Sélectionner une page

PSG – Lyon 2-1, 19/09/21, Ligue 1 21-22

Dimanche 19.09.2021, Ligue 1, 6ème journée (1ère place) à Paris, au Parc des Princes :
PARIS ST-GERMAIN F.C. – OLYMPIQUE LYONNAIS  2:1 (0:0)
– 46 000 spectateurs environ. Buts : Paqueta, 54′, Neymar, 66′ sur penalty, Mauro Icardi, 90’+3 ». Arbitre : M. Turpin.
L’équipe du PSG : Gianluigi DonnarummaThilo Kehrer, Marquinhos, Presnel Kimpembe, Nuno MendesAnder Herrera (Georginio Wijnaldum, 86′), Idrissa GueyeAngel Di Maria (Mauro Icardi, 82′), Lionel Messi (Achraf Hakimi, 76′), NeymarKylian Mbappé. Entraîneur : Mauricio Pochettino.
L’équipe de Lyon : Lopes – Gusto, Denayer, Boateng (Diomandé, 65′), Emerson – Caqueret, Guimaraes – Shaqiri (Cherki, 79′), Paqueta (Keita, 86′), Toko-Ekambi (Aouar, 65e’) – Slimani. Entraineur : Bosz.
Avertissements : Angel Di Maria, 6′, Marquinhos, 67′, Lopes, 80′, Nuno Mendes, 89′.


Maillot utilisé :

Maillot domicile 2021-22


Photos du match :

Les Parisiens avant de coup d’envoi (psg.fr)

Lionel Messi (psg.fr)

Neymar balle au pied (psg.fr)

Contrôle aérien d’Angel Di Maria (psg.fr)

Neymar prend Lopes à contre-pied : 1-1 (psg.fr)

La joie de Mauro Icardi après son but offrant la victoire au PSG dans les arrêts de jeu (psg.fr)


Vidéo (cliquez sur « Regarder su YouTube ») :


Compte-rendu (CulturePSG) :

Paris retourne Lyon sur le gong

Le PSG accueillait l’OL à l’occasion de la sixième journée de Ligue 1 2021/2022 et la rencontre a été superbe (2-1), notamment en première mi-temps. C’est pourtant après celle-ci que le match s’est joué : Paqueta a ouvert le score mais Neymar a égalisé sur penalty peu après. Au bout du temps additionnel, c’est Icardi qui a délivré le PSG d’une tête imparable sur un excellent centre de Mbappé. Un grand match, et une belle victoire pour Paris.

Le match :

C’est parti, le PSG donne le coup d’envoi sous la fumée des fumigènes ! La première occasion est lyonnaise avec un bon débordement de Toko Ekambi conclu par un centre dangereux repoussé par Marquinhos. Cela revient sur Caqueret qui tire largement au-dessus alors qu’il était seul (3e). Touché à la main sur l’action d’avant, Donnarumma capte ensuite sans problème une frappe de Toko Ekambi (4e). C’est pourtant une action tout simple avec Messi qui accélère et tente de servir Mbappé qui électrise le Parc. Le Français est gêné mais le ballon arrive jusqu’à Di Maria qui est repoussé proche de la ligne et obtient un corner qui est difficilement repoussé par Denayer après avoir été joué à deux de façon superbe entre Messi et Di Maria (6e). Le PSG envoie sa première action collective d’envergure et Di Maria frappe mais Lopes se couche bien (9e).

La partie est bien lancée et Nuno Mendes doit concéder un corner en repoussant un centre mais Mbappé repousse de la tête, cela revient sur Gusto qui envoie une belle frappe et récupère un nouveau corner, puis encore un autre mais cela se finit par un long ballon capté par Donnarumma (12e). Di Maria tente de trouver Mbappé dans la surface mais c’est Boateng qui est le premier sur le cuir (15e). Alors que Neymar est hors du terrain, Messi, Mbappé et Mendes combinent avant que l’Argentin ne frappe mais Lopes repousse (17e). Lyon répond par un contre conclu par une frappe enroulée de Shaqiri mais Donnarumma se détend bien (18e) ! Suite à une percée de Messi, c’est Di Maria qui frappe mais Denayer dévie opportunément en corner (23e).

