Bordeaux – PSG 2-3, 06/11/21, Ligue 1 21-22

Bordeaux – PSG 2-3, 06/11/21, Ligue 1 21-22

Samedi 06.11.2021, Ligue 1, 13ème journée (1ère place) à Bordeaux, au Matmut Atlantique :
GIRONDINS DE BORDEAUX – PARIS SAINT-GERMAIN F.C.  2:3 (0:2)
– 41 172 spectateurs. Buts : Neymar, 26′, Neymar, 43′ ; Kylian Mbappé, 62′, Elis, 79′, Niang, 90’+2′. Arbitre : M. Buquet.
L’équipe du PSG : Keylor Navas – Achraf Hakimi, Marquinhos, Thilo Kehrer, Juan Bernat (Nuno Mendes, 64′) – Eric Junior Dina Ebimbe (Danilo Pereira, 75′), Ander HerreraJulian Draxler (Idrissa Gueye, 75′), Georginio Wijnaldum, Neymar – Kylian Mbappé (Mauro Icardi, 86′). Entraîneur : Mauricio Pochettino.
L’équipe de Bordeaux : Costil – Pembélé (Mensah, 46′), Kwateng, Koscielny, Gregersen, Mangas (Niang, 68′) – Onana (Fransergio, 86′), Otavio (Oudin, 68′), Adli – Dilrosun (Briand, 79′), Elis. Entraineur : Petkovic.
Avertissements : Pembélé, 28′, Kylian Mbappé, 74′, Niang, 89′.


Maillot utilisé :

Maillot extérieur 2021-22

Photos du match :

Neymar marquera les deux premiers buts (psg.fr)
Eric Junior Dina-Ebimbe (psg.fr)
Keylor Navas, auteur d’un bon match malgré les deux buts encaissés (psg.fr)
Débordement d’Achraf Hakimi (psg.fr)
Bien servi par Georginio Wijnaldum, Kylian Mbappé marquera le 3ème but (psg.fr)
Le parcage Parisien derrière les joueurs (psg.fr)

Vidéo (cliquez sur « Regarder sur YouTube ») :


Compte-rendu (CulturePSG) :

Paris se fait peur malgré un grand Neymar

Le PSG se déplaçait ce samedi soir (21h) à Bordeaux pour affronter les Girondins dans le cadre de la 13e journée de L1 et les parisiens se sont imposés 3-2 grâce à deux buts de Neymar et un de Mbappé. Le PSG menait 3-0 avant de prendre deux buts largement évitables en fin de partie, mais un grand Neymar a bien aidé les parisiens.

Le match :

C’est parti, le PSG tente faire courir le ballon alors que Bordeaux tente de presser (1e). La 1ère tentative est bordelaise mais Navas capte le centre de Pembélé (2e). Un bon centre de Neymar arrive sur la tête de Wijnaldum qui est seul mais ne cadre pas (3e) ! Bordeaux répond par un contre mais Kehrer gène bien Pembélé dans la surface (5e). C’est Bordeaux qui pousse et Marquinhos doit repousser en corner une frappe (8e). Le FCGB met beaucoup d’impact dans les duels et gagne des fautes devant la surface, bien aidés par un Ruddy Buquet complaisant (11e). Un ballon perdu par Neymar offre toutefois une belle occasion à Bordeaux, mais Elis voit sa frappe être contrée par un Kehrer énergique (16e).

Le PSG voit Hakimi s’échapper côté droit mais ses centres sont repousssés malgré tout (18e). Sur un ballon gratté, Dina Ebimbe rate une belle oppportunité d’envoyer Draxler au but (21e). Alors que Paris va mieux, Mbappé trouve Neymar au second poteau, il contrôle, efface Kwateng et Gregersen puis frappe victorieusement au premier poteau (0-1, 26e) !

Dans la foulée, Paris a une énorme balle de 2-0 quand Neymar décale Bernat côté gauche. De façon incompréhensible,il centre en retrait pour Dina Ebimbe qui est trop court, alors que Mbappé était seul au centre (30e) ! Sur un ballon en profondeur de Neymar, Mbappé est retenu par la manche mais l’arbitre ne dit rien (33e). Sur un ballon qui traîne, c’est Draxler qui parvient s’échapper dans le dos de la défense mais il ne parvient pas à trouver Mbappé au centre (35e). C’est ensuite Mbappé qui bute sur Costil après un bon ballon de Neymar (36e) ! Les Girondins répondont par un contre mais Hakimi parvient à repousser en corner (38e).

