Sélectionner une page

PSG – OM Côté Tribunes : 2000 – 2005.

Pour le compte de la 29ème journée de Ligue 1 place au match que tous les supporters Parisiens et Marseillais attendent dans la saison et ne veulent surtout pas perdre, Paris Saint-Germain – Olympique de Marseille, l’occasion de revenir sur les nombreux souvenirs de ces chocs côté terrain et côté tribunes.  

 

Le 13 Octobre 2000, c’est devant plus de 44 000 spectateurs, et que ce soit du côté d’Auteuil ou de Boulogne de superbes tifos et une énorme ambiance, que le Paris Saint-Germain s’impose devant l’Olympique de Marseille sur le score de 2-0, c’est Laurent Robert et Christian en toute fin de match qui ont donné la victoire aux Rouge et Bleu et par la même occasion permis au PSG de place la place de leader du championnat devant Bastia.

 

Le tifo du Virage Auteuil. 

 

 

 

Le 29 Novembre 2001, Plus de 42 000 spectateurs pour un triste match entre les deux équipes sur  le score de 0-0, on retiendra aussi des choses dont on se passerait bien, Ronaldinho s’apprête à tirer un corner côté gauche, lorsque l’intellectuel de service parmi les supporters Marseillais lance un pétard vers l’international brésilien, surpris par la détonation, Roni se tient l’oreille, le temps qu’un regroupement se forme autour de lui,il est vrai qu’on oblige pas à avoir un cerveau pour pénétrer dans un stade…

 

 

Le 10 Février 2002, devant près de 40 000 spectateurs, Parisiens et Marseillais se retrouvent mais cette fois-ci pour huitième de finale de Coupe de France, longtemps les phocéens pensaient bien tenir la victoire et leur qualification grâce au but de Daniel Van Buyten, mais c’est Gabriel Heinze en toute fin de rencontre d’une tête rageuse qui va égaliser et offrir au public du Parc des Princes la prolongation, le score ne bougera plus et c’est donc aux tirs au but que les deux équipes vont devoir se départager, et dans cette séance devenue mythique c’est Jérôme Alonzo qui va être le héros en stoppant pas loin de trois des huit tirs au but des joueurs Marseillais, pour l’histoire nous retiendrons que c’est Talal El-Karkouri qui clôt la séance et donne la victoire et la qualification au PSG 7-6, le Parc des Princes peut chavirer et fêter comme il se doit cette qualification et surtout Jérôme Alonzo qui rentre dans le cœur des supporters du Paris Saint-Germain pour toujours !!

 

 

 

Résultat de recherche d'images pour "Alonzo PSG OM tirs au but"

 

http://www.paris-canalhistorique.com/wp-content/uploads/2015/02/ouverture-om.png

Jérôme Alonzo félicité comme il se doit par ses partenaires et son entraineur Luis Fernandez !! 

 

Le 26 Octobre 2002, Le 10 Février 2002, devant plus de 41 000 spectateurs et un Parc des Princes des grands soirs, le PSG va offrir un festival à ses supporters devant son grand rival, en effet les Marseillais vont s’incliner sur le score de 0-3, notamment par la faute d’un splendide Ronaldinho auteur d’un match énorme, c’est lui qui va permettre aux Parisiens de mener 2-0 à la mi-temps par son doublé, et en seconde période c’est Martin Cardetti qui va signer le troisième but des Rouge et Bleu, de quoi ravir les supporters Parisiens aux anges comme vous l’imaginez !!

 

Le Kop de Boulogne avait prévenu l’OM …..

 

« L’heure du triomphe a sonné (Christian Gavelle).         

 

 

Le 25 Janvier 2003, c’est de nouveau en Coupe de France mais cette fois-ci pour les Seizièmes de finale que Parisiens et Marseillais se retrouvent, devant plus de 38 000 spectateurs Il a fallu un PSG à la fois conquérant et inspiré pour venir à bout du leader marseillais de la Ligue 1, alors même s’il a fallu attendre cent-vingt minutes pour lever les bras au ciel, cette qualification est plus que rassurante. Les Parisiens peuvent désormais regarder droit devant, une dose de confiance supplémentaire en poche.

Ces Paris Saint-Germain – Olympique de Marseille ne ressembleront jamais à des matches comme les autres, rien d’étonnant donc de retrouver un Parc des Princes en ébullition à l’entrée des vingt-deux acteurs sur le rectangle vert, et c’est donc le Paris Saint-Germain qui va s’imposer dans un match encore une fois fort en émotions, les Rouge et Bleu par le biais de Mauricio Pochettino ouvrait le score mais c’est Daniel Van Buyten qui égalisait pour les Marseillais, on se dirige donc vers les prolongations quand Manuel Dos Santos laissait ses partenaires à 10, finalement c’est le PSG qui va s’imposer grâce à un but de Fabrice Fiorèse à la 102ème minute de jeu, ce n’est pas le carton rouge reçu par Talal EL-Karkouri en toute fin de prolongations qui n’y changera quelque chose, c’est bien le Paris Saint-Germain qui se qualifie et élimine le rival Marseillais, décidément c’est devenu une très bonne habitude !!

