PSG – Saint-Etienne 3-2, 18/04/21, Ligue 1 20-21

PSG – Saint-Etienne, 18/04/21, Ligue 1 20-21

Dimanche 18.04.2021, Ligue 1, 33ème journée (2ème place) à Paris au Parc des Princes :
PARIS ST-GERMAIN F.C. – A.S. SAINT-ETIENNE 3:2 (0:0)
– Match à huis-clos. But : Bouanga, 78′, Kylian Mbappé, 79′, Kylian Mbappé, 87′ sur penalty, Hamouma, 90’+2′, Mauro Icardi, 90’+5′. Arbitre : M. Buquet.
L’équipe du PSG : Sergio Rico – Alessandro Florenzi (Colin Dagba, 77′), Thilo Kehrer, Presnel Kimpembe, Mitchel BakkerDanilo Pereira, Ander HerreraPablo Sarabia (Angel Di Maria, 67′), Rafinha Alcantara (Marco Verratti, 67′), Kylian Mbappé – Moise Kean (Mauro Icardi, 68′). Entraineur : Mauricio Pochettino.
L’équipe de Saint-Etienne : Green – Debuchy (Moueffek, 56′), Moukoudi, Cissé, Trauco (Abi, 89′) – Camara, Youssouf (Nordin, 46′), Neyou, Monnet-Paquet (Bouanga, 46′) – Hamouma, Khazri (Aouchiche, 68′). Entraineur : Puel.
Avertissements : Neyou, 57′, Presnel Kimpembe, 85′.


Maillot utilisé :

4th fourth quatrième 4ème maillot 2020 2021
Quatrième maillot 2020-21

Photos du match :

Dégagement d’Alessandro Florenzi (psg.fr)
Egalisation de Kylian Mbappé une minute après l’ouverture du score stéphanoise (psg.fr)
Kylian Mbappé fauché par Green : penalty ! (psg.fr)
Marco Verratti, entré en cours de jeu (psg.fr)
Dernière occasion du match après 4 minutes d’arrêt de jeu : Mauro Icardi s’élève plus haut que tout le monde et catapulte dans les buts de Green un centre d’Angel Di Maria ! (psg.fr)
La joie du buteur et de Kylian Mbappé après cet incroyable dénouement (psg.fr)

Vidéo (cliquez sur « visionner sur YouTube ») :


Compte-rendu (CulturePSG) :

Une folle fin pour 3 points qui valent cher

Le PSG recevait l’AS Saint-Etienne à un horaire baroque (13h) au Parc des Princes à l’occasion de la 33e journée de Ligue 1 et Paris s’est imposé 3-2 grâce à des buts de Mbappé par deux fois puis Icardi dans les 10 dernières minutes. Saint-Etienne a ouvert le score puis égalisé dans les arrêts de jeu mais Icardi a donné la victoire à la 95e minute. QUEL MATCH FOU.

Le match :

Saint-Etienne donne le coup d’envoi et Mbappé est en pointe, un pressing de Sarabia sur Trauco est proche de payer (1e). Les corners se multiplient côté PSG mais ils ne donnent rien (4e). Le ballon est parisien et Danilo donne un bon ballon à Florenzi dont le centre est trop haut (6e). UNe nouvelle bonne action finit par une frappe de Rafinha, à côté (8e). Une bonne montée de Florenzi aboutit à un ballon qui traîne mais Green est devant Sarabia (13e). Saint-Etienne parvient à faire la première frappe par Hamouma mais Rico capte (18e). Le PSG répond par une frappe en angle fermée de Mbappé qui ne cadre pas (19e).

Sur un long ballon de Herrera pour Mbappé, le Français contrôle malheureusement vers l’arrière et Cissé peut sauver avant que le corner ne donne pas grand-chose (22e). Hamouma est certes alerté dans le dos de Kehrer mais il est hors-jeu (24e). Mbappé décale parfaitement Florenzi qui a let emps de centrer au second poteau mais l’ASSE se dégage (25e). Sur un coup-franc provoqué par Rafinha, Sarabia envoie une frappe superbe que le poteau repousse. Cela retombe sur Danilo qui loupe sa reprise en bonne position (29e) ! Côté Vert, on s’approche de temps en temps mais Moukoudi n’est pas précis sur corner (31e). Les Verts pensent même ouvrir le score par Khazri sur un long ballon mais il est signalé hors-jeu à raison (33e).

Mbappé passe côté gauche et accélère avant de trouver Rafinha, il tente sa chance en bonne position mais Green est parfaitement placé et repousse en corner (36e). Les corners sont nombreux mais ne donnent absolument rien (38e). Green est aussi impeccable sur un centre de Sarabia (41e). Sur un ballon donné par l’adversaire, Mbappé est trouvé, il dépose un adversaire et frappe en glissant en très bonne position. Mais il se fait arracher la jambe après sa frappe par Moukoudi et reste au sol (43e). L’arbitre donne finalement un 6m et Mbappé revient peu après, heureusement.