Le PSG double finalement le mise sur une action limpide : Bernat est servi et remonte le terrain avant de trouver Neymar, il fixe, rentre dans l’axe, combine avec Mbappé qui lui remet, et il conclut d’une frappe placée du pied droit qui trompe Costil (0-2, 43e) !

Après une longue vérification du but par le VAR alors que tout était clair, Bordeaux réagit avec une bonne ouverture dans le dos de Bernat, le girondin échappé se recentre un peu et tire fort mais Navas détourne parfaitement en corner (45e+1). À la pause, c’est un bon voire très bon PSG qui mène très logiquement de deux buts, Neymar étant dans un grand soir. À la pause, c’est également Pembélé qui est sorti pour Mensah malgré son très bon match.

Une bonne ouverture en profondeur pour Mbappé lance la seconde période et c’est encore le français qui enflamme l’aile gauche avec un petit pont puis une frappe mais Koscielny le prive d’un but (47e) ! Alors que Paris semble en contrôle, Bordeaux a des contres et Adli tente une frappe enroulée que Navas lit bien et détourne en corner (53e). Sur un bon débordement de Neymar, il frappe du gauche en angle fermé mais Costil repousse en corner (55e).

Paris joue un contre rapide avec Marquinhos et Draxler, mais Mbappé est retenu dans la surface sans que l’arbitre ne dise rien (56e). Sur un long centre au second poteau, Bernat parvient à toucher à peine le ballon pour empêcher Elis de reprendre de très près (57e). Neymar réussit un enchaînement exceptionnel côté gauche puis centre pour Mbappé qui se complique la vie au moment de conclure (59e) ! Le PSG marque finalement un troisième but superbe : Herrera trouve Wijnaldum en profondeur d’une passe magistrale et le néerlandais va défier Costil, il décale Mbappé qui n’a plus qu’à pousser le ballon au fond de près (0-3, 63e) !

Paris met en pièces les Girondins et Neymar décale Mbappé en bonne position mais il se rate, entre centre et tir dans la surface (65e). Un ballon perdu par Dina Ebimbe offre à Bordeaux une position de tir mais Elis ne cadre pas (66e). Bordeaux a fait des changements et Oudin se retrouve à envoyer une grosse frappe en bonne position, contrée (69e). Les locaux ont encore une grosse occasion avec du monde dans la surface mais Niang est hors-jeu (71e).

A l’entame du dernier quart d’heure, Paris fait des changements avec Gueye et Danilo pour Draxler et Dina Ebimbe (75e). Gueye est tout proche de trouver Mbappé en profondeur mais le français est trop court (77e). Une relance ratée de Danilo offre un ballon à Bordeaux : Adli centre et Elis coupe au premier poteau pour réduire le score (1-3, 79e). Dans la foulée, c’est encore Bordeaux qui est dangereux mais Navas repousse d’un arrêt énorme (81e) ! Bordeaux est aussi sur un fil et Gregersen sauve devant Mbappé puis Neymar dans la même action (83e).

La fin de match est folle et Wijnaldum est bien lancé vers le but par Herrera mais Gregersen le rattrape (83e) puis c’est Mbappé qui rate sa passe vers Neymar (85e). Bordeaux pousse pour tenter de revenir au score mais c’est désordonné (89e). Neymar s’offre bien un bon raid mais il est fauché devant la surface. Sur le contre, Briand et Niang combinent dans la surface et le second cité marque de près (2-3, 92e) ! L’arbitre siffle heureusement la fin dans la foulée.

Réactions :

Mauricio Pochettino:

Paris a dominé, maîtrisé son sujet, et s’est pourtant fait un peu peur sur la fin, non ?
« Oui, c’est comme ça. Nous avons dominé la partie. Nous avons fait un bon match, avec le contrôle du jeu. C’est dommage que l’on encaisse un but à la 77e ou 78e minute du jeu. À cause de cela, on garde un goût amer de ce résultat. On a concédé deux buts et la sensation dominante est celle de ne pas avoir su dominer cette rencontre de bout en bout. On a lutté, bataillé contre un adversaire qui avait bien préparé ce match et a été solide. »

Le PSG de ce soir, malgré la fin difficile, c’est le visage que vous souhaitez que l’on voit de votre équipe ?
« Oui, je crois qu’on a fait beaucoup de choses positives. Des combinaisons, un jeu peut-être un peu plus fluide. En première mi-temps, on menait 2-0 mais on a commis pas mal d’erreurs techniques au milieu de terrain. Tout devrait être plus simple et propre, notamment certaines transitions. Mais bon, comme d’habitude, on jouait à l’extérieur et contre un adversaire difficile et solide. »