 

Le Kop de Boulogne qui brille de mille feux …

 

 

Du côté du Virage Auteuil on avait sorti aussi le grand jeu pour l’occasion.   

 

Le 25 Avril 2004, c’est devant plus de 41 000 spectateurs et dans un Parc des Princes remonté à bloc que le PSG va s’imposer 2-1 face à l’OM, c’est Pedro Miguel Pauleta qui va inscrire les deux buts Parisiens tandis que Laurent Battles avait réduit l’écart en toute fin de rencontre pour les Marseillais.

Le fait marquant de ce match hors la victoire bien sûr, restera le magnifique premier but signé de l’aigle des Açores, suite à une passe de Juan Pablo Sorin, Pedro Miguel Pauleta se retrouve dans la surface, un peu excentré, face à Fabien Barthez. Comme il l’avouera plus tard, sachant que le gardien adverse n’est pas réputé pour se jeter, il ne joue pas le duel et ne provoque pas le penalty. Il préfère s’écarter, sortir de la surface et profiter de l’hésitation de Fabien Barthez à le suivre pour placer un lob lointain, dans un angle impossible, et alors qu’un défenseur adverse est sur la ligne.

 

 

Résultat de recherche d'images pour "PSG OM Avril 2004"

 

 

 

Le 07 Novembre 2004, c’est devant plus de 43 000 spectateurs que le Parc des Princes va s’apprêter à vivre l’un des plus beaux PSG – OM que puisse espérer tout supporter Parisien,  acquise à dix, avec un match européen dans les jambes, cette victoire restera dans les annales des PSG – Marseille, Deux buts venus d’ailleurs dans un Parc des Princes encore bercé par les chants à la gloire des Rouge et Bleu rappellent à ceux qui en doutaient que le football reste bien le plus beau des spectacles.

Dans les gradins, les banderoles hostiles à Fabrice Fiorèse dont l’accueil restera dans toues les mémoires, cèdent rapidement leur place aux encouragements offrant des fresques de grande envergure, léger coup de froid quand Sylvain Armand reçoit un carton Rouge pour un tacle un peu trop appuyé  sur Fabrice Fiorèse qui oblige monsieur Veissière à expulser le défenseur Parisien dès la 19ème minute de jeu, mais déjà  bourreau des Marseillais la saison dernière au Parc des Princes, Pedro Miguel Pauleta va alors gratifier son public d’un spécial « Aigle des Açores », Une frappe enroulée à l’entrée des 16 mètres qui laisse Fabien Barthez planté sur ses appuis, du grand art !

Un avantage de courte de durée cependant puisque Laurent Battles ajuste du droit Lionel  Letizi quelques minutes avant la pause, mais c’est Edouard Cissé, fraîchement intronisé en jeu à la place de Charles-Edouard  Coridon, décoche un missile des 25 mètres qui termine sa course dans la lucarne du gardien de l’équipe de France, un but tout simplement magnifique !!

La communion avec le Parc atteint alors son paroxysme. Les poils des avant-bras sont dressés et les écharpes virevoltent dans le ciel de la capitale.  dans les dernières secondes du match frayeur lorsque Peguy Luyindula reprend à bout portant une longue touche de Bixente Lizarazu, mais c’était sans compter sur un Lionel Letizi de gala, qui sitôt la fin du match sifflée laissera éclater sa joie comme rarement. Les 45 000 spectateurs resteront alors de longues minutes à saluer leurs favoris.

L’histoire continue de s’écrire !!

 

 

Résultat de recherche d'images pour "PSG OM Avril 2004"

 

La joie dans les vestiaires. 

Xavier Coulant

Xavier Coulant

Mon premier match au Parc :

-> PSG - Lens le 16 Octobre 1984 (4-3)
Avec mes grands parents. Un souvenir très vague je n’avais que huit ans

Un joueur qui m'a marqué :

-> Raï, Pauleta, ou Joël Bats. Un pour chaque époque

Un match de légende :

->En live c’est PSG - Steaua Bucarest mais dans l’histoire pour moi c’est PSG - Real Madrid 1993.

Mon chant de supporter favori :

-> Tout simplement le Paris est magique avec les deux tribunes qui échangent..
Xavier Coulant