Sélectionner une page

PSG – Nîmes 3-0, 23/02/19, Ligue 1 18-19

Samedi 23.02.2019, Ligue 1, 26ème journée, à Paris au Parc des Princes :
PARIS ST-GERMAIN F.C. – NIMES OLYMPIQUE 3:0 (1:0)
– 47 377 spectateurs. Buts : Christopher Nkunku (40′) ; Kylian Mbappé (69′), Kylian Mbappé (90′). Arbitre : M.Delerue
L’équipe du PSG : Gianluigi Buffon – Juan Bernat, Thiago Silva, Marquinhos – Layvin Kurzawa, Marco Verratti (Stanley Nsoki, 80′), Leandro Paredes, Dani Alves (Colin Dagba, 73′) – Christopher Nkunku, Eric-Maxim Choupo-Moting (Moussa Diaby, 80′) – Kylian Mbappé. Entraîneur : Thomas Tuchel.
L’équipe de Nimes : Bernardoni – Alakouch, Briançon, Landre, Maouassa – Valls (Bozok, 89′), Ferri, Savanier, Bobichon (Thioub, 65′) – Bouanga, Ripart (Guillaume, 76′). Entraîneur : Blaquart
Avertissements : Leandro Paredes (16′), Kylian Mbappé (45′), Juan Bernat (72′)


Maillot utilisé :

Maillot domicile 2018-19


Photos du match :

Alphonse Areola auteur d’un nouveau clean-sheet (Ch. Gavelle psg.fr)

Christopher Nkunku convaincant, buteur et passeur décisif (Ch. Gavelle psg.fr)

Marco Verratti monte en puissance avant le retour contre Manchester…(Ch. Gavelle psg.fr)

Colin Dagba, un visage auquel nous allons commencer à nous habituer (Ch. Gavelle psg.fr)

Que dire de Kylian Mbappé…auteur d’un doublé et de son 50ème but en L1 (Ch. Gavelle psg.fr)

La joie d’une équipe qui ne lâche rien ! (Ch. Gavelle psg.fr)

Le superbe tifo d’Auteuil…


Vidéo :


Compte-rendu (CulturePSG) :

La belle semaine de Paris se poursuit

Le PSG recevait le Nîmes Olympique ce samedi (17h) à l’occasion de la 26ème journée de Ligue 1 et les Parisiens ont livré une nouvelle superbe performance. Après une première mi-temps assez équilibrée mais marquée par l’ouverture du score de Nkunku, le PSG a déroulé après la pause dans le sillage d’un Kylian Mbappé auteur d’un doublé.

Paris joue finalement à trois derrière avec Bernat en stoppeur gauche et Kurzawa dans le couloir, Choupo-Moting étant à gauche. La première alerte est parisienne avec un ballon par dessus de Verratti pour Mbappé. Bernardoni sort et se loupe à moitié de la tête avant de s’en sortir (3e). Bouanga s’offre aussi le pied de Thiago Silva mais ne prend pas un jaune, pas plus que Mbappé sur une main volontaire (6e). Nîmes verrouille bien le terrain et Paris peine à avancer (10e). Ce sont même les Crocos qui se montrent avec Savanier qui intercepte, s’avance et envoie une grosse frappe du gauche de peu au-dessus (11e). Paris répond avec une excellente ouverture de Paredes pour Kurzawa. Le contrôle n’est pas bon mais le latéral parvient à tirer et le cadre se dérobe d’un rien (12e).

Nîmes est bien dans le match et ne lâche rien, sollicitant même Areola sur une frappe excentrée (19e). Briançon est même tout près d’ouvrir le score sur un corner mais sa tête passe juste au-dessus (20e). Le PSG est bien gêné mais obtient un corner sur une mauvaise relance adverse mais c’est facilement dégagé (27e). Nkunku offre un bon centre dans la surface mais Choupo-Moting loupe le ballon (29e). Paris récupère bien un bon coup-franc mais Alves le tire trop mollement pour inquiéter Bernardoni (31e). Au milieu de ce marasme, Paris est tout près d’ouvrir le score quand Verratti enchaîne plusieurs dribbles fous et sert Mbappé mais Bernardoni gagne son duel de façon incroyable ! Sur le corner, Paredes sollicite Alves aux 20m mais la volée est hors-cadre (34e). Le NO répond par une tentative de Bouanga qui frôle la lucarne (35e).

Paris pense même ouvrir le score sur une action limpide avec Kurzawa qui sert Mbappé puis marque mais l’arbitre le signale et annule le but alors que le Français semble sur la même ligne (38e) ! L’arbitre fait finalement appel au VAR et le refuse ! C’est dans la foulée que Paris ouvre le score : Verratti donne un petit ballon parfait par-dessus la défense, Nkunku réalise un contrôle parfait et marque dans la foulée d’une frappe imparable (1-0, 40e). Paris pense même faire le break dans la foulée avec une passe de Verratti pour Mbappé en profondeur : léger faux rebond et Mbappé envoie une frappe de loin au-dessus en très bonne position (43e).  Les visiteurs ne lâchent pas et Bouanga domine Silva en vitesse avant de frapper fort mais Areola capte bien dans l’angle fermé (44e).

