Sélectionner une page

Toulon – PSG 0-1, 01/09/73, Division 2 73-74

Samedi 01.09.1973, Championnat de France, Division 2, Groupe B, 3e journée (1re place) à Toulon, au Stade de Bon Rencontre :
S.C. TOULON – PARIS SAINT-GERMAIN F.C.  0:1 (0:1)
– 2 807 spectateurs. But : Christian André, 38′. Arbitre : M. Espié.
L’équipe du PSG : Camille Choquier – Bernard Béreau, Éric Renaut, Jacky Bade, Louis Cardiet – Jean Deloffre, Jean-Louis Léonetti, Jean-Pierre Dogliani – Jean-Louis Brost (puis Jacky Laposte), Christian André, Othniel Dossevi. Entraîneurs : Just Fontaine et Robert Vicot.
L’équipe de Toulon : Marc Duval – Legros, Lardeyret, Peri, Valls – Ramirez, Faure – Agostini, Canizares, Boubacar, Audiger. Entraîneur : Marcel Duval.


Maillot probablement utilisé (en version été) :

Maillot domicile 1972-73

Maillot domicile 1972-73


Programme :


Compte-rendu (presse, merci à Stéphane Granvalet) :

Paris S.-G. par les cheveux

Les Parisiens sont arrivés à Toulon auréolés d’une réputation de maîtres de l’offensive, réputation justifiée par les neuf buts inscrits au cours de leurs deux premières sorties. Ce sont pourtant les défenseurs parisiens qui ont permis à Saint-Germain de remporter sa troisième victoire consécutive !

L’excellent gardien Choquier s’est signalé à maintes reprises face aux attaquants toulonnais. Ses sorties étaient toujours opportunes et il réussit quelques arrêts-miracles. Devant lui, Bade fut très précieux par ses interventions de la tête et son placement judicieux.

Une fois l’orage passé, les vieux briscards parisiens Leonetti, Dogliani et Deloffre ont imposé leur loi au milieu du terrain, sachant préserver le maigre avantage acquis par André en première mi-temps. Cependant, tout n’a pas été facile pour l’équipe de Saint-Germain qui aurait pu être battue sans que personne songe à crier au scandale.

Si les jeunes Toulonnais avaient connu un tant soit peu de réussite, ils auraient pu en effet s’adjuger le gain du match. Mais à limage d’Agostini, le rapide ailier droit varois, qui échoua d’extrême justesse à quatre reprises, l’attaque toulonnaise n’avait pas la « baraka ».

L’équipe de Duval a donc subi son deuxième échec, mais elle ne doit pas pour autant se lamenter car les Toulonnais ne tomberont pas tous les jours sur un milieu de terrain aussi expérimenté que celui des Parisiens. Et puis, la réussite aidant, ils feront souffrir les meilleurs.

Quant aux hommes de Just Fontaine, on ne voit pas qui pourrait contrecarrer leurs ambitions. Ils volent déjà de succès en succès, et ils semblent s’être déjà accrochés au nuage qui mène à la Division 1. C’est du moins l’impression, sur un match…


Le stade :

Le stade de Bon Rencontre

Le stade de Bon Rencontre


Loic

Loic

Fan du club depuis toujours, présent au Parc et en déplacement de 1988 à 2010. PSG ´till I die!

Voir la bio de Loic...
Loic

Les derniers articles par Loic (tout voir)