Sélectionner une page

PSG – FC Nantes 1-0, 22/12/18, Ligue 1 18-19

Samedi 22.12.2018, Ligue 1, 19ème journée à Paris au Parc des Princes :
PARIS ST-GERMAIN F.C. – F.C. NANTES  1:0 (0:0)
– 47 511 spectateurs. But : Kylian Mbappé (68′) . Arbitre : M. Abed.
L’équipe du PSG : Gianluigi Buffon – Presnel Kimpembe, Thiago Silva, Marquinhos – Juan Bernat, Julian Draxler, Marco Verratti, Thomas Meunier (Thilo Kehrer, 81′)- Angel Di Maria (Dani Alves, 80′), Kylian Mbappe, Edinson Cavani (Eric-Maxim Choupo-Moting, 80′). Entraîneur : Thomas Tuchel.
L’équipe de Nantes : Tatarusanu – Kwateng, Carlos, Pallois, Mbodji (Fabio, 76e), Lima – Khrin (Girotto, 74′), Touré, Rongier – Boschilia (Waris, 78′), Sala. Entraîneur : Halilhodzic
Avertissements : Thiago Silva (88′), Marquinhos (90′)


Maillot utilisé :

Maillot domicile 2018-19


Photos du match :

Mbappé présente son prix Kopa au Parc des Princes (Ch.Gavelle PSG.fr)

Juan Bernat au pressing (Ch.Gavelle PSG.fr)

Mbappé encore buteur, félicité par ses coéquipiers (Ch.Gavelle PSG.fr)

Tentative de Choupo-Moting (Ch.Gavelle PSG.fr)

Le PSG termine l’année 2018 par une nouvelle victoire, place aux fêtes ! (Ch.Gavelle PSG.fr)

Le tifo du CUP pour célébrer les 5 ans des Parias Cohortis, groupe membre du collectif (Ch.Gavelle PSG.fr)

« La banlieue influence paname, paname influence le monde » les paroles de « Grand Paris » par Medine

De nombreux fumigènes seront encore allumés, sans aucun blessé ni désagrément pour le déroulement de la partie (F. Daunat)


Vidéo :


Compte-rendu (CulturePSG) :

Mbappé offre les 3 points avant noël

Le PSG défiait le FC Nantes ce samedi à l’occasion de la 19ème journée de Ligue 1 et les Parisiens se sont imposés sur la plus petite des marges grâce à un but de Mbappé sur un corner (68e). Les Parisiens ont dominé mais ils ont manqué de justesse dans le dernier geste pour s’imposer sur un score plus large et ainsi moins souffrir.

Le PSG joue finalement en 4-4-2 avec Marquinhos devant la défense et il ne faut qu’une minute pour une grosse occasion : un centre arrive au second poteau pour DI Maria qui frappe au-dessus de volée (1e). Paris a immédiatement pris le ballon et fait tourner mais Nantes tient en ce début de match, bien calé dans son 5-3-2 (5e). Les Canaris arivent même à frapper mais Buffon capte la tentative de Sala (7e). Côté Paris, c’est encore Di Maria qui tente mais sa frappe du droit est au-dessus (9e). Le même Di Maria provoque le premier corner du match, mal tiré par Draxler (12e). C’est Cavani qui provoque le second sur une belle intuition mais c’est encore mal tiré (13e).

Au quart d’heure de jeu, Paris domine mais ne trouve pas le faille malgré quelques tentatives. Cavani emmène ainsi mal son ballon sur une bonne passe aux 20m (21e). Invisible jusque-là, c’est Mbappé qui sort de sa boîte, bien trouvé par Meunier, mais le Français est contré dans sa frappe qui partait bien (23e). Le même Mbappé fait passer un frisson sur un dribble mais son centre est ensuite repoussé (26e). Marquinhos se montre aussi en évidence avec une bonne interception et un centre en retrait mais la reprise de Draxler est au-dessus (27e). Cavani n’est pas plus précis dans la surface sur une offrande de Di Maria et gâche une énorme opportunité (30e). L’Argentin tente donc de lui-même mais sa frappe passe juste à côté (32e).

Invisible jusque-là, Nantes réagit et envoie un centre bien dangereux que Buffon repousse des poings alors qu’un Canari avait frôlé la reprise (35e). Peu après, Kimpembe et Sala restent au sol après un duel aérien, forçant un temps mort. Cela repart vite et Draxler enflamme l’aile gauche avant de transmettre à Verratti qui rate sa frappe (38e). Les Nantais défendent bien leur but et Pallois peut même découper Mbapé sans prendre de carton (44e)… A la pause, le 0-0 n’est pas forcément volé malgré quelques opportunités côté parisien.