Paris pense faire le break sur corner : Paredes titre le corner, Thiago Silva reprend de la tête et Mbappé pousse de la main au fond des filets mais l’arbitre l’avertit après avoir dans un premier temps accordé le but (45e+2). A la mi-temps, le PSG mène finalement assez logiquement vu ses occasions franches mais n’affiche pas un niveau de jeu particulièrement bon. Nîmes gène Paris mais ne se montre pas spécialement dangereux pour autant. Aucun changement n’a lieu à la pause et la partie reprend. C’est Mbappé qui a la première opportunité mais il loupe complètement son centre dans la surface (48e). Nkunku est aussi balancé dans la surface par Maouassa sur une belle percée mais l’arbitre ne dit rien (49e) ! Landre taquine aussi un peu la cheville gauche de Mbappé mais l’arbitre ne dit toujours rien (51e)…

Le petit prodige revient vite au jeu et est trouvé par Verratti côté gauche, il accélère, se remet dans l’axe et parvient à trouver un angle de frappe mais n’attrape pas le cadre de peu (53e). Le match s’ouvre de plus en plus et c’est Choupo-Moting qui est trouvé dans la surface mais rattrapé par Bobichon (55e). C’est encore Bernardoni qui gagne face à Mbappé sur un centre de Marquinhos bien vu (56e). Peu à peu, le PSG domine de plus en plus et Nîmes est acculé devant son but, souffrant terriblement (58e). Mbappé semble en revanche maudit puisqu’il n’attrape pas le cadre de près sur une belle remise de Kurzawa (61e) !

Les Crocos sont au bord de la rupture et ils sont contents de voir une frappe contrée de Choupo-Moting finir au ras du poteau (63e). Les corners s’enchaînent mais les Parisiens sont toujours maladroits (65e). Nkunku l’est encore un peu sur un ballon piqué lointain après une mauvaise relance adverse (67e)… Le PSG double enfin la marque, et par le plus maladroit du jour : Bernat est lancé par Nkunku côté gauche, il s’enfonce et centre en retrait pour Mbappé qui conclut enfin (2-0, 69e) ! Le break est enfin fait alors que Nîmes était l’agonie depuis maintenant près d’une demi-heure.

A l’entame du dernier quart d’heure, le coaching bat son plein et Dagba remplace Alves pendant que Nîmes sort Ripart pour Guillaume (76e). Le jeune Dagba est même tout proche d’offrir une passe décisive à Mbappé mais Bernardoni réussit un nouveau miracle sur sa ligne (79e) ! Tuchel finit son match en sortant Choupo-Moting et Verratti pour Diaby et Nsoki (80e) mais cela ne change rien et Bernardoni brille encore. La fin de rencontre est plus calme et Bouanga sollicite un peu un Areola tranquille dans son but (87e). C’est encore Areola qui repousse la frappe puissante de Thioub avant que Paredes ne finisse de repousser (88e). Le corner est mal joué et Nkunku récupère dans les pieds de Ferri qui loupe son contrôle, il avance puis lance Mbappé en profondeur qui s’avance et aligne Bernardoni (3-0, 89e) !

La rencontre se finit quelques secondes plus tard sur ce large score en faveur de Parisiens qui ont su largement accélérer après la pause. Kylian Mbappé s’est offert un nouveau doublé après avoir été longtemps maladroit.

Les réactions :

Kylian Mbappé (Canal +) : « On était sur un faux rythme et l’équipe de Nîmes a bien abordé cette rencontre (…) Je pense que Thomas Tuchel a su avoir les mots justes avec les joueurs pour que les joueurs courent pour lui. Comme je le dis, on est sur un long chemin, il faut continuer comme ça. Le travail tous les jours pour essayer d’aider mon équipe au maximum, essayer de se faire plaisir aussi – parce que le foot ça reste du plaisir – et marquer des buts, battre des records, c’est ce qui m’anime. Je pars toujours du principe qu’un jour il y a quelqu’un qui viendra et qui essayera de faire mieux donc il faut toujours dépasser ses limites. Le 51e ? Oui je voulais mais je voulais aussi le 52e pour avoir le ballon (sourire) ».

Thomas Tuchel (Canal +) : « C’est normal. En première période, Nimes a essayé de fermer les espaces. Mais en 2e période, on a joué très bien, avec beaucoup de qualités. On aurait dû marquer plus, car on a eu beaucoup d’occasions. Mais c’est bien de s’en créer. Il y a eu des actions offensives. C’est un très bon match, même s’il était possible de faire mieux. Je ne sais pas si j’ai révolutionné le PSG, mais j’aime que mon équipe se bat jusqu’au bout. Il faut utiliser notre talent. Et quand on joue avec ce maillot, il faut se donner à fond. J’aime cette mentalité et cette énergie. Mbappé 51 buts en Ligue 1 ? Aujourd’hui, il doit en mettre 4 ou 5. Oui, c’est un phénomène. Il a des qualités extraordinaires, il joue dans une bonne équipe. Nous nous créons beaucoup d’occasions, et c’est à lui, à Edi et à Angel de finir les occasions ».


Le stade :

Le Parc des Princes


Remi

Sudiste à l'esprit contradictoire amoureux de Paris et du PSG depuis mon enfance. Nostalgique à mes heures perdues, j'aime me souvenir de nos belles heures et savoure ces grandes années. Avec "Histoire du PSG" je me régale chaque jour autour des rouge et bleu.

Voir la bio de Rémi...
Remi