Sélectionner une page

PSG – OM Côté Tribunes : 1980 – 2000.

Pour le compte de la 29ème journée de Ligue 1 place au match que tous les supporter Parisiens et Marseillais attendent dans la saison et ne veulent surtout pas perdre, Paris Saint-Germain – Olympique de Marseille, l’occasion de revenir sur les nombreux souvenirs de ces chocs côté terrain et côté tribunes.  

 

Pour commencer ce long voyage dans les confrontations face à l’Olympique de Marseille partons le 08 Novembre 1987, devant plus de 22 000 spectateurs, le PSG et l’OM font match nul 1-1, Marseille a ouvert la marque grâce à un but de Oumar Séne contre son camp, mais c’est Amara Simba qui a permis aux Parisiens d’égaliser juste avant la mi-temps, le score ne bougera plus malgré le soutien de ses supporters et notamment du Kop Of Boulogne comme vous pouvez le voir sur la photo et la mythique voile  » Notre histoire deviendra légende « .

 

La mythique voile  » Notre histoire deviendra légende  » du Kop Of Boulogne.  

 

Le 21 Avril 1990, c’est dans un Parc des Princes bien rempli avec plus de 40 000 spectateurs, que le Paris Saint-Germain s’impose face à l’OM, c’est Franck Sauzée qui pourtant ouvre la marque pour les Phocéens mais c’est tout d’abord Gabriel Caldéron qui égalise juste avant la mi-temps sur pénalty, mieux encore c’est Zlatko Vujović qui va donner la victoire aux Rouge et Bleu dans une ambiance que vous imaginez !!

 

Le Kop de Boulogne avec de faux airs Argentins…

 

… suivi d’un incendie du plus bel effet !!

 

Le 10 Février 1991, devant plus de 38 000 spectateurs c’est Marseille qui vient s’imposer au Parc des Princes sur le score de 1-0, c’est Basile Boli qui a été l’auteur du but de la victoire Marseillaise.

 

10.000 ballons blancs pour le Tifo des Boys.

 

Le 17 Décembre 1991, malgré une très grosse ambiance et un Parc des Princes des grands soirs avec plus de 43 000 spectateurs, triste match nul 0-0 entre le PSG et l’OM, Marseille termine même le match à 10 suite à l’expulsion de Carlos Mozer, mais ce que l’on retiendra de ce match surtout c’est les débuts sous le maillot parisien de David Ginola, futur star du club, la petite histoire retiendra qu’il a remplacé Daniel Bravo.

 

 

 

Le 18 Décembre 1992, plus de 42 000 spectateurs et une victoire Marseillaise au Parc des Princes, c’est Alen Bokšić qui a été le buteur Phocéen du soir, mais on dit surtout de ce match qu’il est le point de départ de la vraie rivalité entre les deux équipes, Il est surtout le  » Classique  » ( comme on ne l’appelait pas encore ) le plus violent qui ait été disputé, ça  c’est une certitude. .

 

 

 

Le 14 Janvier 1994, c’est devant près de 48 000 spectateurs que Parisiens et Marseillais se retrouvent, malgré une magnifique ambiance mise par les supporters les deux équipes ne peuvent mieux faire qu’un match nul 1-1, c’est pourtant Vincent Guérin qui ouvrait la marque pour les rouge et Bleu, mais c’est Rudi Völler qui a égalisé et permis aux Marseillais de décrocher le point du match nul, l’OM finira même le match à 10 suite à l’expulsion de Jocelyn Angloma.

 

Du côté du Kop Of Boulogne.

 

 

 

Du côté du Virage Auteuil. 

 

 

Le 11 Avril 1995, c’est pour une demi-finale de Coupe de France et devant plus de 43 000 spectateurs que les deux équipes se retrouvent, et même si la formation Provençale est contrainte d’évoluer en seconde division dire que la tension a disparu n’est que fantasme.

