PSG – Nice 2-1, 13/02/21, Ligue 1 20-21

PSG – Nice, 13/02/21, Ligue 1 20-21

Samedi 13.02.2021, Ligue 1, 25ème journée (2ème place) à Paris au Parc des Princes :
PARIS ST-GERMAIN F.C. – O.G.C. NICE 2:1 (1:0)
– Match à huis-clos. Buts : Julian Draxler, 18′ ; Lopes, 50′, Moise Kean, 76′. Arbitre : M. Pignard.
L’équipe du PSG : Keylor NavasThilo Kehrer, Marquinhos, Presnel Kimpembe, Layvin Kurzawa (Mitchel Bakker, 77′) – Idrissa Gueye, Leandro Paredes (Danilo Pereira, 83′) – Moise Kean (Ander Herrera, 83′), Julian Draxler (Pablo Sarabia, 77′), Kylian MbappéMauro Icardi. Entraineur : Mauricio Pochettino.
L’équipe de Nice : Benitez – Pelmard, Todibo, Saliba, Kamara – Claude-Maurice, Boudaoui, Lees-Melou – Lopes, Maolida, Gouiri. Entraineur : Ursea.
Avertissements : Kylian Mbappé, 87′, Mauro Icardi, 89′.


Maillot utilisé :

4th fourth quatrième 4ème maillot 2020 2021
Quatrième maillot 2020-21

Photos du match :

Les Parisiens posant avant le match avec cet improbable maillot rose et violet qui ne respecte ni l’histoire du club ni même le bon goût (psg.fr)
Julian Draxler, qui ouvrira le score en reprenant une tentative de Mauro Icardi repoussée par le poteau (psg.fr)
Idrissa Gueye (psg.fr)
Presnel Kimpembe le pied sur le ballon (psg.fr)
Percée de Pablo Sarabia (psg.fr)
La joie de Moise Kean après sa tête victorieuse qui s’en va remercier Mauro Icardi pour sa lumineuse passe décisive (psg.fr)

Vidéo (cliquez sur « visionner sur YouTube ») :


Compte-rendu (CulturePSG) :

Paris s’arrache avant Barcelone

Le PSG recevait l’OGC Nice à l’occasion de la 25ème journée de L1 et les Parisiens se sont imposés 2-1 en souffrant. Draxler avait logiquement ouvert le score en première période mais Rony Lopes a égalisé dès le début d’une seconde période très ouverte. Le PSG s’est finalement imposé grâce à un but de Kean à un quart d’heure de la fin mais l’affaire aurait pu tourner différemment. A trois jours de Barça/PSG, Paris a au moins montré du caractère pour gagner.

Le match :

Le PSG donne le coup d’envoi et Paredes frappe après quelques secondes sur un ballon repoussé (1e). Le PSG est bien dans sa rencontre et Draxler trouve Mbappé entre les lignes, il accélère mais rate son enroulé du droit (3e). Le match est plutôt ouvert et le ballon va d’un but à l’autre. Le rythme n’est pas très souvenu pour autant et les occasions tardent à apparaître, Nice metatnt le pied sur le ballon (15e). Paris joue lentement et Mbappé frappe mais Benitez capte en deux temps (20e). Le PSG ouvre finalement le score sur une action limpide : Gueye récupère un bon ballon, il transmet à Kean qui contrôle et lance Kehrer. Il centre parfaitement sans contrôle au second poteau pour Icardi qui touche le poteau. Cela revient sur Draxler qui marque de près (1-0, 22e) !

Excellent sur le but, Gueye l’est beaucoup moins dans la foulée avec un ballon perdu devant sa défense qui se transforme en frappe ratée (24e). Problème, le Sénégalais s’arrêter de jouer dans la foulée, visiblement touché musculairement (28e). Il revient finalement alors que Mbappé provoque le premier corner parisien (29e). Sur un bon centre de Kurzawa, Kean se loupe malheureusement un peu au second poteau (33e). Nice a un bon contre mais Marquinhos intervient bien puis Gueye contre la frappe (36e). Paris a le ballon et Paredes trouve Mbappé dans la surface mais la reprise n’est pas bonne et Benitez capte (39e).

Nice a une bonne occasion quand Claude Maurice centre pour Gouiri qui, seul au second poteau, reprend totalement au-dessus (42e). Claude Maurice se retrouve aussi en position de frappe sur un contre mais ne cadre pas du tout (44e). A la mi-temps, le PSG mène toutefois 1-0 de façon logique. Le PSG frôle le 2-0 dès l’entame : Paredes donne un excellent ballon à Kurzawa qui centre au premier poteau pour Icardi mais sa reprise est contrée (46e).