Alors que les deux équipes se rendent coup pour coup, un coup franc lyonnais voit Boateng et Donnarumma se percuter dans les airs et les deux restent au sol après un choc impressionnant avant de se relever quelques instants plus tard (27e). Toko Ekambi tente encore sa chance de loin mais Donnarumma est bien placé et capte (30e). Messi et Neymar s’offrent une action individuelle royale mais l’Argentin voit Lopes dévier sa frappe au moment de conclure (32e).

C’est encore Messi qui botte un coup franc provoqué par Neymar mais la barre transversale repoussse (37e) !!! La partie est d’un excellent niveau et Mendes provoque un corner repoussé par l’OL (42e). Paqueta est aussi là pour reprendre un corner lyonnais mais c’est sans puissance et capté par Donnarumma (45e+1). Paris finit fort la mi-temps avec une superbe ouverture de Herrera que Mbappé loupe d’un rien face à un Lopes réactif, puis un centre au cordeau du même Mbappé que personne ne reprend (45e+3).

La partie reprend par un long ballon vers Slimani où Donnarumma doit sortir loin de son but mais l’attaquant était hors-jeu (46e). Le PSG monopolise le ballon et Neymar percute plein axe, récoltant un bon coup franc qu’il frappe malheureusement très au-dessus (52e). Contre toute attente, l’OL ouvre le score, Toko Ekambi est trouvé côté droit et centre au premier poteau pour Paqueta qui trompe Donnarumma sur son côté fermé (0-1, 54e) !

Le PSG est un peu sonné mais tente de repartir de l’avant via Mendes qui provoque un corner que Neymar tire dans les bras de Lopes (60e). Un contre parisien part aussi mais Mbappé rate son long centre et l’OL récupère (61e). C’est finalement sur une action individuelle que le PSG obtient une énorme occasion d’égaliser. Neymar travaille Gusto dans la surface, il parvient finalement à le dépasser et l’arbitre siffle penalty (63e) ! Après quelques minutes de palabres, Neymar trompe Lopes d’un contre-pied impeccable (1-1, 66e) !

Neymar fait monter la température et provoque un corner : il le joue vite et Marquinhos est tout proche de reprendre (69e). Guimaraes tente aussi sa chance de loin sur un ballon intercepté mais c’est au-dessus et il se fait mal sur l’action (72e). Le PSG tente désormais d’arracher la victoire et Messi tente sa chance du gauche et de loin, à côté (74e). Alors que les jambes manquent un peu de chaque côté, Neymar réussit une belle percée et trouve Di Maria mais le centre pour Mbappé est intercepté (81e). Alors que Neymar se lance dans une folle percée, c’est Kehrer qui l’arrête de façon improbable (84e).

En cette fin de match, Neymar déborde encore et centre, obtenant un corner qui fait passer un frisson sur le but lyonnais, mais cela se termine par un contre et Mendes fait faute pour arrêter le contre (89e). Sur le coup franc, Cherki s’y prend à deux fois mais fait peur (90e). C’est sur une action superbe que le PSG empoche le match : Nuno Mendes sert côté gauche Mbappé qui travaille Gusto avant de centrer au second poteau pour Icardi qui conclut de près d’une tête décroisée (2-1, 93e) !!!

Réactions :

Neymar :

C’est un résultat parfait pour le PSG de finalement l’emporter 2-1 après avoir été mené 1-0, non ?
« Oui, c’est un grand résultat à domicile. On doit répéter cela. On a réussi à remonter au score, nous sommes très heureux. Il y a eu un grand effort de toute l’équipe, mais je pense qu’on doit, et qu’on sait que l’on peut, faire mieux. On s’améliore petit à petit, on se connaît de plus en plus et c’est comme cela que l’on va pouvoir tenter d’atteindre nos objectifs. »

Personnellement, vous montez en puissance au fil des matches depuis le début de saison, non ?
« Petit à petit, on s’améliore, oui. Au début de la saison, l’équipe n’avait que trois ou quatre matches dans les jambes, on doit progresser petit à petit concernant nos conditions physiques, notre jeu et tout le reste. Nous sommes très satisfaits du résultat du jour, très heureux pour cette victoire, ce qui est le plus important. On grandit en tant qu’équipe. »

