Sélectionner une page

PSG – Guingamp 2-2, 29/04/18, Ligue 1 17-18

Dimanche 29.04.2018, Championnat de France, Ligue 1, 35ème journée (1ère place) à Paris, au Parc des Princes :
PARIS ST-GERMAIN – E.A. GUINGAMP 2:2 (0:1)
– 47 759 spectateurs. Buts : Blas, 45′ ; Briand, 68′, Edinson Cavani, 75′, Edinson Cavani, 82′. Arbitre : M. Moreira.
L’équipe du PSG : Alphonse Areola – Layvin Kurzawa, Presnel Kimpembe, Thiago Silva, Daniel Alves – Thiago Motta (Christopher Nkunku, 64′), Julian Draxler (Javier Pastore, 61′), Giovani Lo Celso – Angel Di Maria (Thomas Meunier, 64′), Kylian Mbappé – Edinson Cavani. Entraîneur : Unai Emery.
L’équipe de Guingamp : Johnsson – Ikoko, Sorbon, Kerbrat (Phiri, 81′), Eboa Eboa – Didot, Blas (Rebocho, 85′), Grenier – Benezet, Briand , Thuram. Entraineur : Kombouaré
Avertissement : Thiago Silva (73′), Thomas Meunier (88′)


Maillot utilisé :

Maillot domicile 17-18


Photos du match :

Kylian Mbappé, joueur du mois de mars en L1 (Ch.Gavelle PSG.fr)

Antoine Kombouaré de retour au Parc (Iconsport)

Angel Di Maria à la mire (Iconsport)

Cavani mort de faim après son 1er but (iconsport)

Cavani le grand artisan du comeback parisien (iconsport)


Vidéo (cliquez sur le lien « Visionner sur YouTube » qui s’affiche dans la vidéo) :


Compte-rendu (CulturePSG) :

Un moindre mal pour Paris

Le PSG recevait Guingamp à l’occasion de la 35ème journée de Ligue 1 ce dimanche soir et Paris s’en sort bien avec un match nul (2-2) grâce à un doublé de Cavani vu la performance produite durant les 75 premières minutes. L’En Avant menait de deux buts de façon très logique avant de craquer.

Guingamp donne le coup d’envoi sous un chant très clair du CUP : «Nous supporters, on sera toujours là». Le PSG prend vite le ballon et tente de construire mais Guingamp est bien en place malgré un premier centre dangereux de Di Maria (4e). La 1e occasion est pour les visiteurs avec un bon centre d’Ikoko mal repris par Briand aux 18m en bonne position (6e). Paris répond par un centre de Di Maria que Cavani est tout proche de couper (7e). L’EAG est très bien dans son match et Thuram reprend un centre de Grenier mais Areola capte (9e). Dans ce début de match très animé, Di Maria se fait mal sur un appui mais le jeu reprend peu après (13e). En face, les attaquants sont maladroits et Briand, seul au second poteau, rate une tête piquée en position idéale sur un centre d’Eboa-Eboa (14e) !

Paris répond par une attaque rapide mais Lo Celso gâche en ratant sa frappe aux 15m alors qu’il était seul après avoir raté son contrôle (15e) ! Les lignes sont très distendues, les espaces nombreux et Draxler puis Briand sont presque trouvés en bonne position (18e). Benezet tente aussi sa chance en angle fermé mais c’est loin du cadre (20e). Guingamp est mieux dans le match et Benezet est trouvé dans la surface. Il frappe mais Thiago Silva dégage devant sa ligne (22e). Signe des difficultés du soir, Cavani touche son 1er ballon sur un centre de Mbappé, hors-cadre (25e). Le PSG souffre et concède des corners. Sur l’un d’entre eux, Draxler repousse mal et Didot tente sa chance et voit Thuram dévier mais c’est le poteau qui repousse (29e) !

