Warning: "continue" targeting switch is equivalent to "break". Did you mean to use "continue 2"? in /homepages/2/d680593513/htdocs/app680593652/wp-content/themes/Divi/includes/builder/functions.php on line 5812
PSG - Nantes 3-0, 03/04/19, Coupe de France 18-19 - Histoire du #PSG


   


   

Sélectionner une page

PSG – Nantes 3-0, 03/04/19, Coupe de France 18-19

Mercredi 03.04.2019, Coupe de France, 1/2 de finale, à Paris au Parc des Princes :
PARIS ST-GERMAIN F.C. – F.C.NANTES 3:0 (1:0)
– 45 000 spectateurs env. Buts : Marco Verratti (29′), Kylian Mbappé (85′ sur penalty), Daniel Alves (92′). Arbitre : M.Letexier
L’équipe du PSG : Alphonse Areola – Thilo Kehrer, Thiago Silva, Presnel Kimpembe – Moussa Diaby, Marco Verratti, Marquinhos (Leandro Paredes, 45′), Juan Bernat, Layvin Kurzawa (Dani Alves, 77′) – Eric-Maxim Choupo-Moting (Julian Draxler, 77′), Kylian Mbappé. Entraîneur : Thomas Tuchel.
L’équipe de Tatarusanu – Ié, Diego Carlos, Pallois – Fabio,Rongier (c), Girotto, Ab. Touré (Moutoussamy, 89e), Lima  – Evangelista (Waris, 60e), Coulibaly. Entraîneur : Halilhodzic
Avertissements : Coulibaly (54′), Waris (64′), Fabio (65′), Verratti (69′), Coulibaly (71′), Diego Carlos (84′), Bernat (87′).
Expulsion : Coulibaly (71′)


Maillot utilisé (avec les sponsors spécifiques de la Coupe de France) :

Maillot domicile 2018-19 (sponsors CDF)


Photos du match :

La joie d’un Marco Verratti buteur (AFP / F.Fife)

Célébré par toute l’équipe. Un but de Verratti est un évènement !

Thiago Silva à la lutte aérienne

Marquinhos, soutenu par Bernat, doit quitter ses adversaires sur blessure

Le penalty de Kylian Mbappé , but du break

Le lob magnifique de Dani Alves fraichement entré en jeu

La joie du brésilien, son but est magnifique et Paris s’impose 3-0. Place à la finale!


Vidéo (cliquez sur « Rendez-vous sur YouTube pour regarder cette vidéo) :


Compte-rendu (CulturePSG) :

Paris ira défendre son titre

Le PSG recevait le FC Nantes ce mercredi prochain au Parc des Princes en demi-finale de Coupe de France et les Parisiens se sont imposés 3-0 dans un match resté incertain jusqu’à 20 minutes de la fin. Paris menait alors 1-0 et avait raté un penalty quand le principal danger adverse Coulibaly s’est fait expulser. Paris va finalement marquer deux buts en fin de partie par Mbappé sur penalty puis Alves d’un lob magnifique dans le temps additionnel.

C’est parti et Paris est finalement à quatre derrière avec Bernat en relayeur gauche et Kehrer arrière droit. La première incursion est parisienne mais il fait faute dans la surface adverse. La première occasion est aussi pour le PSG avec un corner à deux et Bernat qui centre au second poteau pour Marquinhos. Lancé, il met sa tête au-dessus (3e). Le même Bernat est trouvé dans la surface mais sa frappe du droit est facilement capté (6e). Le début de match est entièrement à l’avantage des Parisiens en ce début de partie mais le FC Nantes est bien en place. Les Canaris partent même en contre mais Coulibaly est bien rattrapé par Marquinhos puis Kimpembe (13e). Loin de se désunir, Nantes s’offre même la première frappe cadrée qu’Areola capte bien (13e).

Le match est bien l’attaque-défense prévue et Paris butte sur le bloc nantais, sans se créer d’occasions. Un coup-franc excentré de Mbappé est intéressant mais personne ne coupe dans les 6m (25e). C’est finalement une frapppe de loin qui décoince la situation : Thiago Silva trouve Mbappé au coeur du jeu qui décale Marco Verratti aux 20m. L’Italien contrôle et frappe dans le petit filet de Tatarusanu (1-0, 29e) ! Paris a à peine fêté son but que Mbappé est trouvé dans la surface mais Ié le lit bien et l’emmène en 6m (33e).

Le FC Nantes fait aussi passer un gros coup de chaud dans la défense parisienne : Coulibaly domine Kimpembe puis défie Thiago Silva dans la surface. Le duel est douteux mais l’arbitre dit de jouer avant que le jeu ne s’arrête (37e). Le VAR n’est pas appelé alors que les images de la télévision sont pourtant assez parlantes. En réponse, Diaby s’infiltre et frappe mais c’est dévié et Mbappé est trop court pour reprendre dans les 6m (39e). L’arbitre est aussi bien mauvais sur un centre du PSG dévié en corner qu’il donne en 6m (41e). Nantes finiit très bien la mi-temps et Coulibaly frôle l’égalisation sur un centre qu’il reprend d’une trop décroisée de peu (45e) ! Paris perd en plus Marquinhos sur blessure, obligé de sortir car touché musculairement (45e+2). A la mi-temps, le PSG mène 1-0 de façon logique mais Nantes se défend très bien avec un Coulibaly qui pose de gros soucis au PSG.