Nice répond par une bonne percée de Rony Lopes qui parvient à frapper mais c’est pas cadré. L’OGC Nice égalise dans la foulée : Marquinhos se rate complètement sur une relance et Rony Lopes intercepte. Il fixe Kimpembe et frappe très fort sous la barre (1-1, 50e). Paris tente de se relancer immédiatement mais Nice tient bon et gère les offensives parisiennes (56e).

Au contraire, c’est encore Nice qui est dangereux avec Gouiri d’une tête mais Navas capte. Sur le contre, Draxler trouve Mbappé qui frappe, c’est dévié et cela file au ras du poteau (58e) ! La partie est folle et Amine Gouiri trouve la barre d’une frappe puissante (61e) ! C’est Kean qui tente ensuite sa chacne de loin et Benitez repousse en se couchant (63e). Une relance ratée de Paredes offre une cartouche à Boudaoui qui tente de loin mais Navas capte en deux temps (67e). Sur ballon gratté, Icardi est servi par Mbappé dans la surface mais il n’est pas bon sur son enchaînement et est repoussé (70e).

A l’entame du dernier quart d’heure, c’est encore Rony Lopes qui tire mais Navas capte (74e). Le jeu ne s’arrête plus et va d’un but à l’autre : Mbappé est servi côté gauche, fixe et centre au large pour Icardi qui réussit une remise superbe pour Kean qui finit de la tête (2-1, 76e) ! Le but a fait du bien au PSG et Kean parvient à trouver Icardi dans la surface mais il est rattrapé dans la surface (80e).

La fin de match voit Paredes et Kean sortir pour Danilo et Herrera, Paris tirant la langue (85e). Au contraire, Todibo rate une grosse occasion sur un centre au second poteau mal repris (86e). Ce sera finalement la dernière occasion d’une rencontre qui aurait pu basculer de l’autre côté avec un peu moins de réussite.

Les réactions :

Mauricio Pochettino :

Important de faire enchaîner Di Maria pour qu’il retrouve son meilleur niveau ?
« Je suis très content de son rendement et de son engagement pour l’équipe. Selon moi, il est un joueur qui a besoin de temps, mais comme tous les autres en réalité. Angel est très important pour le club depuis plusieurs années. Je suis content pour lui pour ce but et tout son travail. »

Une bonne réaction après Lorient/PSG ?
« La réaction a été bonne. On était assez déçus à la suite du match contre Lorient. Il fallait avoir une réaction et durant la première partie du match de ce soir, l’équipe s’est créée des occasions et a contrôlé le match. Tout le monde a eu un bon rendement. Après, en seconde période, on a baissé un peu en régime avec le résultat à notre faveur. Ce 3-0 nous permet de penser tranquillement au prochain match. »

Impatient d’être à OM/PSG dimanche ? Des joueurs de retour ?
« Oui, bien sûr, les derbys sont toujours des matches différents. On ne s’y dispute pas seulement trois points. Il y a toute une passion. On sait ce que ça représente pour nous, pour nos joueurs et surtout pour nos supporters. Et oui, j’espère que la situation de certains de mes joueurs va évoluer rapidement pour pouvoir les récupérer pour dimanche. »

Comment faire pour avoir deux mi-temps au même niveau d’intensité ?
« C’est ce qu’on essaye, de faire un match complet de 90 minutes avec intensité. Avant, je parlais de la différence entre les deux périodes du match d’aujourd’hui à votre collègue. J’ai expliqué que j’avais préféré la première, mais c’est aussi dû au résultat du jour. La deuxième période, on a contrôlé et géré, tout n’a pas été mauvais. »

Un journaliste relance Pochettino en traduisant en espagnol la question précédente qui avait été mal comprise par le coach

« La solution est ce qui est exigé par la rencontre aussi, non ? Je crois qu’aujourd’hui, on a contrôlé complètement le match lors de la première période, et qu’en seconde mi-temps, on avait déjà un peu en tête le derby de dimanche. Et ça peut parfois jouer inconsciemment sur le rendement des joueurs, leur production, et réduire un peu notre jeu. On a donc plus contrôlé et anticipé la suite. Mais oui, je suis d’accord, c’est sûr que dimanche on devra jouer 90 minutes à fond comme on l’a fait lors du Trophée des champions. On doit élever notre exigence et notre niveau. Notre objectif, c’est d’avoir le même bon niveau tout le match, et c’est ce qu’on bosse depuis notre arrivé il y a un mois. »

