PSG – Lille 2-1, 29/10/21, Ligue 1 21-22

PSG – Lille 2-1, 29/10/21, Ligue 1 21-22

Vendredi 29.10.2021, Ligue 1, 12ème journée (1ère place) à Paris, au Parc des Princes :
PARIS ST-GERMAIN F.C. – LILLE O.S.C. 2:1 (0:1)
– 45 000 spectateurs environ. Buts : David, 39′ ; Marquinhos, 74′, Angel Di Maria, 88′. Arbitre : M. Delerue.
L’équipe du PSG : Gianluigi Donnarumma – Thilo Kehrer (Colin Dagba, 65′), Marquinhos, Presnel Kimpembe, Juan Bernat (Nuno Mendes, 65′) – Idrissa Gueye, Danilo Pereira, Georginio Wijnaldum (Julian Draxler, 84′) – Angel Di Maria (Ander Herrera, 90’+3′), Lionel Messi (Mauro Icardi, 46′), Neymar. Entraîneur : Mauricio Pochettino.
L’équipe de Lille : Grbic – Celik, Fonte, Djalo, Reinildo – Ikoné (Weah, 79′), Sanches, Xeka, Bamba (Yazici, 89′) – David, Yilmaz (Onana, 75′). Entraineur : Gourvennec.
Avertissements : Reinildo, 5′, Yilmaz, 36′, Sanches, 57′, Celik, 63′, Grbic, 85′, Neymar, 85′.


Maillot utilisé :

Maillot domicile 2021-22

Photos du match :

Idrissa Gueye donne tout face au Portugais Fonte (psg.fr)
Gianluigi Donnarumma aura été l’un des principaux artisans de cette victoire (psg.fr)
Juan Bernat (psg.fr)
La joie de Marquinhos après son égalisation sur un centre en retrait d’Angel Di Maria (psg.fr)
Nuno Mendes balle au pied (psg.fr)
2-1 : Angel Di Maria peut exulter (psg.fr)

Vidéo (cliquez sur « Regarder sur YouTube ») :


Compte-rendu (CulturePSG) :

Une folle demi-heure pour faire oublier une heure horrible

Le PSG défiait le LOSC à l’occasion de la 12e journée de Ligue 1 et les Parisiens se sont imposés 2-1 grâce à des buts tardifs de Marquinhos et Di Maria, contre un de David en première période. Le PSG a été complètement dominé pendant une heure, signant une prestation parfois ridicule, mais a trouvé la force de renverser le match dans la dernière demi-heure dans la foulée d’un grand Neymar.

Le match :

Messi donne le coup d’envoi et le PSG est bien en 4-3-3 avec Wijnaldum en relayeur droit. Gueye intercepte un bon ballon et transmet à Neymar qui donne à Messi. Il tente de frapper mais est contré et le contre part à mille à l’heure. Cela se finit par une frappe de Yilmaz que Donnarumma détourne en corner en se détendant de tout son long (1e) ! Après cette énorme occasion lilloise, Paris prend le ballon et tente de construire, jusqu’à aboutir à un tir mais c’est repoussé (5e). Le LOSC joue en contre mais c’est sur un mouvement du PSG que Reinildo prend la cheville de Di Maria par derrière et est averti (6e). Messi est aussi cherché dans la surface mais c’est repoussé par le LOSC, encore (7e).

Sur un ballon perdu par Messi, c’est un contre lillois qui part mais Kimpembe sauve superbement du bout du pied gauche (12e). Le LOSC fait mal en contre et Xeka se retrouve à frapper des 20m mais est contré (14e). Un contre lillois part dans le dos de Bernat et Ikoné reprend mais c’est hors-cadre alors qu’il était seul (15e) ! Un petit festival de Neymar aboutit à une ouverture vers Di Maria mais c’est trop long (16e). Après avoir chipé un bon ballon, Messi part vers le but mais sa passe pour Neymar est ratée (18e). Un coup franc excentré bien tiré par Di Maria fait passer un frisson mais c’est dégagé (22e). Une frappe du même Di Maria du droit aux 20m sollicite Grbic qui se couche et capte sans souci (23e).

La partie va d’un but à l’autre avec un LOSC qui défend bien et contre de façon régulière mais c’est bien le PSG qui est dangereux de la sorte : Di Maria est décalé par Messi à droite et il lui remet d’un long centre. La reprise du gauche sans opposition n’est pas du tout cadrée (30e)… Lille ouvre finalement le score de façon très logique : Yilmaz est trouvé côté droit et il efface Kehrer avant de centrer au premier poteau pour David qui marque de près (0-1, 31e) !