Kylian Mbappé :

Comment expliquez-vous que Paris ait tremblé jusqu’au bout après avoir mené 3-0 ?
« On n’a pas tremblé nous. Aujourd’hui, je pense que c’était moins dur que d’habitude. On s’est mis à l’aise. Après, ils marquent à la fin, c’est évitable, mais dire qu’on a tremblé, non. On a beaucoup plus tremblé les dernières semaines qu’aujourd’hui. »

On parle beaucoup du jeu du PSG en ce moment, avez-vous trouvé qu’il y avait du progrès aujourd’hui ?
« Je pense qu’on a eu des séquences de haut niveau, qu’on a montré notre qualité. Maintenant, on va dire que ce n’est toujours pas suffisant par rapport à l’équipe que l’on a, mais on essaye de s’améliorer jour après jour. On espère que ça va aller de mieux en mieux. »

Comprenez-vous les critiques portant sur le jeu du PSG ?
« Ça se respecte, c’est normal ! Je ne sais pas, mais ça se respecte. Chacun a le droit de donner son opinion. Les gens pensent qu’on joue mal (il hausse les épaules). Moi, je pense qu’on ne joue pas très bien en ce moment, mais on arrive à gagner. J’espère qu’on va continuer à bosser, parce que l’effectif est travailleur. On en est conscients. Ce n’est pas aussi alarmant qu’on le pense non plus, mais il faut s’améliorer, bien sûr. »

Mauricio Pochettino a parlé d’un processus de construction nécessitant du temps. A-t-on le temps nécessaire à Paris ?
« Je ne suis pas la personne qui doit dire s’il y a du temps ou pas (il se répète après avoir été coupé par un spectateur voulant un selfie). C’est le président, Leo et la direction qui doivent dire ça. »

Ander Herrera :

Paris a plutôt maitrisé le match mais s’est fait peur à la fin. Comment expliquez-vous cela ?
« Oui, c’est difficile à expliquer parce qu’on a bien maîtrisé le match pendant 70 minutes. Après, c’est vrai qu’ils ont fait des changements et aligné beaucoup d’attaquants sur le terrain, mais ce n’est pas une raison pour souffrir comme on l’a fait. Je pense qu’on a beaucoup de choses à améliorer, dont cela. On est dans une période où on ne réussit pas à contrôler les matchs pendant 90 minutes, et c’est quelque chose qu’on doit faire. Toutes les équipes ont de la qualité, ont des offensifs rapides, et si tu n’as pas le ballon et le contrôle pendant 90 minutes, tu vas souffrir. C’est vrai qu’on a fait de bonnes choses aujourd’hui. On est attendus en contre-attaque parce qu’on a beaucoup de vitesse, mais on a aussi contrôlé le match en ayant le ballon. On a récupéré beaucoup de ballons au milieu, mais on doit contrôler le match le plus longtemps possible. »

Comprenez-vous les débats portant sur la qualité du jeu du PSG ? De nombreux observateurs disent que Paris ne joue pas bien alors que l’effectif devrait le permettre.
« Oui, je pense qu’on a bien joué pendant 70 minutes, comme je l’ai déjà dit. Mais on sait qu’avec Paris, tout n’est jamais bon. Tout le monde va parler, dire des choses. On doit s’améliorer, mais on ne peut pas oublier qu’on est premiers au classement. Lille est 12e mais a gagné contre Séville (2-1). Parfois, on ne donne pas la valeur suffisante à la Ligue 1 et les équipes contre lesquelles on joue. Toutes les équipes veulent gagner contre le PSG donc on ne cherche pas d’excuse, on doit s’améliorer, mais parfois tout le monde pense que c’est facile de gagner ici, devant leurs supporters et face à une équipe de qualité et avec beaucoup de joueurs offensifs. On donne la valeur qu’on croit que l’on doit donner. »

On est donc trop critiques avec le PSG ?
« On est critiques avec nous, oui, mais parfois c’est trop, on ne peut pas écouter et entendre toutes les choses que les gens disent, sinon on va devenir fous. »


Le stade :

Le Matmut Atlantique
Loic
Suivez-moi
Les derniers articles par Loic (tout voir)

Loic

Fan du club depuis toujours, présent au Parc et en déplacement de 1988 à 2010. PSG ´till I die! Voir la bio de Loic...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

I accept that my given data and my IP address is sent to a server in the USA only for the purpose of spam prevention through the Akismet program.More information on Akismet and GDPR.