du CSKA.

Pancrate réveille Paris

Avertie sur une première frappe de Zhirkov (26e), la défense du PSG va finalement s’incliner sur un nouveau débordement de Vagner Love. Le poison du CSKA dépose le cuir sur le pied de Semak qui ajuste Letizi à bout portant (28e). La domination sans partage des visiteurs se concrétise désormais au tableau d’affichage. Dos au mur, bousculé par leur public, quelle va être la réaction des Parisiens ?

Et bien tout simplement magique ! Pancrate sert Pauleta de la tête, le Portugais frappe, Akinfeev repousse mais l’ancien manceau a suivi et catapulte le ballon au fond des filets (37e). Le Parc exulte. Un but qui semble rendre les Russes complètement amorphes et qui, au contraire, redonne du baume au cœur au PSG. Cana se lance ainsi dans une longue chevauchée mais se heurte à Rahimic (42e), avant que Coridon ne tente sa chance de loin (43e). Au moment de rejoindre les vestiaires, le PSG va mieux. Nettement mieux même.

Paris attaque cette seconde période pied au plancher, bien décidé à imposer sa griffe sur cette rencontre. Après un harassant travail défensif de Pauleta, les Moscovites se font subtiliser le ballon par Pancrate. Semberas met la main et récolte un second avertissement, synonyme de retour anticipé au vestiaire pour le défenseur lituanien (52e). Le coup-franc de Pauleta ne donne rien (53e), pas plus que sa tête qui frôle cependant le montant droit de Akinfeev (55e).

Triplé de Semak

Vahid Halilhodzic apporte alors un peu de sang neuf à son onze de départ en remplaçant Coridon par Boskovic (61e). L’effet inverse se produit ! La première frappe de Vagner Love est repoussée par Mario Yepes, mais le Brésilien glisse le ballon à Semak qui double la mise (62e). Réduits à dix et sans match officiel depuis trois semaines, les Russes offrent pourtant une prestation de très haute qualité. Et ce n’est pas terminé…

Semak contourne la défense parisienne et loge le ballon au ras du poteau gauche de Letizi (68e) : 3-1 pour le CSKA Moscou et triplé de Semak ! Réclamé par tout le Parc, Ljuboja remplace alors Pichot (71e) et va tenter d’apporter l’étincelle qu’il manque au PSG.

Mais rien n’y fait et Paris n’est pas loin de friser la correctionnelle sur une combinaison moscovite consécutive à un coup-franc. Zhivkov sert en retrait Ignachevich dont la frappe sèche flirte avec le poteau de Letizi (79e). L’exclusion de Mendy suite à un accrochage avec Zhirkov reste anecdotique tout comme cette dernière tentative de Pancrate. Ce soir, Paris est tout simplement tombé sur plus fort que lui et devra, dès dimanche, se replonger dans le quotidien du championnat, histoire d’oublier au plus vite cet échec sur la scène européenne.

Réactions :

Francis Graille (Président du PSG)
« C’est difficile de perdre, surtout après ce que nous avions promis aux gens. Nous avons subi une humiliation ce soir. Mais je ne tiens pas Vahid Halilhodzic pour responsable. Nous devons désormais redresser la barre, dès dimanche à Sochaux. »

Vahid Halilhodzic (Entraîneur du PSG)
« C’est une énorme déception. Nous avions créé l’illusion face à Porto et Chelsea, mais ce soir nous avons montré nos limites. L’équipe a bien réagi après le premier but encaissé. Nous avons même réussi un bon début de seconde période, jusqu’à l’expulsion du défenseur russe. Les joueurs se sont alors arrêtés de jouer et ont regardé évoluer Moscou. Je ne peux pas expliquer ce qui s’est passé dans leur tête à ce moment là. Je vais donc tout faire pour remotiver le groupe et réussir un bon résultat face à Sochaux. Je suis également triste pour les supporters qui nous sont toujours restés fidèles, mais au final, on ne mérite pas mieux que cette quatrième place. »

Valeriy Gazzaev (Entraîneur du CSKA Moscou)
« Dès le début de la rencontre, nous avons contrôlé le match. La tactique, comme les joueurs, étaient d’ailleurs programmés pour la victoire. Après l’expulsion, nous avons renforcé notre défense et cela a fonctionné. Ce soir, les 45 000 spectateurs du stade savent qui est l’homme du match. Je n’ai pas besoin de le citer. »

José Pierre-Fanfan (Capitaine et défenseur du PSG)
« Ce soir, nous pouvions tout gagner ou tout perdre. Malheureusement, nous avons tout perdu. Nous avions une opportunité énorme de qualification, mais au final, nous subissons une défaite à domicile et nous sommes éliminés de toute compétition européenne. Face à Porto, puis Chelsea, nous avions su hisser notre niveau de jeu, et nous pensions pouvoir faire de même ce soir. Mais Moscou a maîtrisé la partie dans tous les domaines. »

Lionel Letizi (Gardien de but du PSG)
« Nous avons pris un gros coup sur la tête. C’est très dur de craquer après avoir fourni autant d’efforts. Après le deuxième but, on a lâché le match. Les Russes ont simplement été meilleurs que nous. Peut-être qu’avec de la réussite nous aurions pu accrocher le nul, mais pas plus. Maintenant, il faut essayer de sauver les meubles jusqu’à la trêve. »

Pedro Pauleta (Attaquant du PSG)
« Nous sommes déçus d’avoir donné une telle image sur le terrain, mais la vie continue. Maintenant il faudra essayer de terminer au mieux le championnat et essayer de réussir quelque chose en Coupe. »


Le stade :

Le Parc des Princes

Le Parc des Princes