PSG – Lille 3-0, 17/03/21, Coupe de France 20-21

PSG – Lille, 17/03/21, Coupe de France 20-21

Mercredi 17.03.2021, Coupe de France, 1/8 de finale à Paris, au Parc des Princes :
PARIS ST-GERMAIN F.C. – LILLE O.S.C. 3:0 (2:0)
Match à huis-clos. Buts : Mauro Icardi, 9′, Kylian Mbappé, 41′ sur penalty ; Kylian Mbappé, 90’+3′. Arbitre : M. Delajod.
L’équipe du PSG : Keylor NavasColin Dagba (Alessandro Florenzi, 46′), Marquinhos, Abdou Diallo, Layvin KurzawaIdrissa Gueye (Danilo Pereira, 69′), Leandro ParedesAngel Di Maria, Rafinha Alcantara (Marco Verratti, 69′), Moise Kean (Julian Draxler, 79′) – Mauro Icardi (Kylian Mbappé, 38′). Entraîneur : Mauricio Pochettino.
L’équipe de Lille : Maignan – Celik (Pied, 73′), Djalo, Botman, Bradaric – Araujo (Ikoné, 73′), Soumaré, Xeka (André, 62′), Weah (Bamba, 62′) – Yazici, Yilmaz (David, 46′). Entraîneur : Galtier.
Avertissements : Rafinha Alcantara, 3′, Bradaric, 18′, Djalo, 40′, Xeka, 44′, Idrissa Gueye, 64′, Kylian Mbappé, , 78′, Ikoné, 80′.


Maillot utilisé :

Maillot domicile 2020-21

Photos du match :

L’ouverture du score de Mauro Icardi (psg.fr)
Moise Kean (psg.fr)
Marquinhos balle au pied (psg.fr)
Intervention de Leandro Paredes sous les yeux d’Angel Di Maria (psg.fr)
Marco Verratti (psg.fr)
Abdou Diallo (psg.fr)
Keylor Navas repousse le penalty de Yazici ! (psg.fr)

Vidéo (cliquez sur « visionner sur YouTube ») :


Compte-rendu (CulturePSG) :

Paris remercie encore Navas et Mbappé

Le PSG recevait Lille à l’occasion des 8es de finale de la Coupe de France et les Parisiens se sont imposés 3-0 grâce à deux hommes en particulier : Keylor Navas a encore été énorme dans les buts tandis que Mbappé, entré en jeu, a marqué un doublé salvateur qui a fait gonfler le score après l’ouverture du score rapide d’Icardi. Dans le jeu, le PSG n’a toutefois pas brillé du tout, étant même plutôt dominé par le LOSC.

Le match :

Le PSG donne le coup d’envoi ! Rafinha s’est avancé et décale Kurzawa qui centre et obtient un corner, c’est repoussé sur Rafinha qui rate un peu sa reprise (2e). Le Brésilien est encore dans l’action suivante avec un avertissement reçu mais c’est surtout Navas qui brille : Burak le sollicite sur un duel et le Costaricien repousse. La reprise est aussi lilloise mais Navas se couche encore (5e). Paris répond par un centre de Di Maria pour Icardi mais Botman contre (7e). Le PSG ouvre le score de façon assez similaire : Di Maria centre, Djalo rate le ballon, Maignan est trompé et Icardi marque de près (1-0, 9e) !

Paris a pris le ballon mais se fait peur sur des ballons en retrait mais s’en sort bien à chaque fois, avec notamment une sortie aux 30m de Navas. Weah tente aussi sa chance, au-dessus (13e). Peu à peu, le match s’équilibre et se joue au milieu du terrain (20e). Sur un centre repoussé, c’est Di Maria qui tente de loin mais c’est à côté du but (21e). Sur un ballon donné par Gueye, Kean se retourne, accélère et déchire la défense avant de frapper. L’Italien est un peu accroché mais il frappe comme il peut et l’arbitre ne dit rien (24e). Il y a pourtant une main de Djalo en pleine surface !

