Sélectionner une page

PSG – Toulouse 6-2, 20/08/17, Ligue 1 17-18

Dimanche 20.08.2017, Championnat de France, Ligue 1, 3ème journée (1ère place) à Paris, au Parc des Princes :
PARIS ST-GERMAIN F.C. – TOULOUSE F.C. 6:2 (2:1)
– 47 221 spectateurs. Buts : Gradel, 18′, Neymar, 31′, Adrien Rabiot, 35′ ; Edinson Cavani, 75′ sur penalty, Thiago Silva, 78′ contre son camp, Javier Pastore, 82′, Layvin Kurzawa, 84′, Neymar, 92′. Arbitre : M. Delerue.
L’Équipe du PSG : Alphonse Areola – Dani Alvès, Thiago Silva, Presnel Kimpembe, Layvin Kurzawa – Marco Verratti, Thiago Motta (Javier Pastore, 69′), Adrien Rabiot – Angel Di Maria (Julian Draxler, 86′), Edinson Cavani (Giovani Lo Celso, 86′), Neymar. Entraîneur : Unai Emery.
L’Équipe de Toulouse : Lafont – Amian, Diop, Jullien, Moubandjé – Gradel (Michelin, 62′), Blin, Somalia, Durmaz (Jean, 46′) – Toivonen (Machach, 58′), Delort. Entraîneur : Dupraz.
Avertissements : Marco Verratti, 36′ et 69′, Diop, 56′, Blin, 68′, Michelin, 81′, Jean, 90′.
Expulsion : Marco Verratti, 69′.


Maillot utilisé :

Maillot domicile 17-18


Photos du match :

Les Parisiens pendant la minute de silence pour les victimes de Barcelone (Made In Parisiens)

Neymar vient d’égaliser et rend hommage à Blaise Matuidi (Made In Parisiens)

Thiago Silva (Made In Parisiens)

Daniel Alves évite un tacle (Made In Parisiens)

Contrôle d’Adrien Rabiot (Made In Parisiens)

Neymar fait tourner en bourrique la défense Toulousaine et inscrit le 6ème but ! (F. Denat, CulturePSG)

La joie du buteur, de Layvin Kurzawa et de Giovani Lo Celso (F. Denat, CulturePSG)


Vidéo (cliquez sur les liens « Visionner sur YouTube » qui s’affichent dans les vidéos) :

Résumé de 4 minutes :

 

Résumé de 18 minutes :


Compte-rendu (CulturePSG) :

Neymar s’offre un récital pour sa 1ère au Parc

Le PSG recevait Toulouse à l’occasion de la troisième journée de Ligue 1 et le PSG s’est finalement imposé 6-2 à l’issue d’un match superbe, bien que fini après l’expulsion de Verratti. Neymar a été immense pour sa première au Parc des Princes et l’équipe entière a régalé, offrant un show de tout premier ordre.

Le match :

Après l’hommage à Matuidi et la minute de silence pour les victimes de l’attentat à Barcelone, le PSG donne le coup d’envoi et il ne faut que 43 secondes à Di Maria pour allumer une 1e frappe que Lafont capte bien. Paris débute bien et parvient à trouver de l’espace dans le dos de la défense mais Neymar est signalé hors-jeu sur une passe de Di Maria (5e). Le Brésilien est proche de lui rendre la pareille mais un Toulousain sauve au point de pénalty sur une attaque rapide (7e). Paris enflamme le match mais Neymar se loupe un peu sur un 3 contre 2 en donnant une mauvaise passe dans la surface pour Di Maria (10e).

C’est ensuite Rabiot qui est trouvé au second poteau sur un centre mais le milieu n’attrape pas le cadre de la tête (12e). Le PSG étouffe littéralement Toulouse et Alves trouve Neymar au point de pénalty. Il reprend mais touche le haut de la barre (14e) ! Le même Neymar offre un caviar incroyable à Cavani mais l’Uruguayen loupe sa reprise dans la surface en excellente position (18e). Contre toute attente, c’est Toulouse qui ouvre le score : Amian efface Kurzawa et centre au second poteau pour Gradel qui est seul et place une superbe reprise de volée qui trompe Areola (0-1, 18e). La réponse arrive par Di Maria qui tente sa chance de plus de 20m mais Lafont capte en se couchant (21e).

