PSG – Monaco 0-2, 21/02/21, Ligue 1 20-21

PSG – Monaco, 21/02/21, Ligue 1 20-21

Dimanche 21.02.2021, Ligue 1, 26ème journée (3ème place) à Paris au Parc des Princes :
PARIS ST-GERMAIN F.C. – A.S. MONACO 0:2 (0:1)
– Match à huis-clos. Buts : Diop, 6′ ; Maripan, 51′. Arbitre : M. Buquet.
L’équipe du PSG : Keylor NavasAlessandro Florenzi, Marquinhos, Presnel Kimpembe, Layvin KurzawaAnder Herrera (Marco Verratti, 55′), Leandro Paredes (Danilo Pereira, 73′), Idrissa Gueye (Rafinha Alcantara, 55e) – Moise Kean, Kylian MbappéMauro Icardi (Julian Draxler, 73′). Entraineur : Mauricio Pochettino.
L’équipe de Monaco : Lecomte – Disasi, Maripan, Badiashile – Aguilar (Sidibé, 80′), Fofana, Tchouaméni, Caio Henrique – Volland (Ballo-Touré, 90′), Ben Yedder (Jovetic, 71′), Diop (Golovine, 80′). Entraineur : Kovac.
Avertissements : Tchouaméni, 15′, Idrissa Gueye, 45′, Presnel Kimpembe, 50′, Leandro Paredes, 57′, Kylian Mbappé, 90’+3′.


Maillot utilisé :

Domicile 2020-21
Maillot domicile 2020-21

Photos du match :

Les Parisiens avant le coup d’envoi (psg.fr)
Mauro Icardi (psg.fr)
Presnel Kimpembe balle au pied (psg.fr)
Leandro Paredes (psg.fr)
Marco Verratti, initialement préservé, sera finalement appelé en renfort en cours de match… sans succès (psg.fr)
Marquinhos, capitaine d’un navire qui tangue dangereusement (psg.fr)

Vidéo (cliquez sur « visionner sur YouTube ») :


Compte-rendu (CulturePSG) :

Paris n’y était pas

Le PSG recevait l’AS Monaco ce dimanche soir (21h) au Parc des Princes à l’occasion de la 26e journée de Ligue 1 et il s’est incliné 2-0. Monaco a marqué au début de chaque mi-temps et a dans l’ensemble parfaitement géré la partie, Paris ne se créant que très peu d’occasions. Visiblement fatigué par son exploit européen, le PSG a rendu une copie très mauvaise.

Le match :

Paris donne le coup d’envoi et semble dans l’habituel 4-2-3-1 avec Herrera pour Verratti poste pour poste. Si Paris a du mal à s’approcher, il presse fort et gêne aussi l’ASM (5e). Monaco ouvre le score de façon limpide sur la première incursion : Ben Yedder décale Volland côté gauche qui centre au second poteau. Aguilar remet de la tête pour Diop qui marque de près (0-1, 6e) ! Paris tente de réagir par une longue ouverture de Paredes pour Icardi dont la reprise très compliquée est hors-cadre (7e). Paris répond aussi par les ailes et Kurzawa oblige Lecomte à concéder un corner (9e).

Paris a du mal à se trouver en position de frappe et Kean y parvient mais il se fait faucher par Tchouameni à 22m, obtenant un bon coup franc axial. Kurzawa s’élance mais c’est légèrement à côté (16e). Le PSG est gêné et une mauvaise passe de Paredes aboutit à un corner de Monaco repoussé en deux temps (19e). Sur un nouveau corner de Monaco, c’est Disasi qui gagne son duel et sollicite Navas, présent devant sa ligne (21e). Monaco garde bien son but et empêche Paris d’avancer (33e).

Mbappé parvient bien à s’échapper mais son centre est capté facilement (34e). Monaco est très bas devant son but et Gueye tente sa chance, de peu à côté (35e). Paris parvient peu à peu à s’approcher mais Icardi et Kurzawa se gênent dans la surface sur un centre (37e). Kean parvient à faire une course axiale et donne un bon ballon à Icardi mais l’Argentin ne comprend pas (39e). A la pause, Paris est anesthésié par Monaco et est mené 1-0 après un but rapidement concédé. Aucun changement n’a lieu à la mi-temps et cela repart.

Alors que Paredes offre un énorme ballon de contre, c’est Kimpembe qui l’arrête de façon impeccable (47e). Il est en revanche dépassé par Tchouameni (50e). Monaco est bien mieux revenu dans la partie et double la mise de façon un peu ridicule : Herrera tente de relancer vite mais est contré par Maripan. Le défenseur central récupère et ajuste Navas (0-2, 51e). Paris tente de répondre et fait un double changement avec Gueye et Herrera qui sortent pour Rafinha et Verrati (55e). A l’heure de jeu, le PSG a enfin une occasion avec Kurzawa qui centre et Kean qui reprend de la tête mais c’est sur Lecomte (60e).

Contre toute attente, Monaco rate le 3-0 : Caio Renrique est trouvé au second poteau et il remet de la tête pour Volland qui arrive à ne pas cadrer de très près, surpris (62e). Paris n’y arrive pas et le ton monte sur le terrain, avec un Aguilar qui est aussi proche de provoquer un penalty. Kurzawa parvient aussi à intercepter très haut et trouve Mbappé mais Maripan revient très bien et sauve (67e).

