Warning: "continue" targeting switch is equivalent to "break". Did you mean to use "continue 2"? in /homepages/2/d680593513/htdocs/app680593652/wp-content/themes/Divi/includes/builder/functions.php on line 5812
Rennes - PSG 2-2 (6-5 t.a.b), 27/04/19, Coupe de France 18-19 - Histoire du #PSG


   


   

Sélectionner une page

Rennes – PSG 2-2 6-5 tab, 27/04/19, Coupe de France 18-19

Samedi 03.04.2019, Coupe de France, finale, à Saint-Denis au Stade de France :
STADE RENNAIS – PARIS ST-GERMAIN F.C. 2:2 (1:2) 6:5 tab
– 75 000 spectateurs env. Buts : Daniel Alves (13′), Neymar (22′), Presnel Kimpembe (40′ contre son camp) ; Mexer (66′). Arbitre : M.Buquet
L’équipe du PSG : Alphonse Areola – Colin Dagba (Moussa Diaby, 106′ ; Christopher Nkunku, 121′), Marquinhos, Presnel Kimpembe – Daniel Alves, Marco Verratti, Julian Draxler (Edinson Cavani, 91′), Juan Bernat – Angel Di Maria (Leandro Paredes, 75′), Neymar, Kylian Mbappé. Entraîneur : Thomas Tuchel.
L’équipe de Rennes : Koubek – Traoré, Da Silva, Mexer, Bensebaini – Sarr, Grenier, André, Bourigeaud (Léa Siliki, 106e)- Ben Arfa, Niang. Entraineur : Stephan
Avertissements : Grenier (24′), Verratti (29′), Neymar (44′), Di Maria (55′), Mexer (68′), Bourigeaud (71′), Paredes (95′), André (97′), Niang (107′), Bensebaini (112′), Léa-Siliki (118′)
Expulsion : Kylian Mbappé (119′)


Maillot utilisé (avec les sponsors spécifiques de la Coupe de France) :

Maillot extérieur 2018-19


Photos du match :

Le onze de départ de la finale (Ch.Gavelle / PSG.fr)

Dani Alves encore auteur d’un but somptueux (Ch.Gavelle / PSG.fr)

Neymar signe son retour par un but également magnifique ! (Ch.Gavelle / PSG.fr)

de 2-0 à 2-2 avant que Kylian Mbappé ne craque…(Ch.Gavelle / PSG.fr)

La tension à son comble pour la séance de tirs aux buts…(Ch.Gavelle / PSG.fr)

C’est loupé pour Nkunku, le PSG échoue aux portes d’une 13ème coupe…(Ch.Gavelle / PSG.fr)

Un cuisant échec de plus dans cette saison loupée (Ch.Gavelle / PSG.fr)

Les supporters ont répondu présent (Ch.Gavelle / PSG.fr)


Vidéo :


 

Compte-rendu (CulturePSG) :

Quel échec.

Le PSG défiait le Stade Rennais en finale de la Coupe de France ce samedi 27 avril 2019 et les Parisiens ont perdu leur trophée aux tirs aux buts. Ils menaient pourtant rapidement 2-0 par Alves puis Neymar avant que Kimpembe ne relance la partie d’un but contre-son-camp. Mexer va égaliser à l’heure de jeu puis c’est aux penaltys que tout s’est joué. Entré à la dernière seconde, Nkunku va rater le sixième et dernier penalty en tirant au-dessus, offrant le trophée aux Rennais.

Paris donne le coup d’envoi, dans un dispositif entre le 4-3-3 et le 3-4-3, et Rennes presse d’entrée (2e). La première occasion est parisienne avec un excellent centre d’Alves que Neymar coupe mais cela passe juste à côté (2e) ! Le PSG est dans le match et c’est Mbappé qui cherche Alves au second poteau, sans le trouver (3e). Si le PSG a le ballon, le premier corner est rennais mais il est facilement dégagé (8e). Alves s’essaye aussi sur un coup-franc lointain mais c’est finalement capté (10e). Côté Rennais, c’est un double slalom de Ben Arfa puis Niang qui gêne la défense mais Dagba est là pour couper (12e). Alves, décidément en vue, sollicite aussi Koubek sur un long centre et le portier rennais doit assurer en concédant un corner. Sur celui-ci Neymar centre en retrait et Alves envoie une volée superbe au fond des filets depuis les 20m adverses (1-0, 13e). Quel but du Brésilien !