Le retour du public, très présent derrière vous ce soir, est très important pour l’équipe.
« Bien sûr, clairement ! C’est la première fois que je rejoue devant un Parc complètement rempli à nouveau. Nous sommes très contents de pouvoir avoir ce soutien à nouveau. Ils nous aident, crient nos noms et celui de l’équipe. Je suis très heureux du résultat et tout ce qui l’entoure. On doit continuer comme cela ! »

Mauricio Pochettino :

Dix-huit points pris sur dix-huit possibles, le calcul est pour l’instant excellent pour le PSG.
« Je pense que c’est très très positif pour nous. Après le match difficile contre Bruges (1-1), retrouver la victoire est très important pour nous et notre confiance. »

Bravo d’avoir aligné l’ensemble de vos éléments offensifs au début du match malgré le déséquilibre que cela peut créer. Vous avez fait face à une très bonne équipe de Lyon, mais vous l’avez emporté en champion, enfin en tant qu’équipe qui veut aller chercher le titre.
« Je suis d’accord. Ce genre de matches est très très important. Lyon est une très belle équipe. Ils ont d’incroyables joueurs. En seconde période, nous encaissons un but et c’est à ce moment-là que l’équipe commence à montrer son caractère selon moi. Elle n’abandonne jamais et c’est le plus important. Nous sommes à un moment où il est encore trop tôt pour juger, parce que nous devons énormément travailler afin de trouver cet équilibre qui donnerait de la solidité et de l’efficacité à l’équipe sur le terrain. Mais gagner est toujours appréciable dans ce genre de matches. »

Parlons du FC Barcelone de 2009 et de l’équilibre trouvé à l’époque par Pep Guardiola pour placer dans les meilleures conditions ses attaquants dont Lionel Messi ou encore un certain Thierry Henry. Cela vous intéresse d’entendre Thierry vous en parler ?
« Oui, bien sûr, il est toujours question d’apprendre, et je peux en apprendre beaucoup de Thierry. (Henry explique que tout le monde doit se mettre au diapason pour que cela fonctionne, un élément pas toujours simple à gérer pour le coach) C’est comme cela, c’est comme cela, c’est clair ! (sourire) »

Est-ce que la solution pour que l’équipe trouve ce fameux équilibre, peut résider dans le fait de faire évoluer le bloc plus haut sur le terrain, et donc plus proche des trois ou quatre attaquants ?
« Je pense qu’à certains moments du match, notamment sur les phases défensives, ce n’était pas ce qu’on voulait. On a essayé de régler cela à la mi-temps, on a demandé à notre ligne défensive de se placer un peu plus haut et de réduire la distance entre les lignes. Essayer d’aider nos joueurs offensifs pour qu’ils n’aient pas trop à en faire ou de distance à courir. C’est quelque chose que l’on doit travailler à l’entraînement. En ce moment, c’est très difficile parce qu’on doit jouer tous les trois jours, et que la priorité est de faire récupérer nos joueurs. Tout ce qu’on peut faire est utiliser la vidéo pour essayer de l’expliquer au groupe, mais cela est plus théorique que pratique. C’est un gros problème pour un club comme le nôtre selon moi. Ce n’est pas une excuse, on doit s’améliorer, bien sûr. »

Les gens oublient que le PSG est dépouillé de ses internationaux pendant les trêves. Travailler la tactique, spécialement avec un nouveau groupe n’est donc sans doute pas simple du tout pour un coach dans votre cas.
« (Rires) Encore, c’est comme cela. Non, c’est effectivement très difficile. Ce n’est pas une excuse, je me répète, mais c’est difficile d’être précis. Je pense que c’est bien pour les clubs de voir leurs joueurs participer à l’Euro, la Copa America ou autre, mais ils doivent récupérer dans la foulée et reviennent quand la saison a déjà démarré. Il n’y a pas le temps nécessaire pour travailler de manière plus individuelle que collective. Nous sommes dans une période où l’on doit trouver comment s’améliorer. On ne progressera qu’avec le temps, mais c’est clair qu’on possède des joueurs intelligents et qu’on va réussir à jouer de la manière dont on le souhaite. »


Le stade :

Le Parc des Princes

Loic
Suivez-moi
Les derniers articles par Loic (tout voir)