Sélectionner une page

Lille – PSG 5-1, 14/04/19, Ligue 1 18-19

Dimanche 14.04.2019, Ligue 1, 32ème journée, à Villeneuve d’Ascq au stade Pierre Mauroy :
LILLE O.S.C. – PARIS ST-GERMAIN F.C. 5:1 (1:1)
– 49 712 spectateurs. Buts : Thomas Meunier (7′, contre son camp), Juan Bernat (11′), Pepe (51′), Bamba (65′), Gabriel (71′), Fonte (84′). Arbitre : M.Bastien.
L’équipe du PSG : Alphonse Areola – Presnel Kimpembe, Thiago Silva (Thilo Kehrer, 15′), Colin Dagba – Juan Bernat, Leandro Paredes, Marco Verratti, Thomas Meunier (Moussa Diaby, 23′) – Julian Draxler (Layvin Kurzawa, 85′), Dani Alves, Kylian Mbappé. Entraineur : Thomas Tuchel
L’équipe de Lille : Maignan – Celik, Fonte, Soumaoro (Gabriel, 45e+4), Koné – Mendes, Xeka (Soumaré, 69e) – Pepe, Ikoné (Fonte, 66e), Bamba – Rémy. Entraineur : Galthier
Avertissements : Mendes (45′), Mbappé (45′), Draxler (77′), Verratti (81′)
Exclusion : Bernat (36′)


Maillot utilisé :

Maillot extérieur 2018-19


Photos du match :

Juan Bernat buteur avant d’être exclu (Ch.Gavelle, PSG.fr)

Après T.Silva, Meunier sort sur blessure…(Ch.Gavelle, PSG.fr)

Marco Verratti étouffé par Pepe…(Ch.Gavelle, PSG.fr)

Julian Draxler totalement transparant à l’image de ses coéquipiers (Ch.Gavelle, PSG.fr)

D’abord étincellant, Mbappé n’aura pas su inverser la vapeur (Ch.Gavelle, PSG.fr)

Des joueurs aussi amorphes qu’abattus à l’issue de la rencontre…(Ch.Gavelle, PSG.fr)


Vidéo (cliquez sur « Visionner sur Youtube ») :


Compte-rendu (CulturePSG) :

Paris pas sacré mais giflé…

Le PSG se déplaçait ce dimanche soir à Lille pour affronter le LOSC à l’occasion de la 32ème journée de Ligue 1 et Paris a pris une claque 5-1. Malgré une égalisation de Bernat en début de partie, l’Espagnol va ensuite être expulsé dès la 36e minute. Le PSG va finalement couler après la pause avec quatre buts encaissés : deux contres et deux coups de pieds arrêtés. Paris n’est toujours pas champion et a même sombré dans le Nord. Paris a encore perdu deux joueurs sur blessure, Thiago Silva et Meunier.

C’est parti et le PSG est bien en 3-4-3 comme annoncé et Paris prend logiquement le ballon, le faisant tourner face à des Lillois qui attendent. Paris pense ouvrir le score d’une action limpide : transversale de Kimpembe vers Meunier, une-deux avec Alves dans la surface et le Belge frappe. Mbappé dévie au fond des filets mais il est hors-jeu (3e) ! Le LOSC répond avec un long ballon de Mendes pour Rémy qui reprend de volée mais se loupe un peu et tire à côté (5e). Bien rentré dans le match, le LOSC ouvre même le score : Ikoné centre dans le paquet, Xeka dévie et c’est Meunier qui marque contre-son-camp (1-0,7e).

Paris réagit immédiatement par Mbappé qui réussit un petit festival côté droit avant de décaler d’un ballon superbe dans le dos de la défense. Bernat est présent pour conclure de près d’une volée imparable (1-1, 11e).

