Sélectionner une page

PSG – Montpellier 5-1, 20/02/19, Ligue 1 18-19

Mercredi 20.02.2019, Ligue 1, 17ème journée, match en retard, à Paris au Parc des Princes :
PARIS ST-GERMAIN F.C. – MONTPELLIER H.S.C. 5:1 (2:1)
– 47 198 spectateurs. Buts : Layvin Kurzawa 13′, Mollet 31′, Angel Di Maria 45′ ; Christopher Nkunku 73′, Hilton csc 78′, Kylian Mbappe 79′. Arbitre : M.Letexier.
L’équipe du PSG : Gianluigi Buffon – Thilo Kehrer (Moussa Diaby, 83′), Marquinhos, Presnel Kimpembe, Layvin Kurzawa – Marco Verratti, Daniel Alves (Colin Dagba, 77′) – Christopher Nkunku, Angel Di Maria (Eric-Maxim Choupo-Moting, 68′) – Julian Draxler, Kylian Mbappe. Entraîneur : Thomas Tuchel.
L’équipe de Montpellier : Lecomte – Aguilar, Mendès (Cozza, 19′), Hilton, Congré, Oyongo – Skhiri, Le Tallec (Lasne, 81′) – Mollet, Laborde (Sambia, 74′), Skuletic. Entraineur : Der Zakarian.
Avertissements : Oyongo (59′), Alves (64′), Verratti (67′)


Maillot utilisé :

Maillot domicile 2018-19


Photos du match :

Thiago Silva avec ses compatriotes et anciens parisiens Marcos Ceara et Paulo Cesar (Ch. Gavelle, psg.fr)

Layvin Kurzawa signe son retour avec 1 but et 1 passe décisive (Made in Parisiens)

Marquinhos retrouve son brassard de capitaine (Made in Parisiens)

Le coup franc sublime d’Angel Di Maria (Ch. Gavelle, psg.fr)

Di Maria surpris par son chef d’oeuvre, pas nous (Ch. Gavelle, psg.fr)

Une belle équipe, partie pour aller loin (Ch. Gavelle, psg.fr)

La joie d’un Mbappé encore au sommet (Made in Parisiens)

Le Virage Auteuil (Ch. Gavelle, psg.fr)


Vidéo :


Compte-rendu (CulturePSG) :

Paris trop fort pour un bon MHSC

Le PSG reçoit Montpellier ce mercredi soir (21h) au Parc des Princes dans le cadre de la 17ème journée de Ligue 1 et ce match en retard aura été de belle volée. Kurzawa a vite ouvert le score mais Mollet a égalisé avant que Di Maria ne redonne l’avantage à Paris d’un maître coup-franc avant la pause. La seconde période sera indécise avant que Montpellier ne se saborde avec deux contre-son-camp consécutif et un dernier but de Mbappé en fin de partie. Paris aura offert un joli spectacle face à une équipe qui aurait mérité de marquer plus vu ses nombreuses occasions.

Dans le onze annoncé, c’est Paris qui tente prend le ballon et Verratti tente de s’infiltrer dans la surface mais il est rattrapé (2e). Le MHSC est bien en place et attend tranquillement mais s’offre la première frappe par Laborde (5e). Le match est vite arrêté quand Kimpembe voit sa tête percuter le genou de Laborde (6e). Il revient finalement et est aux premières loges pour voir Skuletic solliciter Buffon et repousser en corner (8e). Sur celui-ci, c’est joué à deux et Mollet trouve le poteau ! Paris répond par une accélération de Mbappé mais Hilton le contre dans les 6m (9e).

Le PSG accélère plein axe et un bon une-deux entre Di Maria et Nkunku offre une belle frappe à l’Argentin repoussée en corner par Lecomte (12e). Paris ouvre finalement le score peu après sur uune action simple : Kehrer récupère et transmet à Alves qui envoie un bon centre dans la surface que Kurzawa, au tout départ de l’action, coupe parfaitement de la tête pour ouvrir le score (1-0, 13e). Le match est à peine lancé que Pedro Mendes se blesse tout seul au genou et doit sortir, visiblement gravement touché (18e). Cozza le remplace.