Ce coup de chaud réveille un peu le PSG mais c’est pourtant encore Didot qui tire, Areola captant propremenet (33e). Paris n’est toutefois vraiment pas dans un bon soir, pas du tout concentré, et Kurzawa tente sa chance mais c’est largement à côté (39e). Le PSG joue quand il en a envie, donc pas souvent, mais Draxler obtient un corner sur lequel Briand n’est pas si loin du contre-son camp. Cela donne un nouveau corner que Kurzawa reprend de la tête mais il loupe le cadre de la tête après une mauvaise sortie du gardien (42e).Ce qui devait arriver arrive finalement : corner pour Guingamp qui est mal dégagé. Blas tente sa chance des 20m et il envoie une reprise fabuleuse en pleine lucarne (45e) !A la pause, un médiocre PSG est logiquement mené au score par des Guingampais qui, eux, jouent…

Aucun changement n’a lieu et la partie repart, avec un Mbappé qui provoque vite un bon coup-franc à 22m. Cavani le tire malheureusement au-dessus (48e). Kimpembe doit aussi faire un gros retour dans la surface face à Ikoko (50e)… Touché au mollet, Draxler laisse sa place à Pastore (51e). Le premier effet n’est pas immédiat mais Di Maria donne un ballon par-dessus à Mbappé qui égalise mais est signalé hors-jeu à tort (54e). Mbappé touche ensuite le poteau après un bon ballon de Pastore mais le hors-jeu est cette fois bien réel (57e). Alves donne ensuite un ballon fabuleux à Pastore mais Johnsson repousse du pied en angle fermé (59e) ! Paris commence enfin à pousser mais c’est Sorbon qui repousse le centre dangereux de Mbappé (63e).

Alors que Meunier vient d’entrer sous les sifflets, c’est sur l’autre aile que Kurzawa est dangereux et centre mais Mbappé rate de façon à peine croyable sa frappe du gauche dans la surface (66e). Contre toute attente, c’est Guingamp qui double la mise. Lo Celso perd la balle au milieu du terrain, le contre part, Grenier décale pour Briand qui marque dans la surface (0-2, 68e). Le PSG semble au bout du rouleau mais va malgré tout bénéficier d’un penalty, à tort, quand Briand tacle Lo Celso à retardement juste en dehors de la surface. Cavani transforme d’un contre-pied assuré (1-2, 75e).

Contre toute attente, Guingamp reprend de la vie après cette égalisation et c’est Meunier qui concède un coup-franc côté droit (88e). Paris pousse et Cavani est trouvé dans la surface sur un centre de Meunier mais Ikoko tacle et contre au dernier moment (90e). Guingamp tente encore et Benezet tente sa chance de loin, hors cadre (93e). Malgré un dernier bon ballon pour Cavani qui ne parvient pas à l’exploiter, plus rien ne sera marqué et Paris est contraint au nul à la maison. Un moindre mal vu la physionomie du match.

Les réactions :

Edinson Cavani : « C’est important des matches comme ça. Pour se rappeler qu’il faut rester concentrés toute la saison. Aujourd’hui, on a eu un bon Guingamp en face. Ils ont fait un bon match, en étant agressifs. Mais on a fait preuve de caractère. En deuxième mi-temps, on a cherché à gagner. Nous avons réussi à égaliser et c’est important. On n’était pas en vacances. Parfois, il y a des matches difficiles, c’est tout. Le championnat est déjà gagné, et parfois il est difficile de trouver la concentration maximale. Mais, on essaye de faire le maximum. Si je reste à Paris ? C’est normal. Je suis encore sous contrat et je suis très bien ici. C’est juste que j’ai dit que parfois, ça ne dépend pas seulement des joueurs. Parfois, des choses se font aussi à l’intérieur du club. Et ça compte. Je suis heureux d’être ici et j’espère continuer. Gagner des choses avec cette équipe et ce maillot. Je veux féliciter le coach. Il a donné le meilleur chaque jour. Notre envie est de gagner la Coupe ». (Canal+)


Le stade :

Le Parc des Princes


Remi

Remi

Sudiste à l'esprit contradictoire amoureux de Paris et du PSG depuis mon enfance. Nostalgique à mes heures perdues, j'aime me souvenir de nos belles heures et savoure ces grandes années. Avec "Histoire du PSG" je me régale chaque jour autour des rouge et bleu.

Voir la bio de Rémi...
Remi