Sur le coup d’envoi, Draxler intercepte un ballon et Di Maria sert Mbappé dans la surface. Le Français a le temps mais le gardien rennais qui gagne son face-à-face (15e) ! Le PSG a désormais le match à sa main et continue d’accélérer mais le une-deux Alves/Mbappé est trop long dans la surface adverse (18e). Rennes réagit et Bensebaini s’offre une percée conclue d’une frappe de loin au-dessus (21e). Les Bretons sont fébriles et Ben Arfa loupe une transversale : Alves intercepte, transmet à Mbappé qui remise sur Di Maria. L’Argentin envoie Neymar au but et la star lobe Koubek venu le défier (2-0, 21e). Pire pour les Rennais, Traoré s’est même fait mal en tentant de tacler le Brésilien qui allait marquer et doit être soigné…

Alors que Traoré se fait soigner, Clément Grenier fait un très vilain tacle sur Di Maria par derrière et l’Argentin reste au sol quand le Breton ne prend qu’un avertissement (24e). Les deux blessés reprennent finalement la partie et un léger temps mort a lieu, Mbappé puis Kimpembe faisant des fautes qui envoient les Rennais au sol (28e). C’est finalement Verratti, auteur d’une faute qui ne semble pas vraiment en être une qui prend finalement le premier avertissement parisien (29e)… Alors que la partie s’est durcie, Rennes frôle le KO sur une action limpide : Mbappé décale Alves qui centre mais Da Silva coupe devant Neymar qui allait marquer (32e). Rennes envoie bien quelques séquences de jeu mais Marquinhos puis Dagba se montrent tour à tour impeccables et annihilent les opportunités adverses (32e).

Alors que le PSG est un fauteuil, la rencontre manque de basculer deux fois coup sur coup : Niang se débarrasse tout d’abord de Marquinhos puis va défier Areola. Il tire finalement des 20m et trouve le poteau ! Sur le contre, c’est Neymar qui sert Draxler dans la surface mais la frappe de l’Allemand, certes en angle fermé, est trop sur Koubek qui repousse (38e) ! Le match est finalement relancé de façon inattendue : Traoré monte et efface Bernat avant de centrer et c’est Kimpembe qui détourne au fond des filets d’Areola (2-1, 40e)…

La maîtrise vient de changer de camp et Rennes accélère pour revenir mais Dagba repousse coup sur coup (43e). Le match flotte mais Di Maria envoie Mbappé vers le but. La frappe est puissante mais Koubek repousse du poing (45e) ! Paris finit fort la mi-temps et un coup-franc mal repousse offre une grosse occasion à Dani Alves. La frappe du Brésilien est dévié en corner du bout des doigts par Koubek mais l’arbitre siffle la mi-temps sans que le corner ne soit joué (45e+3). A la pause, Paris est très logiquement devant mais Rennes a été relancé par ce but contre-son-camp de Kimpembe.

Aucun changement n’a eu lieu à la pause et la partie repart. Après une longue possession parisienne, c’est finalement Draxler qui tire au-dessus (47e). Paris construit plutôt bien mais la dernière passe n’est pas bonne, à l’image de deux centres en retrait qui ne trouvent personne (50e). La rencontre s’équilibre peu à peu et Rennes force le PSG à défendre, Di Maria écopant d’un avertissement (55e). Sur un contre après une passe ratée de Verratti, c’est Bourigeaud qui sollicite Areola de loin mais le portier est solide et claque en corner (58e). Ouverte avant la pause, la rencontre se ferme peu à peu entre un PSG qui fait tourner sans trop se livrer et des Rennais décidés à jouer en contre (65e). Paris perd un peu le fil et Sarr dévie pour Bourigeaud au second poteau mais Dagba sauve en contrant dans les 6m (65e). Sur le corner qui suit, Grenier trouve Mexer qui égalise d’une tête imparable au premier poteau (2-2, 66e)…

Malgré cette égalisation, le PSG tente de repartir de l’avant et c’est Alves qui provoque un bon coup-franc axial (68e). Neymar le tire mais c’est juste à côté du cadre (70e). Paris passe encore tout près sur un centre parfait d’Alves que Mbappé reprend au premier poteau mais c’est juste à côté (72e). A un quart d’heure de la fin, Tuchel apporte du sang neuf et sort Di Maria pour Paredes, renforçant ainsi son milieu (75e). Le PSG manque aussi de tranchant, à l’image de Neymar qui tergiverse trop dans la surface (77e). Le Brésilien sollicite ausi Koubek sur un coup-franc excentré direct mais c’est facilement capté (79e). Paris a le ballon et pousse mais Rennes tient bon derrière, un pied ou un joueur traînant régulièrement (84e). Mbappé est bien trouvé par Verratti et s’infiltre puis centre mais Neymar est trop court dans les 6m (85e). Rennes ne joue désormais plus qu’en contre et Paredes se retrouve à découper Sarr pour couper une de ces tentatives, échappant au carton malgré tout (88e). La fin de match est très tendue, avec de nombreuses fautes, mais rien n’est marqué avant la fin du temps réglementaire et il y aura donc prolongation.