Malgré l’ouverture du score, Montpellier joue bien un contre et Mollet se retrouve à défier Buffon d’une grosse frappe mais l’Italien est solide. Sur le contre, Di Maria tente une frappe enveloppée facilement captée (23e). Le PSG gâche une balle de 2-0 avec une excellente passe en profondeur de Nkunku pour Di Maria mais l’Argentin perd son duel alors que Mbappé arrivait pour conclure facilement (26e) ! Verratti offre toutefois un bon coup-franc à Montpellier et Mollet transforme d’une belle frappe sous la barre (1-1, 31e) ! Buffon repousse pourtant sur la ligne mais le gardien parisien a mal jugé la trajectoire et la montre de l’arbitre a validé le but alors que le ballon ne semblait pourtant pas rentré. La montre avait raison.

La partie devient complètement folle et Draxler déborde bien côté gauche avant de centrer en retrait. Nkunku est là pour reprendre et pense marquer mais Oyongo se sacrifie devant la ligne pour repousser en corner (34e) ! Les visiteurs sont bien dans le match et se montrent même dangereux : Skuletic remise pour Le Tallec, seul devant Buffon, mais le Français rate sa frappe (37e) ! Verratti tente aussi de trouver Draxler en profondeur mais le contrôle de l’Allemand est un peu long devant Lecomte. Hilton offre aussi un coup-franc intéressant après avoir fait faute sur Mbappé. Di Maria envoie une frappe fabuleuse en pleine lucarne et elle rentre après avoir touché la barre ! (45+1). Quel but ! La mi-temps est sifflée juste après et le score est logique même si le MHSC offre une très belle opposition.

Aucun changement n’a lieu à la pause et le match repart, toujours dans un Parc des Princes loin d’être plein. Il ne faut que quelqeus secondes à Paris pour avoir une énorme occasion avec Nkunku qui remonte tout le terrain puis sert Draxler. Face à Lecomte, l’Allemand croise trop sa frappe et c’est au ras du poteau (46e) ! Montpellier répond avec une belle frappe de Laborde aux 20m qui passe juste au-dessus (50e). Lecomte brille dans ses buts avec un duel gagné énorme au sol face à Mbappé sur une balle piquée de Di Maria. Le corner traîne ensuite mais Kehrer met sa tête au-dessus sur la reprise (56e). Le MHSC est aussi dangereux par un bon centre d’Aguilar mais Kehrer dégage en corner (58e). Sur celui-ci, Hilton envoie un énorme coup de tête mais Buffon sort un gros arrêt sur sa ligne (58e) !

Alors que Mollet voit sa frappe aux 20m être contrée , c’est Nkunku qui tente de lancer Mbappé face au but mais Lecomte sort encore très bien (62e). Sur un corner parisien, un contre montpelliérain fuse et c’est Alves qui doit sauver en situation compliquée, écopant d’un jaune au passage (64e). A l’heure de jeu, Paris a le ballon mais peine à se montrer dangereux et Choupo-Moting remplace Di Maria (68e). Le PSG pense marquer sur un coup-franc vite joué avec Kurzawa qui remise pour Mbappé mais le latéral était hors-jeu au départ (69e). Rebelote dans la foulée sur un contre parisien avec Draxler qui sert Choupo-Moting et marque mais le Camerounais est hors-jeu (71e). La libération arrive finalement juste après : un corner est mal dégagé et Nkunku arrive pour mettre un gros coup de boule. C’est légèrement dévié par Skuletic et Lecomte est trompé (3-1, 73e) !

Le suspense est toutefois tout proche d’être relancé sur une frappe en pivot de Skuletic contrée par Marquinhos mais Buffon parvient à capter juste devant la ligne (76e) ! C’est finalement le contraire qui se produit avec un excellent ballon de Nkunku pour Kurzawa côté gauche. Mbappé est présent au premier poteau pour couper mais c’est Hilton qui marque en réalité contre son camp (4-1, 79e).