Alors qu’un bon pressing de Rafinha paye, Paredes tire de loin mais Maignan capte (29e). Le LOSC frôle l’égalisation : servi à l’entrée de la surface, Yilmaz contrôle du bout du pied et frappe du gauche mais c’est la transversale qui repousse (30e) ! Le match va désormais d’un but à l’autre : Di Maria sollicite Maignan d’une frappe de loin quand Weah part dans le dos de Kurzawa mais est repris (32e). Touché sur un contact quelques minutes plus tôt, Icardi doit sortir du terrain sur blessure (35e). Marquinhos est accusé d’avoir fait une main dans la surface mais ce n’est pas évident et l’arbitre dit de jouer (37e).

A peine entré, Mbappé est décisif. Il entre dans la surface, dribble et Celik le fauche (40e). Le Français se fait justice lui-même d’une frappe en hauteur qui trompe Maignan (2-0, 41e). A la mi-temps et après une dernière frappe de Mbappé qui s’envole, le PSG mène 2-0 en ayant été bien plus efficace que le LOSC.

Deux changements ont lieu à la pause avec Florenzi pour Dagba et David pour Yilmaz. Le nouvel entrant dépasse d’ailleurs Marquinhos d’entrée. Le pied gauche de Di Maria fait mal au LOSC et Celik doit concéder un corner devant Mbappé. C’est repoussé et Florenzi tente sa chance de loin sans réussite (49e). Kurzawa concède un corner qui est dangereux puisque Weah récupère le ballon et tire en angle fermé mais Navas capte bien (54e). Mbappé met le feu dans la surface mais son centre ne trouve pas Kean (56e).

A l’heure de jeu, le match est équilibré et les deux équipes se rendent coup pour coup et Celik empêche Mbappé de frapper puis Paredes réussit un retour superbe dans la surface (61e). Sur un corner du PSG, Lille contre et David frappe mais Navas repousse bien en se couchant (63e). Mbappé se lance dans un grand rush, il élimine plusieurs joueurs mais est repris dans la surface (66e). Après une perte de balle de Gueye, le LOSC enchaîne et Bamba défie Navas mais sa frappe n’est pas bonne et Navas repousse donc (68e).

Danilo et Verratti entrent alors pour Gueye et Rafinha et Paris retrouve de la maîtrise au milieu, l’Italien provoquant un coup franc intéressant (72e). Le LOSC pousse et est récompensé : sur un centre au second poteau, Pied récupère le ballon et centre sur la main de Kurzawa qui traîne. Penalty (77e) ! Yazici s’élance mais Navas repousse en partant bien !

Après ce penalty, un nouveau est proche d’être sifflé sur un contact douteux avec la main gauche dans la surface de Danilo (82e). Malgré le score, le LOSC ne lâche absolument rien et accule le PSG sur son but (86e). André tente sa chance mais Diallo dévie en corner (88e). Le PSG souffre mais Di Maria parvient à trouver Florenzi dans la surface qui envoie une grosse frappe que Maignan repousse (91e) ! Paris marque finalement un but limpide : Paredes passe vers l’avant, Djalo lit mal la trajectoire et Mbappé prend le ballon. Il accélère et remonte un demi-terrain avant de tromper Maignan d’un ballon piqué superbe (93e) !

Les réactions :

Alessandro Florenzi :

Un match parfait et une qualification pour les quarts de finale, satisfait ?
« Oui, mission accomplie. On a livré un bon match, bien joué. Ce n’est pas parfait parce que rien n’est jamais parfait, on doit toujours améliorer des choses, mais on est très heureux de remporter ce match et à présent on se tourne vers la suite. »

Une semaine après Barcelone, Keylor Navas récidive avec un nouveau grand match ce soir. C’est le joueur le plus fort de l’équipe actuellement ?
« Pour moi, il démontre sur le terrain qu’il est le meilleur de tous. On espère qu’il va continuer de cette manière durant tout le reste de la saison. Nous, on doit toujours rester très concentrés durant toute la rencontre, et gagner le plus de matches possibles. »