Le PSG tente de réagir et Neymar dribble dans la surface mais il est contré avant de pouvoir frapper (34e). Alors que Paris semble au fond du trou, Di Maria, Messi et Wijnaldum combinent et le premier cité va défier le gardien mais il ouvre trop son pied (40e) ! Alors que la mi-temps approche, Neymar provoque un bon coup franc axial, Messi le tire mais c’est complètement raté, à l’image de son match (45e). La mi-temps est sifflée dans la foulée et Lille mène très logiquement tant le PSG est nul. A la pause, Icardi remplace Messi et Paris semble être passé en 4-2-3-1 avec Wijnaldum qui monte d’un cran.

Après 80 secondes en seconde période, Ikoné envoie David défier Donnarumma mais le gardien gagne son duel ! Cela revient sur Yilmaz qui est heureusement contré par Kimpembe devant la ligne au moment de conclure (47e) ! Le PSG tente bien de recoller au score mais ne parvient pas vraiment à déstabiliser la défense adverse (52e). Di Maria parvient bien à trouver Neymar dans la surface et il tire du droit mais Grbic capte en deux temps (55e). Sur un contre, Lille passe tout près du 2-0 : Donnarumma repousse du bout des doigts un lob génial de Yilmaz puis David tire au-dessus seul au point de penalty (57e) !

La partie va d’un but à l’autre et Gueye tente sa chance mais il est contré (58e). Di Maria tente aussi sa chance de loin mais Grbic se détend pour repousser (59e). Di Maria s’active et provoque un corner qu’il tire mais la tête de Kimpembe au second poteau n’est pas cadrée (60e). Neymar prend une belle semelle mais provoque un coup franc excentré qui ne donne rien (63e). A l’heure de jeu, Pochettino change ses deux latéraux avec les entrées de Dagba et Nuno Mendes (65e). Un corner de Neymar aboutit sur la tête de Danilo mais ce n’est pas cadré (67e).

C’est Neymar qui tente encore de faire changer les choses avec un bon dribble vers l’avant suivi d’une frappe dangereuse mais c’est dévié en corner. Marquinhos reprend de la tête celui-ci mais c’est encore une fois hors-cadre (70e). Le PSG tente de jouer plus vite et essaye de tirer dès que possible, avec Di Maria encore à côté (71e). Une action initiée par Mendes permet à Di Maria de délivrer un excellent centre pour Icardi. Seul, il envoie sa tête au-dessus (73e) ! Les efforts du PSG payent enfin : Neymar trouve Di Maria sur le côté gauche, il s’avance dans la surface et centre au second poteau pour Marquinhos qui conclut de près (1-1, 74e) !

Le PSG continue de pousser et Di Maria envoie un centre pour Icardi, repoussé par la défense. C’est encore Di Maria qui s’insère dans la surface et tente du droit, forçant le gardien à se coucher (78e). Weah, entré en jeu, est sollicité sur un contre, il tente de se défaire de Kimpembe, n’y parvient pas vraiment et frappe à côté (84e). Le PSG répond par une passe exceptionnelle de Neymar pour Icardi, l’argentin est seul, il contrôle mais le gardien détourne au ras du poteau (85e) ! Après un long temps de conservation, le PSG accélère côté droit et Di Maria trouve Neymar devant la défense : le contrôle est compliqué mais réussi, il remise sur Di Maria qui envoie une frappe à ras de terre au fond des filets (2-1, 88e) !

Le ton monte après ce but sur un contact un peu rude entre Di Maria et Reinildo, l’argentin restant au sol sur une semelle (91e). La fin de match est tendue et Dagba offre un coup franc excentré qui se transforme en corner (94e). C’est dégagé par Icardi puis Renato Sanches rate son ballon dans la surface (95e).

Réactions :

Mauricio Pochettino :

C’était votre 50e match sur le banc du PSG. Vous vous en sortez avec une victoire, mais cela n’a pas été simple. Vous avez eu chaud !
« Oui, mais le football c’est 90 minutes plus le temps additionnel. Globalement, je pense que nous avons mérité de gagner. Après on peut aller plus loin et analyser le match. Mais globalement on mérite de gagner. »

Ce soir, vous avez réalisé pendant le match que passer à une défense à trois allait changer la donne de la rencontre. Ne pensez-vous pas à commencer avec ce système ?
« Je pense que c’est une option pour jouer en ayant une approche différente. C’est une des idées que nous pouvons adapter avec différents joueurs et options. C’est bien d’être flexible. Parfois, le plan ne fonctionne pas, mais je suis content d’avoir cette option avec différents talents afin d’adapter l’équipe si besoin et selon les performances ainsi que le résultat d’un match. Mais le problème est qu’il n’y a parfois pas le temps nécessaire afin de travailler assez et changer le système. Parce que, pour s’adapter, il faut travailler. Je pense que, petit à petit, cela va devenir une option qu’on va pouvoir utiliser. On doit y penser et peut-être adapter l’équipe à ce système. »

Avez-vous des nouvelles de Lionel Messi, sorti à la pause ?
« Oui, on doit attendre. Nous étions en relation avec les médecins à la mi-temps, il est sorti par précaution, il ne pouvait pas continuer à jouer. On espère que ce n’est pas grave et qu’il sera disponible pour le prochain match. »