Pour l’emporter, Tuchel envoie une de ses cartouches sur le pré et Cavani remplace donc Draxler avant la prolongation. C’est Neymar qui se met le premier en vue d’un joli slalom conclu par une frappe croisée mais Koubek capte bien au sol (92e). Le match est devenu très lent, dépendant uniquement des inspirations de Neymar, mais Paredes découpe Ben Arafa pour couper un contre qui partait bien (95e). Le Brésilien ne réussit pas tout, à l’iage d’un lob complètement loupé (98e). Le PSG semble maudit sur un contre quand Neymar trouve Mbappé qui frappe sur le poteau. Cela revient sur Alves qui centre pour Cavani dont la reprise ratée est captée par Koubelk (99e) !

Rennes a eu chaud mais les Bretons continuent de presser et de harceler à la perte, empêchant ainsi la plupart des actions parisiennes de se lancer. Le PSG continue de son côté de frapper de façon régulière mais c’est bien trop simple pour le gardien rennais (103e). Cavani est bien trouvé dans la surface sur une remise de Bernat mais l’Uruguayen est encore contré par le très présent Koubek (104e). Les derniers corners ne donnent rien et la mi-temps est sifflée.

A la pause, c’est Diaby qui remplace Dagba, Bernat passant central gauche avec l’entrant sur le flanc gauche (106e). Marquinhos se signale en gagnant son duel avec Niang sur le flanc droit de la surface (109e) mais Paris passe surtout tout près de la correctionnelle quand Ben Arfa est trouvé aux 18m, il frappe mais cela passe juste à côté (110e). De son côté, le PSG joue un peu n’importe comment et Diaby se retrouve hors-jeu sur une action confuse (114e). Histoire que tout aille mal, Neymar se fait aussi détruire la cheville par Léa-Siliki et reste au sol alors que les esprits s’échauffent (117e). Le Brésilien revient finalement et le jeu reprend mais c’est ensuite Mbappé qui est exclu pour un mauvais geste sur Da Silva, le Français manquant de casser la jambe du Rennais d’un geste très dangereux sur un tacle plein de frustration (119e). Paris craque en cette fin de match et les nerfs sont très tendus. Alors que Mbappé regagne le vestiaire, c’est Nkunku qui remplace… Diaby, pourtant tout juste entré en jeu (121e). La prolongation se termine sur ça et ce sont donc les tirs aux buts qui attendent les deux équipes…

Rennes commence à tirer avec Niang et trompe Areola d’un contre-pied (1-0). Cavani lui répond de la même façon (1-1). Ben Arfa trompe également Areola en ouvrant son pied gauche (2-1). Alves ne tremble pas et égalise (2-2). Grenier se montre impassible et transforme d’un nouveau contre-pied (3-2). Paredes lui répond d’une frappe en puissance au ras du poteau (3-3). Léa Siliki redonne encore l’avantage, toujours d’un contre-pied (4-3). Bernat est lui aussi de glace et transforme (4-4). Bensebaini s’avance et transforme en force du gauche (5-4). Neymar s’avance et marque aussi avec un sang-froid parfait (5-5). On passe aux tireurs décisifs et Sarr trompe Areola (6-5). Nkunku s’avance finalement et celui qui n’a pas touché le moindre ballon après son entrée tire au-dessus, offrant la Coupe de France à Rennes !

 

Les réactions :

Thiago Silva : « C’est la vie. De l’autre coté, il y avait aussi une bonne équipe. Ils méritaient d’être là. On a perdu malheureusement, mais on doit relever la tête et aller vers l’avant. On a pourtant bien débuté. On avait deux buts d’écart. Rennes n’a pas trop joué en première. Mais le foot, c’est comme ça. Parfois, t’es le meilleur, et tu ne gagnes pas. Et parfois, tu ne joues pas bien et tu gagnes. Même si ce n’était pas le cas aujourd’hui. Il faut relever la tête, même si on est déjà champions. Et après se reposer ».

 


Le stade :

Le Stade de France


Remi

Sudiste à l'esprit contradictoire amoureux de Paris et du PSG depuis mon enfance. Nostalgique à mes heures perdues, j'aime me souvenir de nos belles heures et savoure ces grandes années. Avec "Histoire du PSG" je me régale chaque jour autour des rouge et bleu.

Voir la bio de Rémi...
Remi