A la pause, Nordin et Bouanga ont remplacé Neyou et Monnet-Paquet et la partie repart, avec une main de Nordin dans le visage de Herrera qui offre un coup-franc qui ne donne rien (47e). Le PSG tente de pousser mais Saint-Etienne est bien en place dans l’axe et repousse tout (56e). Un coup-franc provoqué par Sarabia permet à Mbappé de tenter sa chance mais c’est à côté, de peu (58e). Un bon contre part pour le PSG mais Rafinha conclut par une frappe contrée (59e). Sur une relance ratée de Kimpembe, c’est finalement Hamouma qui envoie un centre dangereux que Rico repouse comme il peut (60e). Le gardien se couche aussi sur une frappe (61e).

A l’heure de jeu, le PSG n’y est pas vraiment et Pochettino fait trois changements d’un coup avec Di Maria, Icardi et Verratti qui entrent pour Sarabia, Kean et Rafinha (68e). Mbappé et Bouanga sont bien dangereux à tour de rôle mais Kehrer revient aussi bien sur Aouchiche (71e). Côté PSG, Di Maria tente de suite sa chance mais c’est raté (73e). Servi en bonne position par Verratti, Florenzi tente sa chance en angle fermée mais c’esr repoussé (76e). Contre toute attente, c’est même Saint-Etienne qui ouvre le score : Trauco centre pour Bouanga qui devance Kimpembe et marque de près (0-1, 77e).

Tout va mal mais Mbappé est là : Herrera envoie une superbe passe transversale en diagonale, il contrôle parfaitement puis trompe Green de près (1-1, 79e) ! Quelle réaction et quel but du jeune Français.

Le PSG n’en reste pas moins contraint au nul à domicile et il tente de pousser mais attaque mal jusque-là (84e). Alors que le ton monte sur le terrain entre Hamouma et Mbappé, Di Maria combine avec Icardi et il lance Mbappé. Il provoque Green et obtient un penalty logique (87e) ! Il se fait justice lui-même d’une frappe croisée puissante (2-1, 87e) ! Ce joueur est à part, un monstre.

Le match est bouillant et l’arbtitre annonce 5 minutes de temps additionnel. Le PSG craque finalement dans les dernières minutes de façon stupide : Bouanga tente sa chance de loin sur un tir de loin que Rico repousse directement dans les pieds de Hamouma qui marque de près (2-2, 92e)…

Le PSG tente bien de repartir de l’avant et Di Maria provoque des choses côté droit. Il tente aussi sa chance sur corner et c’est le poteau qui repousse (93e) !

LA PARTIE EST PLUS QUE FOLLE : LE GARDIEN VERT EST AU SOL ET UN ARRÊT DE JEU EST SIFFLÉ. CELA REPART PAR UNE TOUCHE, DI MARIA PLACE UN PETIT PONT PUIS TROUVE ICARDI DE LA TÊTE AU SECOND POTEAU QUI MARQUE (95e) !

(dessin de Tagaz)

Les réactions :

Kylian Mbappé :

Quelle délivrance avec ce but en toute fin de match, vous êtes passés par toutes les émotions avant de réussir à finalement reprendre l’avantage en toute fin de match.
« Oui, on s’est mis un peu dans les problèmes. Quand on mène 2-1 comme cela, on doit garder le score. Après, on n’a pas lâché, on avait envie de gagner parce que le championnat est très important pour nous, c’est un objectif primordial. Ce serait le 10e du club donc on veut participer à l’histoire du club. »

On a vu votre rage quand Saint-Étienne a marqué puis repris l’avantage. Sacré état d’esprit de votre part.
« On veut gagner, on veut gagner ! On veut gagner, on est des compétiteurs. Les gens pensent que c’est facile de gagner. Cela tombe bien, cette année, il y a une course au titre montrant que ce n’est pas facile de faire ce qu’on a réussi les dernières années. On veut continuer à le faire donc il n’y a pas de secret : il faut gagner tous les matches ! »

Votre réflexion concernant votre prolongation a avancé ?
« Non, on gagne les matches, c’est le plus important. »

Mauricio Pochettino :

C’est une victoire de champions ? Une victoire au mental ?

« C’est une victoire dans la dernière action de jeu. Je ne sais pas si c’est une victoire de champions mais c’est le résultat quand on y croit, qu’on ne baisse pas les bras et qu’on pense que dans le football, il faut aller chercher ces choses pour qu’elles se réalisent. Nous sommes allés les chercher et elles se sont réalisées cette fois encore. Ce sont trois points vraiment importants pour rester dans la course au titre jusqu’au bout du championnat. »

Êtes-vous optimiste pour le titre ?

« Croire en la victoire, toujours. L’optimisme, toujours. Nous sommes un staff technique qui au-delà des connaissances du jeu, est caractérisé par l’optimisme que nous mettons en avant. On doit prendre la vie avec cette attitude. Nous pensons que cette attitude positive est la chose la plus importante, davantage encore que les connaissances, le travail et le reste. C’est l’attitude avec laquelle on doit affronter la vie et dans ce cas, le football. C’est pour cela que je suis optimiste et que je crois toujours que les choses positives peuvent arriver. »

Vous avez dit que vous feriez le maximum pour garder Mbappé à Paris, où en êtes-vous ?