Aucun changement n’a lieu à la mi-temps, Paredes se contentant de finir son échauffement, et la partie reprend avec un coup-franc excentré provoqué par Diaby et joué en deux temps qui ne donne rien car la tête de Kehrer n’est pas dangereuse (48e). Loin d’abandonner, le FC Nantes tente de jouer vers l’avant mais n’est pas encore dangereux (54e). A l’heure de jeu, Paris n’est devant que d’un but et les occasions sont rares alors que Nantes fait un premier changement (60e). Choupo-Moting se met enfin en évidence et obtient un corner que Paredes tire bien. Kimpembe met la tête, une main nantaise repousse mais M. Letexier ne dit rien (62e). Il part finalement voir le VAR et accord un penalty alors que l’action est confuse (65e). Mbappé pense le transformer mais il est donné à retirer !!! Mbappé s’élance de nouveau et ouvre son pied.  Tatarusanu se couche et  capte (66e) !

Le jeu repart le break passe tout près : Paredes donne un ballon en or à Diaby qui met en retrait pour Choupo-Moting. Il contrôle en pivot mais est contré dans la surface (67e) ! Dans la foulée, Silva dégage dans la surface et les Nantais demandent une main de Verratti alors que le ballon sortait en corner (68e). Un faux rythme s’invite dans la partie et Kimpembe doit détourner en corner un coup-franc excentré (70e). La partie bascule une nouvelle fois sur une action quelconque : Coulibaly tente de contrer Silva et met le pied mais est en retard, écopant d’un second avertissement mérité (72e). Mbappé se signale aussi par une belle percée mais ne trouve qu’un corner (76e).

Paris semble désormais avoir le match en main et Tuchel lance Alves et Draxler dans la bataille à la place de Kurzawa et Choupo-Moting (77e). Diaby est aussi tout proche de s’échapper mais sa dernière touche est un poil longue (80e). Le PSG fait tourner, attendant l’estocade, et elle vient de la part d’Alves qui récupère un ballon haut et s’infiltre. Il est fauché et l’arbitre siffle un nouveau penalty (84e). Mbappé transforme d’une frappe croisée dans le petit filet alors que Tatarusanu avait plongé du bon côté (2-0, 85e).

Le troisième but passe tout près quand Diaby donne une bonne balle en profondeur dans la surface à Mbappé mais Tatarusanu gagen son duel avec le jeune attaquant. Sur le contre, Limbombe envoie une frappe terrible dans le visage de Thiago Silva qui reste au sol, sonné (90e). Le 3e but arrive dans la foulée : Verratti centre au second poteau pour Alves qui enchaîne un contrôle parfait et une merveille de ballon lobé dans la lucarne adverse (3-0 90e+2).

Le match est joué et Paris tente de marquer un quatrième but mais il y a plusieurs sauvetages nantais consécutifs dans la surface pour éviter la lourde défaite. Nantes pense aussi sauver l’honneur quand Moutoussamy trompe Areola mais Kimpembe sauve sur la ligne (97e). Le PSG s’impose finalement 3-0 et ira donc défendre sa Coupe de France !

Les réactions :

Thiago Silva (Eurosport 2) : « C’était compliqué. Cette équipe de Nantes nous donne beaucoup de difficultés. Aujourd’hui, après le premier but, ça a été un peu plus facile. Mais on doit essayer de marquer vite le deuxième. Mais on a mérité ce résultat, et on a mérité d’être en finale. C’est un trophée particulier pour nous (…) Marquer l’histoire ? Non, je n’aime pas du tout. On pense seulement à bien se préparer, et à la fin de faire de bons matches (…) Zéro but encaissé dans cette compétition ? Avant chaque match, on essaye de se parler entre joueurs défensifs. Notre objectif est de défendre bien, et donner de la sécurité et de la confiance aux joueurs qui sont devant. On essaye de parler beaucoup ».

Thomas Tuchel (Eurosport 2) : « Je suis très fier et très heureux parce que mon équipe montre tous les 3 jours une mentalité exceptionnelle. Il nous manque beaucoup de joueurs, et des joueurs décisifs, mais ils n’arrêtent pas de travailler. Il y a eu beaucoup de récupérations hautes et de pressing haut en 1ère mi-temps. La deuxième a été un peu plus difficile, c’est normal quand on rate un penalty mais ils n’arrêtent pas de travailler. Les compliments vont à mes joueurs parce qu’ils sont ouverts aux idées. Mes idées sont là pour aider l’équipe. Ils sont exceptionnels, je dois le dire. On a des automatismes parce qu’on fait ça pendant l’entraînement, ce sont toujours les mêmes principes de jeu. Nous avons été moins de 16 à 8 reprises cette saison, c’est trop. Vendredi, nous étions 14 joueurs. C’est dur pour les gars aussi de voir que nous avons des gars blessés, pas sur le terrain… Mais ils répondent bien. Marco a été exceptionnel, comme Kimpembe et Juan Bernat. Normalement, il ne marque pas et sert toujours une autre solution pour donner une passe décisive mais aujourd’hui il a frappé. Marco sait s’adapter à chaque situation parce qu’il a la qualité. Il aime jouer avec Leo Paredes et avec Marqui ».


Le stade :

Le Parc des Princes


Remi

Sudiste à l'esprit contradictoire amoureux de Paris et du PSG depuis mon enfance. Nostalgique à mes heures perdues, j'aime me souvenir de nos belles heures et savoure ces grandes années. Avec "Histoire du PSG" je me régale chaque jour autour des rouge et bleu.

Voir la bio de Rémi...
Remi