PSG – Saint-Etienne 1-1, 09/09/16, Ligue 1 16-17

Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2016/3678/63183/match/Paris-Saint-Etienne-1-1/Paris-Saint-Etienne-1-1)

Vendredi 09.09.2016, Championnat de France, Ligue 1, 4e journée (7e place)à Paris, au Parc des Princes :
PARIS SAINT-GERMAIN F.C. – A.S. SAINT-ÉTIENNE  1:1 (0:0)
– 44 327 spectateurs (environ 35 000 réellement). Buts : Lucas Moura, 67′ sur penalty, Berić, 90’+2.
L’Équipe du PSG : Kevin Trapp – Thomas Meunier, Marcos Marquinhos, Presnel Kimpembe, Layvin Kurzawa (Grzegorz Krychówiak, 46′) – Marco Verratti, Thiago Motta, Blaise Matuidi – Hatem Ben Arfa (Edinson Cavani, 68′), Jesé Rodríguez (Ángel Di María, 58′), Lucas Moura. Entraîneur : Unai Emery.
Avertissements à Grzegorz Krychówiak et Marco Verratti.


Maillot utilisé :

Maillot domicile 2016-17


Photos du match :

Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2016/3678/63183/match/Paris-Saint-Etienne-1-1/Paris-Saint-Etienne-1-1)

Layvin Kurzawa sortia blassé (Ch. Gavelle)

Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2016/3678/63183/match/Paris-Saint-Etienne-1-1/Paris-Saint-Etienne-1-1)

Marco Verratti balle au pied (Ch. Gavelle)

Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2016/3678/63183/match/Paris-Saint-Etienne-1-1/Paris-Saint-Etienne-1-1)

Lucas trompe Ruffier et ouvre le score (Ch. Gavelle)

Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2016/3678/63183/match/Paris-Saint-Etienne-1-1/Paris-Saint-Etienne-1-1)

Presnel Kimpembe aura glissé du centre à gauche suite à la blessure de Kurzawa (Ch. Gavelle)

Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2016/3678/63183/match/Paris-Saint-Etienne-1-1/Paris-Saint-Etienne-1-1)

Lucas aura été le seul buteur parisien du soir… (Ch. Gavelle)


Vidéo (cliquez sur le lien dans la vidéo) :


Compte-rendu (CulturePSG) :

Paris se fait bêtement piéger

En ouverture de la 4ème journée de Ligue 1, le PSG a fait match nul 1-1 face à l’AS Saint-Etienne, Beric répondant en toute fin de match au but de Lucas sur penalty à l’heure de jeu. C’est un petit hold-up pour les Verts, même si le PSG a longtemps souffert.

Le match :

Dans un Parc des Princes loin d’être plein pour cette 1000e du PSG, l’équipe d’Emery prend très vite la balle et tente de construire mais elle ne met pas en danger les Verts pour autant et il faut près de 9 minutes pour voir une frappe. Elle est l’oeuvre de Meunier, depuis plus de 20m, mais Ruffier capte bien au sol la tentative du Belge. La possession est stérile et les Verts s’enhardissent peu à peu : d’abord une frappe déviée de Saivet (18e) puis une frappe de loin de Lemoine (21e). Côté Paris Matuidi apporte enfin un peu de vie sur un bon appel en profondeur que Verratti récompense suivi d’une frappe dangereuse mais il est signalé hors-jeu (23e).

La première occasion du match est même pour Saint-Etienne : Roux prend la balle dans les pieds de Kurzawa côté gauche et centre pour Saivet dans les 6m mais Trapp réussit un gros arrêt sur sa ligne (27e) ! Suite à cette grosse occasion et le carton injuste infligé à Verratti quelques secondes avant, le PSG se réveille soudainement. Ben Arfa et Verratti réussissent côté droit un une-deux magique et le Français est trouvé dans la surface, il efface Perrin d’un dribble puis frappe mais Ruffier repousse au sol (32e). Le PSG pousse alors mais peine à être dangereux et il aurait dû obtenir un penalty : Meunier centre au second poteau, Matuidi va pour reprendre dans le dos de Malcuit mais le Stéphanois tire dans le joueur. Le choc est impressionnant, les joueurs restent au sol mais l’arbitre ne siffle pas faute. A la pause, le score est de 0-0 de façon logique, les occasions ayant été rares malgré une grosse possession du PSG.

A la pause, Emery est obligé de sortir Kurzawa, touché à la cuisse gauche, pour Krychowiak et il fait quelques ajustements : Kimpembe passe arrière gauche, Motta vient en défense centrale avec Kimpembe, Ben Arfa devient attaquant de pointe, Lucas passe à droite et enfin Jesé à droite. Le PSG repart très bien et Ben Arfa réussi d’abord un gros numéro avant de voir sa frappe être contrée (48e). Peu après, il est fauché aux 20m mais l’action continue et Verratti frappe victorieusement mais l’arbitre avait auparavant sifflé faute… Le coup-franc, en revanche, ne donnera rien (50e).

Malgré ce bon début, Paris souffre toujours autant pour se procurer des occasions franches et il faut attendre un bon coup-franc excentré de Di Maria repris de la tête par Lucas, hors cadre, pour voir le PSG être dangereux (62e). Paris tente de longs ballons et, après une première alerte par Di Maria, c’est Matuidi qui s’infiltre dans la surface. Malcuit le gêne très légèrement dans sa course et M. Bastien accorde cette fois un penalty. Lucas prend le ballon et transforme d’un contre-pied tranquille (1-0, 67e).