« Tout comme je suis optimiste et que j’ai toujours la foi, j’espère toujours que nos meilleurs joueurs – dans ce cas précis Kylian qui est l’un des meilleurs joueurs du PSG – restent avec nous très longtemps au club. C’est ce que je souhaite. »

Le scénario de ce match va-t-il aider les joueurs après les 3 défaites et les matches compliqués au Parc avant, pour qu’ils jouent de façon plus libérée à domicile ?

« Nous ne pensons pas aux défaites passées. Ce n’est pas une bonne chose d’avoir ce “feeling” dans la tête quand on joue une compétition. Ce résultat est important avec ces trois points qui nous rapprochent de Lille au classement – à un point – et nous permettent de continuer à nous battre dans trois compétitions. C’est fondamental pour nous. Dans le football, on doit apprendre à tourner les pages facilement et c’est vrai que nous avons eu quelques défaites au Parc des Princes mais pour pouvoir changer la donne, il faut toujours rester positif et je crois qu’aujourd’hui, au-delà d’avoir gagné dans les dernières minutes, dans la dernière action de jeu, l’équipe a mérité la victoire. »

La qualification contre le Bayern et la victoire aujourd’hui : une preuve que Paris a un gros mental ?

« Oui, l’équipe a un gros mental. Nous avons beaucoup de qualités, pas seulement sur le plan athlétique ou du talent, mais également sur le plan du caractère, de la personnalité, de la mentalité. Pour différentes raisons, nous avons connu des situations ces derniers mois où les performances n’étaient parfois pas du tout conformes aux résultats que nous souhaitions. Les circonstances sont ce qu’elles sont et parfois, gérer ce type de facteurs extérieurs n’est pas facile mais aujourd’hui, ce sont trois points qui nous donnent de la force, de la confiance en nous et un courant énergétique positif pour affronter les difficultés considérables qu’il nous reste à surmonter. »

Vous avez fait entrer Verratti, Di Maria et Icardi, était-ce prévu à l’avance ou est-ce le scénario du match qui vous a obligé à le faire ?

« Dans le football, tu peux anticiper, projeter des scénarios, mais jamais prévoir que les choses vont se passer comme tu le veux. C’est le football. Les circonstances d’un match t’obligent à prendre des décisions que tu avais imaginées d’une manière différente. Durant la rencontre, on analyse, on observe et on prend des décisions qui doivent affecter de manière positive le rendement de l’équipe. Nous n’avions pas prévu de le faire en tout cas. Nous avons pris la décision de les faire entrer parce que nous pensions que cela allait aider l’équipe. »

Depuis la fin du match, avez-vous pensé à vos homologues lillois, lyonnais, et leurs réactions concernant cette fin de match qui vous a souri ?

« (Rires) Non, je ne pense pas qu’ils sont allés jusqu’à casser leur télévision ! La compétition dans le football entraîne ce genre de choses également. On passe très vite d’un résultat à un autre, d’une émotion à l’autre. Tout cela, on le doit à ce sport qu’on aime tant qu’est le football. Je crois que le scénario d’un jour n’est pas celui d’un autre, cela peut sourire une fois à l’un, puis une autre fois à l’autre. On passe tous par ce genre de situations. »

Vous vous attendez donc à une fin de championnat très serrée, et d’être dans l’adversité à chaque match, comme aujourd’hui ?

« Oui, oui, je suis sûr que cela va se dérouler ainsi. Très serré et difficile. On voit le résultat de Lille vendredi soir à la maison (match nul 1-1 contre Montpellier), ils étaient aussi en difficulté. Cette année est un peu atypique, mais c’est aussi ce qui fait la beauté du championnat français, de plus en plus compétitif. C’est bien pour le football français. Je pense qu’il faut se réjouir qu’on puisse batailler avec plusieurs équipes pour remporter le titre. Cela permet à la Ligue 1 de prendre du niveau, de gagner en compétitivité. La France n’est pas que championne du monde, mais produit également de superbes joueurs et entraîneurs et possède un championnat compétitif. »

Claude Puel estimait juste avant que son équipe aurait mérité de prendre au moins un point, est-ce également votre avis et qu’avez-vous pensé de la prestation stéphanoise ?

« Les choses, les mérites, s’équilibrent en général sur une saison complète. Au moment où Saint-Étienne a marqué le deuxième but, on aurait pu penser que le sort de la rencontre était scellé. Ce point était très important pour eux et je peux donc comprendre leur frustration. J’ai également ressenti cela à plusieurs reprises, notamment en tant qu’entraîneur bien sûr. Donc je comprends ce sentiment qui les habite. Ils ont pris un but sur la dernière action de jeu quasiment. »


Le stade :

Le Parc des Princes

Loic
Suivez-moi
Les derniers articles par Loic (tout voir)

Loic

Fan du club depuis toujours, présent au Parc et en déplacement de 1988 à 2010. PSG ´till I die! Voir la bio de Loic...

Une réflexion sur “PSG – Saint-Etienne 3-2, 18/04/21, Ligue 1 20-21

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

I accept that my given data and my IP address is sent to a server in the USA only for the purpose of spam prevention through the Akismet program.More information on Akismet and GDPR.