Sélectionner une page

Reims – PSG 3-1, 24/05/19, Ligue 1 18-19

Vendredi 24.05.2019, Ligue 1, 38ème journée, à Reims au stade Auguste Delaune :
STADE DE REIMS – PARIS ST-GERMAIN F.C.  3:1 (1:0)
– 20 299 spectateurs. Buts : Baba (36′) ; Cafaro (56′), Kylian Mbappé (59′), Chavarria (90′). Arbitre : M.Rainville.
L’équipe du PSG : Gianluigi Buffon – Layvin Kurzawa (Eric-Maxim Choupo-Moting, 90′), Thilo Kehrer, Marquinhos, Thomas Meunier – Leandro Paredes (Juan Bernat, 79′), Marco Verratti, Julian Draxler (Dani Alves, 66′) – Angel Di Maria, Edinson Cavani, Kylian Mbappé. Entraineur : Thomas Tuchel
L’équipe de Reims : Mendy – Kamara, Disasi, Abdelhamid, Baba – Chavalerin, Romao – Cafaro (Chavarria, 75′), Dingome (Zeneli, 70′), Doumbia – Oudin (Martin, 84′). Entraineur : Guion
Avertissements : Dingomé (15′), Draxler (44′), Mendy (80′)


Maillot utilisé :

Maillot domicile 2018-19


Photos du match :

Thomas Meunier en action (Ch.Gavelle, PSG.fr)

Tout comme Julian Draxler (Ch.Gavelle, PSG.fr)

Le 33ème but de Kylian Mbappé n’y aura rien changé (Ch.Gavelle, PSG.fr)

Gigi Buffon et sa défense pas exempts de tout reproche…(Ch.Gavelle, PSG.fr)

Le parcage parisien en feu à Delaune


Vidéo (cliquez sur « Visionner sur Youtube ») :


Compte-rendu (CulturePSG) :

Le PSG se déplaçait ce vendredi soir à Reims (21h05) pour affronter le Stade de Reims à l’occasion de la 38ème et dernière journée de Ligue 1 et ils ont fini sur une nouvelle défaite. Les joueurs de Thomas Tuchel ont joué par intermittence et s’inclinent très logiquement après avoir été mené 2-0 à l’heure de jeu. Ouf, la saison est finie côté Paris.

Paris a donné le coup d’envoi et Draxler est finalement relayeur droit d’un 4-3-3. Mbappé est à gauche et il se montre vite à son avantage, provoquant un bon coup-franc excentré (3e). Paredes le tire directement mais c’est complètement raté. D’une volée très lointaine, Meunier ne fait pas mieux et dévisse (6e). C’est encore Mbappé qui fait mal avec une accélération incroyable balle au pied conclu par un centre de peu au-dessus (7e). Le 1er quart d’heure est parisien et Reims hérite du premier carton. Paris est souvent dans les 30m mais les occasions ne viennent pas pour autant (18e).

C’est même Reims qui est dangereux avec d’abord une frappe puissante d’Oudin que Buffon repousse comme il peut. L’action se poursuit avec Verratti qui perd le ballon face à Doumbia. Le Rémois récupère et frappe mais c’est la barre qui repousse (22e) ! Paris répond par un long coup-franc de Di Maria pas si loin du cadre (24e). Reims est dans un temps fort et Buffon est sollicité de loin, repoussant comme il peut (27e). Paris craque finaelement sur une action très simple : Oudin est trouvé dans l’axe et décale Baba à gauche qui devance Meunier. En angle très fermé, il tire entre les jambes de Buffon et ouvre le score (1-0, 36e).

Ce but ne stoppe pas Reims qui est dangereux sur un corner mal dégagé et repris au second poteau (39e). Après 20 minutes de grand vide, le PSG tente de repartir de l’avant et Di Maria centre mais c’est dévié et Mendy capte tranquillement (45e). A la pause, c’est malgré tout très logique que Reims mène 1-0 face à des Parisiens qui n’auront joué que le premier quart d’heure avant de se faire marcher dessus. Aucun changement n’a lieu durant la mi-temps et la partie repart. Paris tente de reprendre le match en main mais cela reste très mou et peu précis dans le dernier geste (48e). Une action arrive enfin quand Mbappé est bien trouvé côté gauche et centre au premier poteau mais Draxler tire au-dessus en bonne position (50e).

Le PSG commence peu à peu à mettre la pression mais Reims tient bon jusque-là (53e). Di Maria botte un bon coup-franc mais la tête de Kehrer est repoussée en corner (55e). Paredes tire celui-ci et c’est encore Kehrer qui reprend de la tête, d’un rien au-dessus (55e). Contre toute attente, c’est REims qui double la mise : Cafaro dépose Kurzawa sur une accélération et frappe fort, Buffon dévie trop mollement sur son poteau et cela rentre (2-0, 56e). Paris réagit immédiatement avec Paredes qui décale Di Maria côté droit. L’Argentin envoie un long centre au second poteau que Cavani remise de la tête pour Mbappé qui n’a plus qu’à pousser au fond (2-1, 59e) !

La rencontre vient de changer de face et Meunier claque une tête décroisée dangereuse mais hors-cadre. Paris accélère et Di Maria tente d’envoyer Mbappé au but mais Mendy sort bien (62e). Le PSG joue désormais à tout autre niveau et Alves remplace Draxler, Paris passant en 4-4-2 en losange avec Di Maria en 10 (66e). Cavani est aussi balancé dans la surface sur une action douteuse mais M. Rainville ne siffle pas un penalty qui était pourtant bien sifflable (69e). Malgré la VAR, rien n’est donné… Après un temps faible, Paris pousse et Di Maria est servi aux 20m, il se met sur son pie gauche mais ne cadre pas sa frappe (75e).

C’est ensuite Verratti qui centre dans la surface et Alves s’insère pour placer une bonne tête mais Mendy capte bien (77e). Di Maria fait désormais des ravages et un centre de l’extérieur de l’Argentin que personne ne touche frôle le poteau (78e). Paris continue de pousser, Alves récupère haut et centre mais Abdelhamid sauve (83e). Paris tente de pousser mais c’est désordonné et Reims parvient à se dégager à chaque fois (89e). Le temps additionnel n’est pas vraiment en faveur de Paris puisque Zeneli passe tout près du 3-1 sur une grosse frappe repoussée par Buffon (93e). Paris encaisse finalement un troisième but ridicule : Reims se dégage loin devant, tout le monde pense que la balle va sortir en touche mais ce n’est pas le cas et Chavarria aligne Buffon (3-1, 94e)…

Les réactions :

Thomas Tuchel : « On a commencé bien mais c’était juste pendant les 15 premières minutes. Mais après on a perdu notre organisation et notre détermination. Après le deuxième but, c’était pas mal. On a bien fini le match. Mais on a vraiment joué 50 minutes loin de notre meilleur niveau. C’est dommage de perdre parce que ce n’était pas nécessaire. »

Gianluigi Buffon : « C’est une saison qui se termine. La première partie était très bonne mais après Manchester, on n’a rien sorti de bon. Aujourd’hui, c’était trop difficile. Nous avons perdu et c’est dommage ».


Le stade :

Le Stade Auguste-Delaune

Remi

Sudiste à l'esprit contradictoire amoureux de Paris et du PSG depuis mon enfance. Nostalgique à mes heures perdues, j'aime me souvenir de nos belles heures et savoure ces grandes années. Avec "Histoire du PSG" je me régale chaque jour autour des rouge et bleu.

Voir la bio de Rémi...
Remi