Il n’est donc pas étonnant de voir, malgré l’imposant dispositif policier mis en œuvre, des incidents éclatés une bonne heure avant le coup d’envoi, porte d’Auteuil, incidents qui auraient dû être évités si les cars des supporters marseillais ne s’étaient pas trompés d’itinéraire … Bref durant une bonne vingtaine de minutes, panneaux de signalisation, pierres, bouteilles, pare-chocs, rétroviseurs furent déversés sur la bretelle de sortie du périphérique avant que les forces de l’ordre ne reprennent la situation en main avec à la clé quelques 140 interpellations, pour ceux qui espéraient en un apaisement de la rivalité entre les deux villes, c’est raté !!

Du côté du terrain c’est le Paris Saint-Germain qui s’impose sur le score de 2-0 grâce à des buts de Ricardo et de George Weah, et se se qualifie pour une nouvelle finale de Coupe de France.

 

 

 

Le 22 Novembre 1996, malgré une superbe ambiance et la présence de plus de 44 000 spectateurs, le Paris Saint-Germain et l’Olympique de Marseille se quittent sur un triste match nul 0-0.

 

Le magnifique maillot géant déployé par le virage Auteuil.  

 

Le 04 Mai 1999, plus de 44000 spectateurs au Parc des Princes, à trois journées de la fin cet antépénultième match de la saison ne présente pas vraiment d’enjeu pour le Paris Saint-Germain qui peut au mieux rêver de l’Intertoto, sauf que l’adversaire qui se présente ce soir-là est l’Olympique de Marseille finaliste de la coupe UEFA et au coude-à-coude avec Bordeaux pour remporter le titre de champion de France.

Ainsi l’objectif pour cette rencontre devient tout à fait naturel : sauver sa saison en gagnant un match de prestige face au grand rival, et satisfaire les bas instincts des supporters en entravant sérieusement sa course vers la première place. La tension est grande et l’avant-match est marqué par des affrontements assez violents entre des supporters marseillais et des membres du Virage Auteuil sur la pelouse du Parc des Princes.

C’est les Phocéens qui ouvrent la marque par Florian Maurice, mais alors que l’OM se dirige vers une victoire, c’est Marco Simone qui égalise à la 84ème minute, l’Italien hérite du ballon à l’entrée de la surface et place une frappe soudaine et sèche sur laquelle Stéphane Porato ne peut rien, explosion de joie du  Parc des Princes, et Marco Simone vient fêter sa joie devant le virage marseillais en exhibant son tatouage représentant Batman, mais cela ne s’arrête pas là à la 88ème minute du match Bruno Rodriguez dribble Stéphane Porato et donne un avantage définitif à son équipe.

Victoire du PSG dans une ambiance magnifique avec ce dénouement incroyable, les Parisiens peuvent célébrer la victoire avec leur supporters qui leur pardonnent presque la saison médiocre effectuée, les Marseillais sont quant à eux médusés, d’autant que dans le même temps, Bordeaux est allé s’imposer à Lens 4-2, dans les dernières minutes également.

On connait la suite !!

 

 

 

Le 12 Octobre 1999, c’est devant plus de 44 000 spectateurs que les Marseillais viennent s’imposer au Parc des Princes 2-0 Fabrizio Ravanelli et Florian Maurice ont été les buteurs du soir pour l’OM,  grosse déception pour les Rouge et Bleu d’autant plus que le Virage Auteuil et le Kop Of Boulogne n’avaient pas lésiné sur les moyens pour fêter dignement l’événement. Auteuil et Boulogne ont ainsi offert à un Parc des Princes bien évidemment archi-comble de superbes tifos.

 

 

 

Xavier Coulant

Xavier Coulant

Mon premier match au Parc :

-> PSG - Lens le 16 Octobre 1984 (4-3)
Avec mes grands parents. Un souvenir très vague je n’avais que huit ans

Un joueur qui m'a marqué :

-> Raï, Pauleta, ou Joël Bats. Un pour chaque époque

Un match de légende :

->En live c’est PSG - Steaua Bucarest mais dans l’histoire pour moi c’est PSG - Real Madrid 1993.

Mon chant de supporter favori :

-> Tout simplement le Paris est magique avec les deux tribunes qui échangent..
Xavier Coulant