Dans la foulée, une action limpide offre un nouveau but : Kurzawa décale Choupo-Moting qui lui rend et le Français donne à Mbappé. Le Français frappe, c’est dévié par Hilton et Lecomte est lobé (5-1, 79e) ! Alors que Montpellier a frôlé le 3-2, le MHSC est désormais mené 5-1 en quelques minutes à peine…

Si gênant ce soir, Skuletic se retrouve à frapper en bout de course comme un symbole (83e). Alors que Kehrer doit sortir pour un petit souci à la cuisse, Diaby entre et tente de se montrer. Choupo-Moting se retrouve à faire des Madjer dans la surface mais c’est hors-cadre (86e). C’est ensuite Draxler qui se retrouve à tenter une talonnade en pleine surface sur un long ballon aérien et le même Draxler tente ensuite de servir Mbappé sur l’action suivante mais Lecomte sort bien (92e). Côté MHSC, c’est Mollet qui tente sa chance mais cela passe juste à côté (92e). La dernière occasion est presque pour le PSG avec Kurzawa qui déborde et centre mais Mbappé se loupe dans son tacle devant les buts (93e) ! Sur le contre, c’est Mollet qui sollicite encore Buffon mais l’Italien repousse en corner.

Le PSG s’impose finalement 5-1 dans un match de belle qualité qui a finalement basculé sur des petits détails : le coup-franc fabuleux de Di Maria juste avant la pause puis les deux buts contre-son-camp consécutifs de Montpelllier en quelques secondes. Le MHSC peut avoir des regrets mais a montré un beau visage malgré le score, une bien belle opposition qui a su tenir la dragée haute au PSG.

Les réactions :

Thomas Tuchel : « 5-1, c’est logique. Ca aurait pu être 7-3. En 2e période, on a été aggressifs offensivement. Mais défensivement, pendant tout le match, on a été trop negligeants. On a concédé trop d’occasions et trop de frappes. On n’était pas agressifs sur les porteurs du ballon. Di Maria ? Il a fait des frappes comme ça aujourd’hui, à l’entrainement. Il n’en met pas beaucoup, mais il est sérieux et a de la qualité. Vers la fin, il était fatigué et c’est pour ça que je l’ai sorti. Mbappé, s’il me surprend ? Non. Je le vois chaque jour et je sais de quoi il est capable. C’est un attaquant dangereux. La défaite à Lyon nous a fait du bien ? Oui, et c’est une qualité de l’équipe (de réagir). On ne méritait pas de perdre. C’est toujours dur à accepter, mais on doit le faire. L’équipe est capable de bien réagir. Ca montre notre mentalité et c’est bien.

Christopher Nkunku : « On a bien maîtrisé. On finit par mener 2-1 en 1ère mi-temps mais on a vu que Montpellier se procurait pas mal d’occasions aussi, on a fini par corriger ça à la mi-temps. En 2ème mi-temps ça allait mieux, on a concrétisé nos occasions et on repart avec un score large et les trois point c’était l’essentiel. On devait serrer un peu plus l’adversaire parce qu’on les laissait trop jouer, trop ressortir. Le coup-franc de Di Maria ? On le connait, on l’a déjà vu mettre pas mal de coup-francs mais celui-là il est exceptionnel. Je la vois partir au-dessus de ma tête et retomber sous la barre, félicitations à lui. Le but ? J’espère qu’il est pour moi, ma tête est cadrée (…) C’est toujours plaisant de marquer un but. On sait qu’on joue tous les trois jours, il faut être tous prêts, que ce soient les jeunes ou les joueurs habitués à jouer. J’ai eu un mois de janvier plutôt agité, j’étais en réflexion sur mon avenir c’est vrai. Le début du mois a été un peu compliqué mentalement pour moi mais là ça va mieux. Niveau forme physique j’étais un petit peu en-dessous, là j’ai travaillé avec des séances en plus pour tenir 90 minutes et le coach m’a appelé. Je suis Parisien jusqu’à la fin de la saison, jusqu’en 2020 aussi c’est la fin de mon contrat et on verra. C’est vrai que ce n’est pas facile mais on est toujours dans l’optique de travailler, d’être prêts quand on fait appel à nous. Une saison c’est long aussi, avec des hauts et des bas mais il y a de grandes échéances à venir ».


Le stade :

Le Parc des Princes

 


Remi

Remi

Sudiste à l'esprit contradictoire amoureux de Paris et du PSG depuis mon enfance. Nostalgique à mes heures perdues, j'aime me souvenir de nos belles heures et savoure ces grandes années. Avec "Histoire du PSG" je me régale chaque jour autour des rouge et bleu.

Voir la bio de Rémi...
Remi