Mauricio Pochettino :

Êtes-vous satisfait, rassuré par cette victoire ?
« Oui, satisfait de passer en quart de finale et très heureux de l’état d’esprit montré par l’équipe. On doit féliciter l’équipe et donner du crédit aux joueurs pour leur réaction après des jours difficiles, pas uniquement pour la défaite et la partie terrain, mais aussi pour toutes les choses extra-sportives qui se sont passées. Ce sont des jours difficiles, tant pour les joueurs que pour leurs familles. On leur a envoyé des messages, histoire de vivre cela en collectif, avec solidarité, de dire aux familles qu’on pense à elles, et enfin de remercier et soutenir des joueurs qui donnent tout pour l’équipe lorsqu’ils traversent des mauvais moments. »

Dans ce contexte particulier, on imagine que l’accueil réservé au groupe par les supporters avant la rencontre a pu vous apporter un supplément d’âme. Qu’avez-vous pensé de cette initiative de leur part ?
« Oui, justement, avant j’ai été interviewé par Eurosport et ils m’ont montré un but que j’ai marqué en Coupe de France ici, au Parc des Princes, contre l’OM en 2003 (2-1). Et plutôt que de me concentrer sur mes cheveux longs ou mon but de la tête, j’ai avant tout été marqué par les gens autour et l’ambiance qu’il y avait ce soir-là. Pour sûr, de nombreux matches sur lesquels les fans pèsent, aboutissent sur un réel impact sur l’équipe. Ce soutien peut parfois littéralement te faire voler sur le terrain. Bien sûr que le soutien des gens te donne de l’énergie et cela se voit sur la pelouse. On vit avec peine la période actuelle, puisqu’on ne peut partager avec vous, et qu’ils ne peuvent pas nous soutenir autant qu’ils le voudraient. »

Avez-vous senti vos joueurs encore touchés par ce qui s’est passé ce week-end au moment d’entrer sur la pelouse ce soir ?
« Totalement ! On est rationnels, mais avant tout émotionnels avant d’être rationnels. Quand il se passe ce genre de choses, et que l’intimité est violée, la raison reste à part, et c’est le cœur qui parle. Penser à ce qui te touche, à tes proches et au fait qu’ils soient peut-être en danger, est complètement humain. C’est ta famille. Parfois, le football est au même niveau, mais s’il faut choisir, je choisis ma famille, et même chose pour les joueurs. Je crois que personne n’est réellement préparé à vivre ce genre de situations. Le club, les joueurs et surtout leurs familles ont réalisé un excellent travail pour maintenir au maximum la concentration sur le match à venir. Si je dois retenir une chose aujourd’hui, c’est l’état d’esprit du groupe. Il faut le reconnaître parce que c’est une situation qui me touche en tant qu’entraîneur, et qui me coûte également beaucoup pour réussir à mobiliser. À côté de cela, il faut toujours courir, combattre et affronter un adversaire qui veut te récupérer le ballon et te marquer des buts. Le résultat est donc excellent, incroyable. Les joueurs méritent donc tout le crédit possible, parce qu’après tout ce qui s’est passé, pouvoir se relever et gagner contre un adversaire comme Lille est très important pour redonner le sourire à l’équipe. »

Il y a souvent eu des débats concernant le gardien du PSG ces dernières années. À présent, il n’y a vraiment plus matière à débat. Quel est le poids de Keylor Navas dans l’équipe, que ce soit grâce à ses performances, mais aussi en tant que leader ?
« Je ne peux pas parler du passé. Enfin, uniquement du passé récent, depuis notre arrivée au club il y a deux mois et demi. Keylor est l’un des meilleurs gardiens du monde. Son niveau de compétitivité est incroyable et sa qualité est démontrée de match en match. Je n’ai même pas besoin d’en dire plus. Il est un joueur très important pour nous et a été très décisif lors de deux matches récents en arrêtant des penaltys : contre Barcelone et aujourd’hui. Il prouve son état de forme et surtout son niveau de compétitivité. »