Après un léger contrecoup, le PSG repart à l’abordage et Neymar accélère, l’action se poursuit et Alves centre pour la tête de Neymar, déviée sur son poteau par Lafont (26e)… Après une alerte sur un bon centre de Somalia bien repoussé par Alves, le PSG va finalement logiquement égaliser : Neymar accélère côté gauche, repique et décale Rabiot dans la surface qui frappe fort. Lafont repousse mais Neymar est présent pour marquer de près et égaliser (1-1, 31e).

Le PSG archi-domine la partie, l’emballant comme rarement, et Thiago Silva tente même sa chance de loin, forçant Lafont à dévier du bout des doigts en corner (34e). Le PSG va finalement vite prendre l’avantage quand, à l’issue d’un excellent une-deux entre Rabiot et Neymar à 25m du but, le Français prend sa chance et place parfaitement la balle dans le petit filet opposé (2-1, 35e). La première mi-temps est folle et Neymar est encore tout proche de servir Verratti dans la surface (39e).

Paris pense marquer un troisième but par Cavani, quand, après avoir été servi par un bon jaillissement de Kurzawa, l’attaquant se retourne et envoie la balle dans la lucarne opposée. Le but est valable mais refusé pour un hors-jeu très discutable voire inexistant (42e). Après Cavani, c’est Kurzawa qui tente sa chance d’une lourde frappe mais Lafont répond encore très bien dans les buts toulousains (44e). Ce sera finalement la dernière occasion d’une première période très spectaculaire et largement dominée par le PSG, bien plus que le score de 2-1 ne le laisse penser. Paris a régalé dans la foulée d’un Neymar royal.

Dupraz fait un changement dès la pause avec Jean remplaçant Durmaz et la partie repart, avec un PSG toujours aussi dominant. Un premier arrêt de jeu a toutefois lieu quand Di Maria est touché aux côtes et doit sortir. Il revient finalement et la partie voit Toulouse envoyer un bon centre dans la surface, repoussé par Motta devant Toivonen (51e). La 1ère frappe est finalement parisienne quand Rabiot tente sa chance des 20m, largement au-dessus (52e). Le second acte est globalement moins enlevé mais la partie reste agréable et Toulosue revient peu à peu, à l’image d’un bon sauvetage de Kimpembe devant Delort dans les 6m (55e).

Alors que Toulouse se montre menaçant et fait même un changement offensif, le PSG se montre dangereux sur un centre de Kimpembe, superbement servi par Kurzawa, qu’un défenseur est proche d’envoyer au fond de ses propres filets (59e). A l’heure de jeu, le Tef’ a déjà fait ses trois changements et l’arbitre accorde un coup-franc très généreux mais Jean n’attrape pas le cadre (64e). Neymar enflamme certes le stade d’une incroyable percée mais il ne peut redresser la balle en fin de course (66e).

Alors qu’Unai Emery fait son premier changement avec l’entrée de Pastore pour Motta, l’Argentin tente de lancer Verratti qui est trop court et tacle Jullien dans la surface. M. Delerue n’hésite pas et sortir un deuxième avertissement pour l’Italien, peut-être de façon sévère (69e)… Malgré ce PSG réduit à 10, Neymar parvient à frapper dans la surface mais il est contré de près (72e). Après une bonne intervention d’Areola sur un centre, c’est Di Maria qui envoie Cavani au but mais la frappe puissante de l’attaquant est droit sur Lafont qui repousse (73e). Neymar est en revanche touché dans la surface par Delort sur une accélération et M. Delerue offre un penalty assez généreux (73e). Cavani transforme d’une frappe croisée imparable (3-1, 75e).

Malgré ce break qui est fait, Toulouse n’abandonne pas et Delort tente sa chance de loin, Silva déviant légèrement hors du cadre la tentative de l’attaquant (77e). Sur le corner, Christopher Jullien domine de la tête Thiago Silva et fusille Areola de près, bénéficiant au passage d’une déviation malheureuse du capitaine du PSG (3-2, 78e). Il ne faut pourtant pas bien longtemps au PSG pour reprendre de la marge. Neymar donne à Di Maria qui sert Pastore seul aux 20m. L’Argentin envoie une merveille de frappe enveloppée dans la lucarne adverse (4-2, 82e). Toulouse a à peine redonné l’engagement que le PSG obtient un corner que Neymar tire de façon puissante au premier poteau. Kurzawa est présent à la réception et réussit un ciseau magnifique (5-2, 84e) !