Alors que Thiago Silva est en train de se faire soigner, Paris intercepte sur le coup d’envoi et Mbappé est envoyé au but. Sa course est remarquable et il crucifie Maignan mais il est hors-jeu, là encore de façon visible (13e). La partie est folle et va d’un but à l’autre : Pepe s’envole côté droit et Thiago Silva, à peine revenu sur le terrain, contre. Il demande finalement à sortir, trop touché à la cheville (15e). Kehrer le remplace, Kimpembe passe dans l’axe et l’Allemand prend sa place à gauche.

Après ce gros début, le match se calme un peu et c’est Thomas Meunier qui reste au sol, visiblement victime d’une rechute (22e)… C’est Diaby qui le remplace et entre comme ailier droit, Alves redescendant d’un cran (24e). Une belle occasion parisienne apparaît sur un centre d’Alves dévié magnifiquement par Mbappé pour Diaby. Ce dernier tente le centre en retrait mais c’est repoussé (26e). Le LOSC réagit par une grosse poussée, d’abord repoussée puis qui revient et c’est Kimpembe qui réussit un geste superbe pour sauver son camp (27e). Draxler tente de s’infiltrer et provoque un bon coup-franc axial mais Paredes rate sa frappe (30e). Paris joue par à-coups mais va mieux et Diaby tente sa chance, c’est contré puis capté (35e). Mbappé tente aussi sa chance de loin mais Maignan se couche toujours bien (35e). Mais la rencontre bascule sur une action quelconque : Pépe part dans le dos de Bernat qui le retient légèrement du bras : l’Ivoirien s’effondre et M. Bastien expulse l’Espagnol (36e) ! Les protestations des Parisiens ne changent rien et Bernat est bel et bien envoyé au vestiaire. Le latéral parisien n’a pourtant annihilé aucune occasion de but puisque Pepe n’avait aucune chance d’avoir le ballon…

Loin de se démobiliser, le PSG part en contre et Diaby remonte tout le terrain avant de servir Draxler d’un bon centre en retrait. L’Allemand est là pour reprendre mais Maignan capte sa tentative (42e). La partie devient un peu folle et le ballon va d’un camp à l’autre et Ikoné s’ilnfiltre dans la surface et centre mais Alves repousse de près (45e). La rencontre est tendue et Mendes envoie sa main dans le visage de Verratti. Côté blessures, le LSOC répond avec la sortie de Soumaoro pour Gabriel (45e+4)… Mbappé se signale aussi en mal avec une semelle sur Mendes (45e+7). A la pause, le score est de 1-1 à l’issue d’une mi-temps pour le moins animée : deux buts, trois blessés et un expulsé !

Aucun changement n’a lieu à la pause et cela repart. Le PSG est le 1er à se mettre en route mais les échanges Mbappé/Paredes dans la surface ne donnent rien (47e). Paris frôle même le 2-1 sur un excellent coup-franc de Paredes coupé de la tête par Kehrer qui passe juste à côté du poteau (48e) ! Lille punit le PSG sur un contre de 70m après une passe ratée de Diaby : Ikoné lance parfaitement Pépé vers le but et l’Ivoirien aligne Areola (2-1, 51e).

Le PSG était pourtant mieux rentré dans la seconde période et tente de repartir de l’avant avec deux actions contrées de peu par la défense adverse (57e). Draxler manque aussi de précision dans la surface après un bon une-deux avec Mbappé (60e). Le match commence à partir dans tous les sens et Bamba est lancé face à Areola mais il perd son duel et Kehrer dégage (63e). C’est finalement l’action suivante qui est la bonne : Bamba part dans le dos de Kehrer et aligne Areola d’une frappe surpuissante du gauche (3-1, 65e).

A un but succède une nouvelle blessure puisque c’est Xeka qui doit désormais sortir (69e)… Cela ne change finalement rien au match puisque Pépé tire parfaitement un bon coup-franc sur la tête de Gabriel qui domine la défense centrale parisienne pour marquer (4-1, 71e).