Ce but fait du mal à l’AS Saint-Etienne qui doit soudainement se mettre à attaquer après avoir passé tout le match derrière et le PSG respire un peu mieux. Paris n’a pas plus d’occasions mais sa mainmise devient plus grande alors que les Verts sont forcés de sortir de leurs 30 mètres. Di Maria sollicite bien Ruffier sur un coup-franc excentré tiré très fort mais le goal repousse (85e). Le même Di Maria est contré d’un rien sur un contre alors que Cavani ne demandait qu’à reprendre au second poteau (88e). Le PSG est encore dangereux sur quelques corners (Marquinhos 90e) mais, alors qu’on pensait le score ne bougerait plus, Malcuit trouve Beric au deuxième poteau après que Meunier ait mal jugé la trajectoire. Le Slovène frappe, c’est dévié et cela finit au fond (1-1, 90+3e).

Le PSG se fait finalement rejoindre de façon grossière en toute fin de match. Face à un groc bloc stéphanois, Paris a su être patient pour marquer quand il le pouvait et signe une bien meilleure deuxième mi-temps que la première. Dommage de tout gâcher dans le temps additionnel…

L’impact au classement :

Suite à ce nul, le PSG a 7 points et +2 en différence de buts, il est 7e du classement en L1, soir une perte de deux places.

Réactions :

Unai Emery:

Le match :
«Le résultat n’est pas bon. Nous voulons gagner à la maison, pour nos supporters, pour nous, pour la confiance, et nous avons fait 2 mi-temps différentes. En 1ère, nous avons perdu notre équilibre d’attaque, nous n’avons pas eu un corner pour nous. A la différence du match contre Metz, nous avions eu un très bon équilibre en attaque, avec beaucoup de corners, mais nous avions perdu l’équilibre en défense. Je préfère l’équililbre un peu plus tourné vers l’attaque. En 2ème mi-temps, nous avons été meilleurs, nous avons plus attaqué et mieux contrôlé le ballon. Et, normalement, 1- 0 était un bon résultat mais il fallait le 2e but pour fermer le match car c’est possible que l’équipe adverse marque le but, comme ils ont fait. Pour nous, c’est une déception mais il faut analyser le match pour les prochaines rencontres. Il faut améliorer l’équilibre dont j’ai parlé avant le match, trouver un bon équilibre.»

Un bilan qui le satisfait après 4 journées ?
«Non, je ne suis pas content. Le Trophée des Champions c’était bon mais 2 victoires en 4 matches de championnat, ce n’est pas bon. C’était important aujourd’hui pour moi, à la maison, que l’équipe soit mieux équilibrée en attaque, qu’elle soit plus compacte et plus agressive sur l’équipe adverse. Je veux que les équipes adverses qui viennent ici souffrent plus, qu’elles souffrent beaucoup. La deuxième mi-temps est bonne mais ce n’est pas suffisant. Nous avons besoin de faire plus.»

Lucas:

Le match :
«On n’a pas fait un très bon match. On a réussi à marquer un but sur penalty et, après, on prend un but incroyable. On ne peut pas prendre un but comme ça, surtout à la dernière minute. C’est le foot, c’est comme ça. On sait qu’on doit progresser, s’améliorer, tout le monde le sait. Mais tout le monde travaille dur pour s’améliorer et être au niveau. Je crois, je suis sûr qu’on va y arriver. Il faut relever la tête et continuer.»

Normal que Paris ait du mal ?
«Oui, bien sûr que c’est normal. Quand on change de coach, on change toute la philosophie de jeu et on est en train d’emmagasiner les choses que le coach veut changer, ce qu’il nous demande, et cela va prendre un peu de temps. C’est normal, on est au début de la saison. On sait qu’on doit vite s’améliorer parce que le championnat est difficile et on ne peut pas perdre de points à la maison. Mais c’est le foot, on va travailler et s’améliorer.

Inquiet ?
«Non. On est déçus, bien sûr, surtout quand on fait un match comme ça à la maison devant nos supporters. Il faut avoir un peu de patience. Le PSG continue, cela reste le PSG, on reste très fort mais cela va prendre du temps. On va y arriver, j’en suis sûr.»

Hatem Ben Arfa:

Le match :
«On s’est fait surprendre en fin de match. On sait que quand on gagne 1-0, cela reste dangereux jusqu’à la dernière seconde. Félicitations à l’équipe stéphanoise qui a su marquer avec leur opportunité à la fin. On est quand même déçus, on avait la victoire en mains.»

Les difficultés dans le jeu :
«Il peut y avoir beaucoup d’interprétations, mais, moi je pense qu’on est encore en début de saison. Il faut attendre, il faut des automatismes. C’est mon interprétation. On écoute les consignes du coach et de ses adjoints, après c’est le terrain qui parle. On n’est qu’au début de saison. Il faut voir sur le long terme, ne pas se précipiter. Moi je ne suis pas inquiet vu la qualité de l’équipe, tous les joueurs sont très techniques. Tactiquement, il y a de l’intelligence, de l’expérience… Je n’ai pas de doutes sur le terrain.»

Ses sensations personnelles :
«Il faut monter en régime tranquillement, mais j’ai confiance. […] J’ai eu de bonnes sensations, je suis content. Je me suis bien senti dans les jambes, j’ai pu enchaîner des sprints etc, donc je suis satisfait.»

Son entente avec Verratti :
«Cela se passe super bien. C’est un joueur très technique et ça fait plaisir de jouer avec lui. Je prends énormément de plaisir personnellement. C’est ce que je recherche tout le temps, car c’est à travers le plaisir qu’on donne qu’on fait le maximum.»


Le stade :

Le Parc des Princes

Le Parc des Princes


 

Loic

Fan du club depuis toujours, présent au Parc et en déplacement de 1988 à 2010. PSG ´till I die!

Voir la bio de Loic...
Loic

Les derniers articles par Loic (tout voir)