Son regard sur OM/PSG, et le départ de Villas-Boas :
« Je suis triste par ce qu’il s’est passé. André et moi, on se connaît depuis longtemps et on s’entend bien. Il est passé par Tottenham comme moi. Dans une situation de la sorte, il faut toujours avoir une forme de solidarité avec son collègue, mais c’est difficile d’avoir un avis sans avoir été sur place, ça semble très profond. C’est clair qu’un derby est un derby. Les joueurs vont donner le maximum des deux côtés. Ce sont des matches difficiles, il est difficile de prévoir ce qu’il va se passer. »

Mbappé dans l’axe, mieux pour lui ?
« Oui, c’est vrai qu’après des semaines de travail avec l’équipe, on a cherché la meilleure position pour le joueur afin qu’il exploite son talent. Je pense que Kylian, derrière ou à côté d’un attaquant, peut trouver l’espace pour exploiter sa vitesse et avoir un peu plus de liberté et d’espace à gauche, à droite pour courir. Pour l’instant, je suis content de son rendement à cette position. On est en train d’essayer de trouver cet équilibre pour lui et afin que l’équipe soit fonctionnelle. »

L’équilibre du soir, entre attaque et défense, a-t-il été apprécié ?
« Je pense qu’on doit continuer à s’améliorer. Il y a eu des transitions dans lesquelles on n’a pas bien contrôlé et géré ce type de situation. Mais c’est un processus dans lequel, avec le temps, on va trouver cet équilibre que l’on cherche tant. Je pense qu’aujourd’hui nous avons fait de bonnes choses. Mais comme on cherche toujours la perfection dans le football, même si c’est difficile de la trouver, plus proche on se trouvera de ce niveau, plus solide on sera et on aura un meilleur équilibre dans les phases de jeu qui sont importantes : avec et sans le ballon. »

Les propos de Di Maria sur Messi :
« Je ne vais pas commenter, ni parler de ce que disent mes joueurs parce vous savez déjà qu’ensuite n’importe lequel de mes mots sont mal interprétés et cela va arriver dans d’autres pays sous une forme qui sera mal prise. Je me dois d’être concentré sur l’amélioration de l’équipe, de maintenant jusqu’à la fin de la saison, essayer d’atteindre les objectifs fixés tout en sachant que cela ne sera pas facile. On est dans une compétition difficile avec une situation étrange, avec cette pandémie qui nous affecte tous et le football aussi : la Ligue des champions, la Coupe de France où on va essayer d’aller le plus loin possible et de la gagner, parce qu’à Paris il faut gagner. Mais je ne veux pas donner de noms. Je ne veux pas penser au futur. Le club est sûrement en train de travailler sur différents types de situations pour améliorer. Donc laissons le club travailler en silence, en secret pour avoir une meilleure équipe et avoir plus de possibilité de gagner. »

Ce qu’il attend de Rafinha :
« Rafa ne pouvait pas jouer quand on est arrivé en janvier parce qu’il a eu le Covid, et ça a évidemment retardé sa préparation, c’est le cas pour lui comme pour d’autres joueurs. On a un gros effectif, et pour ça nous devons gérer l’effectif avec un bon équilibre. Ceux qui ne jouent pas doivent attendre leur chance et Rafa a eu cette première opportunité de jouer avec nous aujourd’hui, et il s’est trouvé dans la meilleure position possible selon notre idée de jeu. »

Presnel Kimpembe :

Pas besoin d’un grand Paris pour l’emporter ce soir ?
« Si, forcément ! C’était un match important, avec une équipe solide ce soir face à Nîmes. C’était important de retrouver la victoire, c’était le plus important et c’est chose faite. »

La concurrence pour le titre ?
« C’est sûr que c’est difficile, mais il faut qu’on se focalise sur nous-mêmes. Il ne faut pas faire attention aux autres, je pense que c’est le plus important. Le chemin est encore long et le plus important est de gagner même si c’est très difficile. On sait que nos adversaires directs sont également sur une bonne lancée. Il faut savoir rester concentrés sur nous-mêmes pour pouvoir faire le boulot. »

Paris moins bon que la saison dernière ou les autres équipes meilleures ?
« Ça, je ne pourrais pas l’expliquer, mais je tiens à dire qu’on fait face à des concurrents directs très bons, étant en forme. Après, on a perdu pas mal de points bêtes. Le chemin est encore long. Il faut rester concentrés sur nous-mêmes et on verra par la suite. »


Le stade :

Le Parc des Princes

Loic
Suivez-moi
Les derniers articles par Loic (tout voir)

Loic

Fan du club depuis toujours, présent au Parc et en déplacement de 1988 à 2010. PSG ´till I die! Voir la bio de Loic...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

I accept that my given data and my IP address is sent to a server in the USA only for the purpose of spam prevention through the Akismet program.More information on Akismet and GDPR.