Sélectionner une page

Les chroniques de la Coupe du Monde, épisode 2 : Les années 80

Suite de nos chroniques de la Coupe du Monde où nous revenons ensemble sur les parcours des parisiens ou futurs parisiens dans la compétitions. Après les compétitions déroulées dans les 70’s (à retrouver ici), place maintenant  à 1982 et 1986, les premières avec des joueurs en poste au Paris Saint-Germain ! 

 

Coupe du Monde 1982 : Espagne 

Lors de ce déplacement limitrophe en Espagne, Bon nombre d’anciens/actuels/futurs parisiens étaient du voyage avec les bleus : Dominique Baratelli, Gerard Janvion, Dominique Bathenay, Daniel Bravo, Alain Couriol et Dominique Rocheteau.

Le buteur parisien est d’ailleurs le seul à s’être imposé dans le 11 de départ de Michel Hidalgo en étant un atout majeur des bleus lors de la seconde phase et de la mythique rencontre face à l’Allemagne en demi-finale. Au total, il inscrira 2 buts avec un doublé face à l’Irlande du Nord (4-1). L’Equipe de France termine 4ème de la Coupe du Monde, sa meilleure performance à ce jour.

On retrouve des parisiens dans d’autres sélections. A commencer par la Yougoslavie. Le détonnant Ivica Surjak est fidèle au poste tout comme Safet Susic qui débarquera au club quelques mois plus tard. A la pointe de la l’attaque Zlatko Vujovic est également concerné. Les aiglons ne passeront pas le premier tour, dépassé par l’Irlande du Nord et l’Espagne.

 

Champion du Monde en 1978, Osvaldo Ardiles est présent dans la sélection Albiceleste qui ne verra pas plus loin que le 2ème tour ce coup-ci. Ensuite c’est la première légende du Parc, Mustapha Dahleb, qui va briller lors de cette édition 1982 avec la sélection algérienne en compagnie de Salah Assad. Eliminés d’une courte tête à la différence de buts, les fennecs auront réussi à battre la grande Allemagne de l’Ouest, future finaliste.

 

Coupe du monde 1986 : Mexique

Suite à son titre de champion de France, le PSG va pouvoir voir plusieurs de ses joueurs participer activement à cette nouvelle Coupe du Monde au Mexique. Côté bleus, Joel Bats, Luis Fernandez et Dominique Rocheteau sont des titulaires en puissance, Michel Bibard est également dans le groupe. On peut noter également les présences dans le groupe de William Ayache, ainsi que de celle de Salah Assad dans la sélection algérienne.

L’équipe de France va briller durant cette édition centre-américaine. Les 3 parisiens se montrant comme des acteurs majeurs. Luis Fernandez marque contre l’URSS (1-1) et Dominique Rocheteau face à la Hongrie (3-0). La soirée de légende reste ce 1/4 de finale contre le Brésil se terminant sur une séance culte de tirs aux buts avec le penalty victorieux de Luis et la phrase mémorable de Thierry Rolland « Allez mon petit bonhomme! » (1-1, 4-3 tab). En 1/2 finale les bleus tombent à nouveau face à l’Allemagne (0-2) et terminent 3ème à l’issue d’une petite finale remportée contre la Belgique (4-2 a.p.) à laquelle participera Michel Bibard.

Image Getty / Bob Thomas

 

A suivre, les Coupes du Monde 1990, 1994 et 1998 avec là encore de nombreux souvenirs…

Remi

Sudiste à l'esprit contradictoire amoureux de Paris et du PSG depuis mon enfance. Nostalgique à mes heures perdues, j'aime me souvenir de nos belles heures et savoure ces grandes années. Avec "Histoire du PSG" je me régale chaque jour autour des rouge et bleu.

Voir la bio de Rémi...
Remi