Paris frôle même le 5-1 sur un contre très rapide du LOSC mais Pépé perd son duel face à Areola (74e). Sur l’action qui suit, Draxler trouve Mbappé en pleine surface mais le Français est très largement hors-jeu (75e). Le match est plié et les Parisiens s’énervent, à l’image d’un Draxler pas loin d’un deuxième avertissement en deux minutes pour deux fautes de frustration. Lille a même une belle occasion de 5-1 mais Alves sauve devant Rémy (80e). Le LOSC n’abdique pas et c’est encore Bamba qui sollicite Areola d’une frappe puissante (83e). Sur le corner qui suit, Pépé trouve José Fonte qui saute plus haut que Kimpembe et fusille Areola (5-1, 84e).

La messe est plus que dite et Paris finit n’importe comment, à l’image d’une frappe de loin complètement ratée de Mbappé (90e). Rien ne va pour Paris et même le centre parfait de Kurzawa dans les 6m est renvoyé alors que Diaby aurait pu reprendre. Le PSG s’incline finalement 5-1 à Lille dans une partie que les Parisiens ont tenu pendant une mi-temps. Réduits à 10 dès la 36e minute, les Parisiens vont littéralement exploser après la pause avec quatre buts encaissés : deux attaques rapides et deux corners… Le PSG n’est toujours pas champion.

Les réactions :

Thomas Tuchel  : « Non, c’est trop facile de dire comme Mbappé qu’on a manqué de personnalité. On a controlé. On a fait un bon début de match, avec quatre buts, deux pour nous et deux hors-jeu. Eux, n’en ont pas eu. Et il y a eu l’occasion de Kehrer. Avec 10 joueurs, c’était compliqué. On a joué avec des joueurs malades, qui ne devaient pas jouer. Ce n’est pas possible d’avoir que 16 joueurs. Cette défaite montre autre chose. On a des manques à chaque fois. Au contraire, ce match montre notre mentalité, contrairement à ce que tout le monde pense. C’était trop, il y avait trop d’absents. Pour gagner ici, il nous aurait fallu plus de qualités. Vu les circonstances, on a fait un bon match. Moi, je dois protéger mes joueurs. A 10, c’était super dur. Gagner à Nantes ? Je ne pense pas qu’on va y gagner. Peut-être qu’on ira là-bas avec 13 joueurs. Le match de ce soir met en valeur tout ce qu’on a fait cette saison. Paris manque de joueurs ? Oui, il nous manque Lass Diarra et Adrien Rabiot. Tout le monde voit ça. Et je vais le dire au président. Personne ne disait rien car on gagnait. Maintenant, tout le monde doit refléchir ».

Kylian Mbappé : « C’était du box to box, ça allait d’un camp à l’autre. A certains moments on maitrisait, d’autres non. Après quand vous perdez… On va être champion, mais quand on perd faut perdre avec la manière. Il ne faut pas manquer de personnalité comme ça, prendre 3, 4, 5 buts c’est ça qui n’est pas normal. C’est une bonne équipe donc félicitations à eux. Il ont un beau public, un beau stade. Mais nous on doit jouer avec plus de personnalité. C’est un de nos défauts je pense, il va falloir vite corriger ça. Il ne faut pas aller chercher trop loin, on va nous parler de club, de je ne sais pas quoi… Le foot ça se joue sur un terrain. Aujourd’hui on a joué comme des débutants. Il faut se reconcentrer, il y a un match mercredi, mais je pense qu’il faut arrêter de perdre comme ça ».


Le stade :

Le stade Pierre-Mauroy


Remi

Sudiste à l'esprit contradictoire amoureux de Paris et du PSG depuis mon enfance. Nostalgique à mes heures perdues, j'aime me souvenir de nos belles heures et savoure ces grandes années. Avec "Histoire du PSG" je me régale chaque jour autour des rouge et bleu.

Voir la bio de Rémi...
Remi