Aviez-vous prévu de faire jouer Kylian Mbappé ce soir si Mauro Icardi ne s’était pas blessé en cours de match ? Concernant Mauro, est-ce une blessure musculaire ou plutôt un coup ?
« Pour Mauro, on va devoir analyser tout cela demain matin avec le secteur médical. Cela ne semble pas être quelque chose de grave, il est plutôt sorti par précaution. Concernant Kylian, il était prévu qu’il joue, mais moins de minutes que ce qu’il a finalement joué. »

Lille revient jouer au Parc des Princes le 3 avril prochain, vous attendez-vous à un scénario de match similaire ?
« Les compétitions sont différentes, et les matches vont assurément se présenter avec des approches différentes. Chaque match est un monde à part, et les circonstances sont elles aussi différentes. On doit avant tout être centrés sur Lyon, et devons traverser au mieux les deux semaines à venir. Il faut que l’on ait plus d’énergie, qu’on récupère et qu’on recharge les batteries parce qu’il reste encore deux mois chargés de compétitions. On a vécu deux mois fous depuis janvier. On doit garder en tête ces circonstances, cette réalité et préparer l’équipe en rechargeant les batteries pour être compétitifs dans les trois compétitions dans lesquelles nous sommes engagés. »

Quand Kylian Mbappé est entré en jeu, il a évolué côté gauche, et quand Moise Kean est sorti, il est passé dans l’axe. Dans quelle position préférez-vous le voir jouer et une fois l’équipe au complet, où allez-vous l’aligner ?
« Je crois que le positionnement de Kylian est avant tout au centre gauche. Il aime jouer dans cette zone axiale côté gauche et pense que c’est là qu’il est le plus compétitif. Nous aussi d’ailleurs. Ce qui est bien avec lui est qu’il peut jouer en pointe, sur les deux ailes, entre l’aile et l’axe, et quand il est dans l’axe utiliser les espaces à droite comme à gauche. Il a évolué à une position donnée à Monaco, enfin, à plusieurs positions, puis la même chose à Paris et en Équipe de France. Je crois que Kylian se sent bien quand il joue au football, quand il est sur le terrain. Il a la capacité de s’adapter, que ce soit à gauche, à droite. C’est un joueur extraordinaire. Quelle que soit la position à laquelle il évolue, il joue toujours bien. »

Avez-vous discuté avec Marquinhos et Angel Di Maria avant le match pour être sûr de leur envie de jouer ou ont-ils demandé à jouer ?
« La communication est quotidienne et constante. On sait donc quel état émotionnel ils sont. Ils sont prêts à combattre, donc on a pris la décision avec le staff de compter sur eux pour le match du jour. La communication a été constante avec eux et leur famille. »

Qu’avez-vous à dire de la baisse de régime de votre équipe en seconde période aujourd’hui, un peu comme contre Nantes ?
« En seconde période, j’ai vu une équipe compétitive de notre côté. Lille devait prendre des risques en attaque. Cela aurait peut-être été la même chose si nous avions été menés. Je n’ai pas vu une baisse de régime mais plutôt une équipe compétitive. On a concédé un penalty. Peut-être que si l’on avait concédé ce but, on aurait subi une pression plus forte de la part de Lille. Pour autant, je pense que l’équipe s’est battue et a tout donné dans des circonstances difficiles. C’est très bien. Je suis très content de cette attitude de l’équipe ! »


Le stade :

Le Parc des Princes

Loic
Suivez-moi
Les derniers articles par Loic (tout voir)

Loic

Fan du club depuis toujours, présent au Parc et en déplacement de 1988 à 2010. PSG ´till I die! Voir la bio de Loic...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

I accept that my given data and my IP address is sent to a server in the USA only for the purpose of spam prevention through the Akismet program.More information on Akismet and GDPR.