La partie est désormais pratiquement finie, Draxler et Lo Celso entrant pour les dernières minutes, tandis que le Parc chante de plus belle pour célébrer cette superbe partie. Kurzawa continue de pousser et envoie un bon centre pour Draxler, devancé de peu (89e). Neymar s’offre également une dernière folie d’un geste technique incroyable avant de signer un but tout simplement légendaire avec une série de dribbles complètement folle et conclue par une frappe du gauche imparable (6-2, 92e).

Ce sera la dernière action d’un match de grande qualité et largement dominé par le PSG, que ce soit à 11 ou ensuite à 10 après l’expulsion de Verratti… Neymar a été grand, Paris aussi et le public s’est régalé. Merci Paris.

L’impact au classement :

Après la rencontre, le classement est le suivant et Paris est en tête :

PARIS SG 9 points (+9)
MONACO 9 points (+5)
ST-ETIENNE 9 points (+5)
LYON 7 points (+5)
OM 7 points (+4)

Réactions :

Neymar :

Content de son trophée d’homme du match ?
«Je suis content. Pas seulement pour avoir gagné le trophée de joueur du match, mais aussi pour le bon match de notre équipe, pour cette journée et pour la victoire, ce qui est le plus important.»

Heureux à Paris ?
«C’est magnifique de jouer à domicile, dans cette ambiance. Je suis content pour les supporters, qui sont toujours derrière toi, qui crient ton nom, le nom de l’équipe. J’espère que ce sera comme à chaque match que l’on jouera.»

Edinson Cavani :

Le début de saison ?
«On fait un bon début de saison. Ca ne fait que trois matchs, mais nous avons marqué beaucoup de buts (13 buts) et surtout nous nous sommes créé beaucoup d’occasions. C’est ça le plus important. L’équipe sort de la préparation, elle n’est pas encore fluide. C’est normal. C’est pour ça que de réussir à se procurer autant de situations, c’est important. Après, doucement, on va tous chercher à être plus efficaces pour marquer encore plus.»

Votre avis sur Neymar ?
«C’est un grand joueur, un champion. Ce n’est pas à moi de vous en parler. Vous l’avez déjà vu à la TV, il a déjà montré qu’il est un champion. Pour nous, c’est important de l’avoir ici, dans l’équipe. Il a monté le niveau de l’équipe et nous savons très bien qu’avec un joueur top comme ça, toute l’équipe a la tête plus tranquille au moment de jouer. C’est bien d’avoir des grands joueurs et, comme j’ai dit, on fait un bon début de saison et il faut continuer comme ça, tranquille, doucement, bien se préparer. Mais pas seulement en tant qu’équipe, aussi dans la tête car c’est quelque chose d’important à la fin.»

Un plaisir de jouer avec Neymar ?
«Oui. Pour moi, c’est toujours un plaisir d’être sur le terrain. Je recherche toujours à faire le même travail quand je suis aligné. Jouer avec de grands joueurs, c’est magnifique. Il ne faut jamais perdre l’envie de gagner et la passion du football. Son dernier but ? Pour lui, c’est normal de faire ça. Pour nous, non ! Il a dribblé beaucoup de joueurs. A la fin, c’est toujours un but, mais c’est quelque chose de magnifique, pour lui et les personnes qui sont capables de faire ça.»

Ce que son arrivée implique :
«Notre jeu est plus dynamique dans les derniers mètres. C’est important, parce que l’équipe se crée beaucoup d’occasions, grâce à lui, à Di Maria. A moi, il me donne plus de possibilités de réaliser des mouvements. C’est pour ça que je pense que grâce à son arrivée et au reste de l’équipe, on peut faire de grandes choses. SI j’ai plus de liberté parce qu’il attire les défenses ? Non, ça, ce n’est pas vrai ! Les équipes ont un système de jeu et la tactique, ce n’est pas de marquer seulement un joueur. Les adversaires respectent certains mouvements, travaillent ensemble. C’est vrai que l’arrivée de Neymar est un plus pour nous, parce qu’il a la rapidité pour créer des opportunités. On a une pluralité de mouvements avec Angel. Je pense que c’est surtout ça la force de l’équipe.»


Le stade :

Le Parc des Princes


Loic

Loic

Fan du club depuis toujours, présent au Parc et en déplacement de 1988 à 2010. PSG ´till I die!

Voir la bio de Loic...
Loic

Les derniers articles par Loic (tout voir)