PSG – Nancy 1-1, 07/04/84, Division 1 83-84

PSG – Nancy 1-1, 07/04/84, Division 1 83-84

Samedi 07.04.1984, Championnat de France, Division 1, 34e journée (4e place), à Paris, au Parc des Princes :
PARIS ST-GERMAIN F.C. – A.S. NANCY-LORRAINE  1:1 (0:0)
– 16 391 spectateurs. Buts : Luis Fernandez, 57′ ; Casini, 87′. Arbitre : M. Ferrary.
L’Équipe du PSG : Dominique BaratelliYannick Guillochon, Gérard Janvion, Dominique Bathenay, Franck TanasiJean-Claude Lemoult, Luis Fernandez, Safet SusicNambatingue Toko (Pascal Zaremba, 78′), Dominique Rocheteau, Michel N’Gom (Mustapha Dahleb, 69′). Entraîneur : Georges Peyroche.
L’équipe de Nancy : Martini – Casini, Cartier, Jeannol, Fabiani – Germain, Martin, Umpierrez, Jacques – Philippe, Zahoui. Entraîneur : Collot.


Maillots utilisés :

domicile hiver 1983 1984
Maillot domicile 1983-84
domicile été 1983 1984
Maillot domicile 1983-84

Programme :

(collection La Mémoire du PSG)
(collection La Mémoire du PSG)

Photos du match :

Luis Fernandez face à Jeannol (Ch. Rochard)
Dominique Rocheteau balle au pied, sous les yeux de Safet Susic (Ch. Rochard)
Michel N’Gom (archives V. Rousselet-Blanc)
Luis Fernandez avant son ouverture du score (archives V. Rousselet-Blanc)
Les supporters… (archives V. Rousselet-Blanc)

Résumé vidéo :


Compte-rendu (France Football) :

Léger avantage aux Parisiens en première période. Décidés, Bathenay et ses copains imprimèrent un rythme assez soutenu à la partie. Mais, une fois de plus, les attaquants manquèrent de détermination, de promptitude dans le geste final. N’est-ce pas, Rocheteau ? Paris avait pourtant accompli le plus gros de la tâche en ouvrant la marque par Fernandez, mais la fin du match fut à l’avantage des visiteurs qui obtinrent logiquement l’égalisation par Casini. Un but dont son jeune auteur se souviendra longtemps.

Compte-rendu (Paris-SG) :

Une croix de Lorraine

Le PSG allait-il mettre un terme à la série noire qui lui valait critiques et commentaires grinçants ? L’arrivée de G. Peyroche allait-il déclencher un déclic que l’on appelle usuellement le «choc psychologique» ?

Ces interrogations ont hanté les esprits des supporters pendant près d’une heure de jeu, jusqu’au but de Fernandez qui devait, pensions nous, libérer tout le monde.

Hélas ! Les Parisiens, un peu «court» physiquement n’ont pu résister à la pression nancéienne qui aboutit à l’égalisation -douche froide pour un public désapointé.

Et Paris continue de porter sa croix, celle du point perdu qui ne se rattrape jamais.

Réactions (France Football) :

Fernandez « Dans la tête »

Se faire rejoindre au score à moins de trois minutes de la fin de la rencontre, ce n’est jamais amusant. Surtout quand on a besoin de points comme c’est le cas du Paris-Saint-Germain. Ce nul concédé devant Nancy risque, en effet, de peser lourd au moment du décompte final. Malgré tout, il y en avait quelques-uns dans le camp parisien pour trouver des motifs de satisfaction. Prenez Luis Fernandez. Le milieu de terrain du PSG ne voulait pas sombrer dans le plus noir pessimisme. Son bilan était même plutôt positif à l’issue de cette rencontre.

« Luis, ça fait mal de perdre un point à quelques secondes du coup de sifflet final ?
– Quelle question ! bien sûr que ça fait mal. Mais c’est le football. Encore une fois nous nous sommes laissés surprendre en fin de match. On ne peut pas dire que nous sommes chanceux actuellement. Nous avions eu plusieurs occasions de creuser l’écart avant. Hélas ! nous n’avons pas connu la réussite.

– Par rapport aux précédentes sorties du PSG, il semble cependant qu’il y ait un mieux sensible…
– Assurément. Nous avons retrouvé notre esprit de solidarité. Nous nous sommes bien battus. On s’est serré les coudes. De ce point de vue là, donc, nous avons affiché des progrès incontestables. Dans la circulation de la balle aussi. Nous avons seulement été malheureux dans la conclusion de nos actions.

– Pas vous…
– En effet. Je sentais que Martini était masqué par beaucoup de joueurs placés devant lui. Mon ballon est arrivé exactement où je voulais le mettre.

– Et que s’est-il passé ensuite ? On a l’impression que vous, Parisiens, vous vous êtes contentés de cet acquis.
– Inconsciemment, nous avons eu peur. On s’est replié et on a laissé l’initiative à nos adversaires. C’est uniquement un problème mental.

– Inquiétant pour la suite et la fin du Championnat ?
– Pourquoi ? Il va falloir lutter pour décrocher notre billet européen et, moi, ça ne m’effraie pas. Bien sûr, dès la prochaine journée, nous allons à Bordeaux. Ce ne sera sûrement pas une partie facile. Mais, croyez-moi, on la jouera, cette rencontre. Sans complexes

– Alors, Paris-Saint-Germain sera européen ? Vous l’affirmez ?
– Je n’affirme rien du tout ! Je dis simplement que nous ferons tout pour l’être. En fait, notre future participation à la Coupe de l’UEFA pourrait parfaitement se jouer lors de la dernière journée de Championnat. Ce soir-là, nous recevrons Toulouse. Cette rencontre sera peut-être décisive. On verra…


Le stade :

Le Parc des Princes
Le Parc des Princes

Loic
Suivez-moi
Les derniers articles par Loic (tout voir)

Loic

Fan du club depuis toujours, présent au Parc et en déplacement de 1988 à 2010. PSG ´till I die! Voir la bio de Loic...

Une réflexion sur “PSG – Nancy 1-1, 07/04/84, Division 1 83-84

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

I accept that my given data and my IP address is sent to a server in the USA only for the purpose of spam prevention through the Akismet program.More information on Akismet and GDPR.