Ce soir, on a vu deux PSG différents : un sans numéro 9, et l’autre avec. On a l’impression que des joueurs tels que Di Maria ou Neymar étaient plus libres et remuants avec un point de fixation à leurs côtés, qu’en pensez-vous ?
« Je ne crois pas que c’était le problème de la première période. Le plan ne fonctionnait pas et c’était cela le problème. Lille était, et est une équipe que nous connaissions et connaissons très bien, qui est très dangereuse. On n’a pas été assez bons pour essayer de donner aux joueurs offensifs la capacité à jouer avec tranquillité. Chaque situation où nous perdions le ballon se terminait devant notre but. En seconde période, on a été meilleurs dans ce qu’on attendait. Les positions étaient différentes, mais je ne crois pas que ce soit lié à un joueur, un attaquant ou un autre. »

Marquinhos :

Comment analysez-vous cette rencontre au cours de laquelle on a vu un PSG à double facette longtemps être mis en difficulté, avant de s’en sortir à nouveau sur le fil ?
« La même histoire se répète souvent lors des derniers matchs. Il faut que l’on arrive à trouver de la régularité, à récupérer des points et des victoires. Même si on est premiers au classement, il faut que l’on pense toujours à ce que l’on peut améliorer. Ce qu’on peut faire de mieux, c’est vraiment d’essayer de trouver cette régularité pendant tout un match.

En seconde mi-temps, c’était mieux, on a plus été en place et avons mieux géré le match. On récupérait le ballon plus vite et plus haut, et on a eu plus de possession, plus d’occasions. Je pense que le résultat reflète vraiment ce qui s’est passé dans ce match. En deuxième mi-temps, le meilleur de Paris, en première le meilleur de Lille. Chaque match a son histoire, sa préparation et sa manière de voir les choses. On a encore une fois mal commencé, mais on a eu une bonne lecture de jeu pour changer de stratégie et avoir une meilleure possession, un meilleur positionnement sur le terrain en seconde période. »

On a l’impression que l’équipe revit lorsque vous passez à trois défenseurs, et c’est encore le cas aujourd’hui. Est-ce un système de jeu qui convient mieux au PSG ?
« Oui, peut-être. Après, comme je l’ai dit, chaque match a son histoire. C’est dur de savoir si cette manière de jouer est meilleure ou non pour le PSG. Il faut juste que l’on sache que l’on doit être intelligents. Encore une fois, le coach a été très intelligent en nous passant à trois derrière. Parfois, quand tu rassures la défense, tu donnes également de la confiance devant. On a plus de liberté pour presser, aller de l’avant et faire un pressing haut. Ils jouaient avec deux attaquants, et on était presque tout le temps en difficulté avec leurs contre-attaques. Mais à trois, c’était beaucoup mieux, donc je pense que c’est vraiment une bonne chose dans ce genre de matchs. Parfois, cela peut être bien, mais il faut surtout avoir une bonne lecture de jeu pour pouvoir changer les choses. »

On parle énormément de Lionel Messi, Kylian Mbappé et Neymar, mais moins d’Angel Di Maria, pourtant, c’est lui qui vous sauve ce soir avec sa passe décisive puis son but. Est-il tout aussi important que les trois autres ?
« C’est vrai. Moi, quand je dois parler de l’importance de joueurs, je dis toujours que c’est l’équipe qui fait la différence. On a trois joueurs exceptionnels, mais on ne doit pas oublier tous les autres. Sur l’ensemble d’une saison, on sait qu’on a besoin de tout le monde. Ce n’est pas toujours Mbappé qui va nous sauver, ou Messi et Neymar qui vont marquer. Certaines fois, c’est Di Maria, d’autres Draxler, parfois moi comme cela a été le cas aujourd’hui. Il faut que l’on sache que c’est un travail d’équipe. Tout le monde a son importance. Il ne faut pas que l’on oublie ceux qui jouent moins, parce qu’ils font la différence sur une saison. »

Désormais, comment préparer au mieux le déplacement en Allemagne pour y affronter Leipzig mercredi soir (21h) en Ligue des Champions ?
« Même si on a gagné aujourd’hui, on a quelques jours pour bien travailler, pour bien mettre les choses en place, parce que mercredi ce sera un match très important pour nous. On sait qu’en Ligue des Champions, chaque match est une finale, les matches ne sont pas faciles. Il faut qu’on fasse un très bon match là-bas pour qu’on puisse ramener des points à la maison. »


Le stade :

Le Parc des Princes
Loic
Suivez-moi
Les derniers articles par Loic (tout voir)

Loic

Fan du club depuis toujours, présent au Parc et en déplacement de 1988 à 2010. PSG ´till I die! Voir la bio de Loic...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

I accept that my given data and my IP address is sent to a server in the USA only for the purpose of spam prevention through the Akismet program.More information on Akismet and GDPR.