Aucun changement n’a lieu à la pause et la partie repart après un long temps mort lié à l’arbitre et son dispositif qui ne marchait pas. Il ne faut que 90 secondes pour obtenir un premier corner et lancer la mi-temps mais c’est repoussé (47e). Le PSG est très bien revenu mais Cavani puis Mbappé manquent coup sur coup leur contrôle en bonne position  (49e). Le FCN se montre aussi avec une frappe de loin de Mbodji que Buffon boxe (50e). Paris répond par une incursion de MBappé mais son centre dans les 6m est repoussé (51e). Dans la foulée, c’est Di Maria qui tente sa chance mais c’est juste à côté depuis les 20m (53e). Après un petit creux, c’est Mbappé qui tente la même chose mais le résultat est le même (57e).

On pense que Nantes craque finalement peu après sur une action mal dégagée. Cavani tire, Verratti s’arrache pour récupérer et donne en retrait à Draxler qui tire et marque. Problème, l’assistance vidéo montre que le ballon est sorti avant que l’Italien ne le récupère (58e). Paris repart de l’avant et Bernat provoque un corner que Draxler botte bien, Cavani coupe de la tête mais c’est au-dessus (61e). Peu à peu, Paris devient toutefois brouillon et Nantes a un bon contre que Bernat coupe devant Sala aux 18m (64e). L’impulsion vient de l’arrière et c’est Kimpembe qui tente sa chance, obtenant un corner. Le premier est repoussé, pas le second : Di Maria tire, Marquinhos dévie et Mbappé conclut au second poteau (1-0, 68e).

Mbappé est lancé et il sollicite ensuite Tatarusanu sur une frappe excentrée (71e). Paris mange Nantes désormais et Meunier est trouvé dans la surface mais sa reprise est au-dessus alors que Mbappé attendait le ballon (71e). C’est ensuite Verratti qui perce et donne à Di Maria qui farppe. L’Argentin est repoussé mais reprend sur la barre, sauf qu’il était hors-jeu (72e). L’ailier ne l’est pas sur l’action suivante et il efface toute la défense avant de frapper mais Tatarusanu repousse sa tentative (74e). Alors qu’on a à peine passé la 75e minute, Nantes fait 3 changements coup sur coup, les pépins s’accumulant. Pallois se montre sur un coup-franc mais sa tête est loin du cadre (79e).

A l’entrée des 10 dernières minutes, Tuchel sort Cavani et Meunier pour Choupo-Moting et Kehrer (81e). Le Camerounais se met en évidence sur un contre où il enchaîne une jolie feinte puis une frappe mais il est contré au dernier moment (85e). Le même attaquant se signale avec une tentative des 20m, au-dessus (87e). Alors que la fin de match est assez décousue, Paris frôle le 2-0 sur un centre de Choupo-Moting dévié. Cela retomber sur Kehrer qui tire au-dessus en bonne position (92e). Un dernier coup-franc est accordé aux Nantais mais ils le jouent bien mal et Paris s’impose finalement 1-0 dans une rencontre compliquée.

Les réactions :

Presnel Kimpembe : « On est tous content de cette première partie de saison. Jusqu’à présent on n’a toujours de défaite donc c’est toujours positif pour l’équipe et on va essayer d’en profiter. Ce qui a changé avec Thomas Tuchel ? Un peu de tout, on a plus de grinta, on bosse encore plus au niveau tactique. On sait que c’est un grand coach et on a tous envie de démontrer de quoi on est capable. Moi, j’ai du boulot. Mais je n’ai pas envie de parler de moi, le plus important ça reste l’équipe. Il faut attendre la fin avant de pouvoir juger, le plus important ce sont les objectifs. Et ils sont atteints pour la première partie de saison (…) Un moment à retenir ? La qualif en Ligue des champions. Ce n’était pas un moment facile, mais on arrive quand même à sortir premier et à se qualifier en huitièmes donc c’est que du positif. Manchester ? C’est une grande équipe, on va prendre ce match très au sérieux ».

Thomas Meunier : « C’est difficile de faire mieux, à part deux ou trois matches nuls. Jusqu’à mi-septembre on a mis un peu de temps à trouver nos marques avec un nouveau coach, un nouveau staff et une nouvelle tactique. Depuis quelques mois on est sur une très, très bonne lancée. Je ne vais pas dire « irratrapable » en championnat mais c’est tout comme. Et en Champions League on a montré aux yeux du monde qu’on avait les qualités pour aller plus loin qu’un petit huitième ou qu’un quart. Le plus positif ? L’esprit d’équipe, qui faisait parfois défaut dans certains matches, les 5 derniers mètres pour le pressing, le retour défensif, les couvertures etc… Cela paraissait désorganisé non pas par manque de connaissance tactique mais par cette nonchalance un peu, et là cette année il y a un coach qui met l’accent énormément sur ça. »


Le stade :

Le Parc des Princes


 

Remi

Sudiste à l'esprit contradictoire amoureux de Paris et du PSG depuis mon enfance. Nostalgique à mes heures perdues, j'aime me souvenir de nos belles heures et savoure ces grandes années. Avec "Histoire du PSG" je me régale chaque jour autour des rouge et bleu.

Voir la bio de Rémi...
Remi