Sélectionner une page

Avant-match historique : FC Barcelone – Paris SG

BARCELONE – PSG : L’AVANT MATCH HISTORIQUE

 

L’heure de la revanche est arrivée. Entre deux clubs que tout oppose dont la rivalité sur la scène européenne et devenue électrique, il va falloir en découdre à nouveau. Personne n’a oublié le scandale de 2017 ni les étés mouvementés autour de Neymar. C’est plus qu’un match qui se joue entre ce surendetté Barça et le Paris Saint-Germain aux ambitions démesurées. Place à l’avant-match historique :

 

ILS ONT JOUÉ POUR LES DEUX ÉQUIPES:

Ils sont 14 à ce jour : Parralo Cristobal, Richard Dutruel, Frederic Dehu, Mikel Arteta, Juan Pablo Sorin, Ronaldinho, Ludovic Giuly, Zlatan Ibrahimovic, Scherrer Maxwell, Thiago Motta, Dani Alves, Lucas Digne, Neymar Jr, Rafinha Alcantara

 

Avant de devenir le roi de la capitale, Neymar avait fait beaucoup de mal au PSG avec le Barça

 

HISTORIQUE :

Retour sur des déplacements parisiens à Barcelone :
Premier quart de finale de la Ligue des Champions dans l’histoire du PSG et un défi qui ressemble à une montagne à gravir se présente : le FC Barcelone de Johan Cruyff. Paris a tout à prouver mais rien à perdre. Devant 118.000 personnes, Paris tient bon. Au retour des vestiaires, grosse faute de main de Bernard Lama pour l’ouverture du score catalane (48′) sur un centre tir de Korneev. Mais ce PSG a du caractère et du talent ! 6 minutes plus tard George Weah place une tête parfaite pour l’égalisation (54′) et traverse le terrain pour aller réconforter Lama. Score final 1-1, tout se jouera lors du retour au Parc des Princes !

George Weah

Dix-huit ans plus tard, retrouvailles entre le Barça et le PSG, cette fois-ci pour les 1/8èmes de finale de la Ligue des Champions ! Paris accroche un nul 2-2 au Parc des Princes lors de l’aller synonyme d’espoir. Et au Camp Nou, le club de la capitale va jouer son va-tout, sans complexe. Au retour des vestiaires, récupération de Verratti qui sert Ibrahimovic. Le suédois combine et lance Javier Pastore qui se présente face à Valdes et marque d’une frappe croisée (50′). A ce moment là, le PSG est tout proche de faire tomber le grand Barça, celui qui domine l’Europe depuis plusieurs saisons. Fort d’une plus grande expérience, les locaux finiront par égaliser par Pedro (71′) pour un nul 1-1 qui met fin à l’aventure parisienne. Les joueurs ont toutefois pu être fiers de leur performance qui aura fait trembler l’ogre jusqu’au bout.

Le but de Javier Pastore

Le ciel est tombé sur la tête des joueurs, supporters et sympathisants du Paris Saint-Germain. Après une victoire exceptionnelle 4-0 lors du 1/8ème aller de la Ligue des Champions au Parc des Princes, rien ne semblait pouvoir ternir une telle performance. Mais entre des parisiens tremblants, des catalans survoltés et surtout un arbitre incontestablement acquis à la cause locale (pour être poli), le PSG va subir la plus grande désillusion de sa jeune histoire. Cette soirée noire sera pourtant le marquant d’un tournant. Celui de Parisiens chipant Neymar à l’adversaire du soir quelques mois plus tard, et des barcelonais dont le niveau baisse alors de saison en saison. Reste désormais à planter la dernière estocade avec une vengeance bien méritée.

 

SOUVENIRS DE TRIBUNES : 

Retour en image sur le parcage parisien à Barcelone en 1994/95 :

1994/95

 

L’HISTOIRE DES MAILLOTS : 

Retour sur des maillots portés par le PSG.

 

LES STATS DE GRICHKA :

 

Joueurs :

  • 335e match au club pour Marco Verratti.
  • 61e match européen pour Marquinhos au club (il dépasse Thiago Silva) et devient le deuxième joueur le plus capé dans les compétitions européennes.
  • 155e match au club pour Julian Draxler, il rejoint Ricardo.
  • 153e match au club pour Kylian Mbappé, il rejoint Valdo.
  • 76e match au club pour Leandro Paredes, il rejoint Jean-Luc Sassus et Juan Bernat.
  • 60e match au club pour Keylor Navas et Idrissa Gueye, ils rejoignent Jean-Pierre Bosser et Jean-Claude Bras.
  • 49e match au club d’Ander Herrera, il rejoint Pierre-Alain Frau.
  • 48e match au club pour Mauro Icardi, il rejoint Benoît Cauet, Xavier Gravelaine, Humberto Coelho, Louis Floch.
  • 44e match au club pour Abdou Diallo, il rejoint Lucas Digne.
  • 25e match au club pour Alessandro Florenzi et Moise Kean.

 

Séries :

  • 4 victoires consécutives toutes compétitions confondues
  • 11 matchs consécutifs avec au moins un but inscrit toutes compétitions confondues
  • 3 matchs sans défaite en Ligue des Champions
  • 2 matchs sans défaite face aux clubs espagnols
  • 7 matchs sans victoire en déplacement en Espagne (2 nuls, 5 défaites)

 

Histoire :

  • 2 448e match de l’histoire du club
  • 122e match de Ligue des Champions
  • 242e match européen (121 C1, 38 C2, 72 C3, 2 SCE, 8 Intertoto)
  • 530e match de l’ère QSI
  • 90e match européen de l’ère QSI
  • 258e déplacement de l’ère QSI
  • 12e confrontation entre le PSG et le Barça (record pour un club non français – excepté Monaco) (3v, 3n, 5d, 16 bp, 22 bc)
  • 6e déplacement au Camp Nou (0v, 2n, 3d, 4 bp, 13 bc)
  • 33e match officiel face à un club espagnol (12v, 8n, 12d, 50bp, 52bc)
  • 21e match de Ligue des Champions du PSG face à un club espagnol (5v, 6n, 9d, 30bp, 38 bc)
  • 11e déplacement en Espagne en Ligue des Champions (1v, 3n, 6d, 12bp, 24bc)
Remi