Alors que Monaco semble mieux que Paris, les entrées de quelques joueurs parisiens font du bien et Kean se retrouve à pouvoir frapper en bonne position à deux reprises, à chaque fois contré (77e). Le PSG attaque de façon assez désordonnée et Danilo puis Kimpembe tentent leur chance de loin, très loin du cadre (86e). Kurzawa envoie un nouveau centre, c’est dangereux mais repoussé (91e). Un bon ballon de Verratti pour Mbappé est remisé mais celui-ci est trop sur le gardien (92e). Rien ne va changer, le PSG s’incline très logiquement, incapable de se créer des occasions.

Les réactions :

Mauricio Pochettino :

Les différences entre les matches à Barcelone et contre Monaco :
« Je crois que les matches sont différents, les compétitions sont différentes. On avait bien démarré mais on concède un premier but et Monaco a fait un bon match défensivement. On a eu 75 % de possession mais on n’a créé quasiment aucun danger. Ils ont bien défendu, avec une ligne de 5 voire 6 défenseurs, et nous on manquait d’idées, d’allant offensif. On a eu des manques au niveau offensif. »

Des signaux ayant pu laisser penser à une décompression après la victoire contre le Barça ?
« Non, on avait justement parlé de cela avant, de maintenir le niveau de concentration de mardi. Les matches sont différents donc il est impossible de répondre ce qu’il s’est passé un soir une autre fois. On n’a pas fait un bon match et Monaco a marqué sur ses deux occasions. De notre côté, on a beaucoup dominé mais sans réel danger. On n’a pas produit la même chose. »

Sa décision de ne pas faire débuter Marco Verratti :
« C’était une décision visant à le protéger. Il n’était pas en mesure de jouer 90 minutes. Je pense que ce qu’il a joué aujourd’hui (un peu plus de 35 minutes), était suffisant et le maximum qu’il pouvait supporter. »

Un milieu en déficit de créativité avec Ander Herrera à la place de Verratti :
« Logiquement, quand on perd, le premier responsable est en face de vous. Après, on peut émettre des opinions différentes, tout est permis et compris. S’il faut inculper quelqu’un, c’est l’entraîneur. Je prends la responsabilité totale concernant ces choix. »

Un titre de champion qui s’éloigne ?
« C’est la réalité. On ne peut pas la changer, donc il faut continuer à essayer. Aujourd’hui, ce n’était pas un bon match. On a perdu les trois points alors qu’il aurait bien sûr plutôt fallu gagner pour rester au contact de Lille (vainqueur 4-1 de Lorient). Pour autant, tant que ce sera possible mathématiquement, on se battra »

Kylian Mbappé transparent, comment l’expliquer ?
« Le football n’est pas mathématique. Il y a plein de circonstances et compétitions différentes. Les circonstances auxquelles l’équipe a été confrontée aujourd’hui n’ont pas été favorables. On n’a pas été au niveau pour gagner ce match, collectivement et pas seulement Kylian. Comme je l’ai dit avant, s’il y a un responsable, c’est moi. Je l’assume ! »

Le PSG n’a remporté aucun match face aux autres équipes du Top 4 en Ligue 1, et pris un seul point face à elles :
« C’est la réalité. On est là depuis peu de temps, donc c’est encore un peu tôt pour réaliser une analyse concernant ce constat. Mais c’est vrai qu’il va falloir continuer à travailler pour nous améliorer et être au niveau espéré. On va l’analyser et savoir pourquoi ce type de choses arrive. »

Marco Verratti :

Un match difficile face à Monaco qui a empêché le PSG de jouer :
« Oui, c’était un match difficile. On savait qu’on jouait contre une bonne équipe. Ils sont derrière nous et font un très bon championnat. Ils ont de très bons joueurs, on le savait mais ce sont des matches qu’il faut gagner parce qu’on commence à perdre beaucoup d’opportunités de gagner ce titre. Pendant ce temps-là, les autres équipes vont de l’avant. C’est pour cela qu’il faut féliciter Monaco, mais on doit aussi un peu faire notre mea culpa parce qu’on a pris un but au bout de cinq minutes. Ça ne peut pas arriver ! Et puis, au bout de cinq minutes en seconde mi-temps, on a pris un autre but. Ce sont des choses qui ne peuvent pas arriver. Monaco ne s’est pas créé beaucoup d’occasions mais on prend ces buts et après on n’arrive pas à revenir dans le match. »

Les difficultés du PSG contre ses adversaires directs :
« Je ne sais pas quelle est l’explication mais il faut comprendre qu’ici en France il y a également des grandes équipes. Ce n’est pas seulement en Champions League qu’on donne tout et qu’on pense ensuite en Ligue 1, qu’une fois Ney, une fois Kylian ou un autre va nous sauver le match. Il faut toujours qu’on soit une équipe, qu’on donne notre maximum, qu’on soit à 100 %. Ici, personne ne nous fait de cadeau. Quand elles jouent contre nous, toutes les équipes font le match de leur vie. C’est normal que cela se passe de cette manière. Il faut se mettre à la hauteur, se mettre en tête que pour gagner il faut le mériter, se créer beaucoup d’occasions et jouer à 100 %. Sinon, on ne gagne pas. »


Le stade :

Le Parc des Princes

Loic
Suivez-moi
Les derniers articles par Loic (tout voir)

Loic

Fan du club depuis toujours, présent au Parc et en déplacement de 1988 à 2010. PSG ´till I die! Voir la bio de Loic...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

I accept that my given data and my IP address is sent to a server in the USA only for the purpose of spam prevention through the Akismet program.More information on Akismet and GDPR.