Marseille – PSG 0-2, 07/02/21, Ligue 1 20-21

Marseille – PSG, 07/02/21, Ligue 1 20-21

Dimanche 07.02.2021, Ligue 1, 24ème journée (3ème place) à Marseille, au Stade Vélodrome :
OLYMPIQUE DE MARSEILLE – PARIS ST-GERMAIN F.C. 0:2 (0:2)
Match à huis-clos. Buts : Kylian Mbappé, 9′, Mauro Icardi, 24′. Arbitre : M. Bastien.
L’équipe du PSG : Sergio Rico – Alessandro Florenzi (Thilo Kehrer, 87′), Marquinhos, Presnel Kimpembe, Layvin KurzawaLeandro Paredes (Danilo Pereira, 66′), Idrissa GueyeAngel Di Maria (Pablo Sarabia, 11′, Moise Kean, 87′), Marco Verratti, Kylian MbappéMauro Icardi (Neymar, 65′). Entraîneur : Mauricio Pochettino.
L’équipe de Marseille : Mandanda – Sakai, Alvaro (Perrin, 78′), Caleta-Car, Nagatomo (Lirola, 56′) – Rongier, Kamara, P. Gueye – Thauvin (Henrique, 78′), Germain (Benedetto, 56′), Payet. Entraîneur : Larguet.
Avertissements : Leandro Paredes, 45’+2′, P. Gueye, 49′, Mauro Icardi, 53′.
Expulsion : Payet, 90′.


Maillot utilisé :

Domicile 2020-21
Maillot domicile 2020-21

Photos du match :

La superbe ouverture d’Angel Di Maria pour Kylian Mbappé qui s’en ira battre Mandanda : 0-1 ! (psg.fr)
C’est Mauro Icardi inscrira le second but (psg.fr)
Scène de joie derrière un Mandanda dépité (psg.fr)
Leandro Paredes (psg.fr)
Débordement d’Alessandro Florenzi (psg.fr)
Alvaro prend le pied d’appui de Neymar dans la surface. Penalty flagrant, non signalé par l’arbitre, qui récidivera… (psg.fr)

Vidéo (cliquez sur « visionner sur YouTube ») :


Compte-rendu (CulturePSG) :

Paris s’offre le 100e Classique sans forcer

Le PSG défiait l’OM à Marseille ce dimanche soir à l’occasion de la 24ème journée de L1 2020/2021. Paris s’est offert le 100e Classique de l’histoire grâce à deux buts rapides de Mbappé et Icardi. Le PSG a ensuite eu de nombreuses occasions pour marquer plus, notamment deux énormes penaltys non sifflés mais il a aussi donné pas mal de possibilités à l’OM.

Le match :

L’OM donne le coup d’envoi mais c’est bien Paris qui se met d’entrée en évidence et prend le ballon (1e). Les premières minutes sont équilibrées mais Kurzawa provoque un bon coup-franc côté gauche (5e). Icardi coupe au premier poteau mais c’est largement au-dessus. Alors que Florenzi offre un corner à l’OM c’est Paris qui part en contre : Verratti dévie de la tête, Icardi lance Di Maria qui s’avance et sert Mbappé. Il évite Sakai puis trompe Mandanda du gauche (0-1, 9e) !

Seul problème pour le PSG sur ce but, Di Maria s’est fait mal et reste au sol, touché à la cuisse droite… Sarabia le remplace et il est pas loin de servir Mbappé en profondeur d’entrée (13e). L’OM réagit par Thauvin mais Kimpembe le repousse en corner (17e). Sur celui-ci, Kamara reprend d’une belle volée mais c’est largement au-dessus. L’OM est entré dans le match et Verratti doit venir tacler dans la défense, de belle manière (19e). Un centre de Sakai aboutit à une frappe de Rongier que Rico capte bien (22e).

Une mésentente Gueye/Marquinhos offre une belle frappe à l’autre Gueye qui force Rico à une belle claquette (23e). Contre toute attente, le PSG double la mise : Florenzi centre au premier poteau, Icardi se penche et réussit une tête arrière improbable qui finit au fond des filets en lobant Mandanda (0-2, 24e) !

Marseille ne s’arrête pas de jouer et Kimpembe doit sauver son camp mais c’est bien le PSG qui frôle un nouveau but : sur un second ballon, Paredes envoie une frappe terrible qui lèche le poteau (32e). Sur un contre, c’est encore Mbappé qui s’échappe côté gauche et Alvaro doit faire faute pour l’arrêter (35e). Paredes frappe fort devant le but mais Icardi est hors-jeu. L’OM multiplie les centres, parfois proches d’être dangereux, mais la défense du PSG tient bon et repousse tout (39e). Une bonne récupération permet à Mbappé d’être trouvé très haut mais il sert un Icardi hors-jeu (43e). A la pause, Paris a été létal devant les buts mais a concédé quelques opportunités. Seul point noir, la blessure de Di Maria.

Le match repart sans changements mais avec une énorme occasion : Mbappé est servi dans la surface par Sarabia et il centre en retrait pour Icardi qui loupe sa reprise du droit en très bonne position (47e). Dans la foulée, Florenzi est décalé par Mbappé et centre pour Icardi qui reprend de la tête. Ce n’est pas cadré et l’Argentin se plaint d’avoir été poussé (48e). L’OM passe tout près de réduire le score sur une frappe de Kamara que Rico juge mal mais cela sort en corner (50e) ! Rico a encore chaud sur le but mais Paris se dégage.

Le PSG développe une belle action avec Kurzawa trouvé par Mbappé qui centre fort dans la surface. Sakai plaque carrément au sol Icardi qui loupe donc le ballon mais, de façon hallucinante, aucun penalty n’est donné (59e) ! C’est le même Kurzawa qui vient sauver devant Thauvin en pleine surface (60e). Les espaces s’ouvrent et Florenzi est trouvé côté droit mais il rate complètement son centre (61e). L’OM a un bon coup-franc concédé par Paredes mais Sarabia dégage (64e).

Danilo et Neymar remplacent Paredes et Icardi (66e). D’entrée, le Brésilien s’échappe côté gauche en prenant la balle à Alvaro et il s’enfuit vers le but. L’Espagnol s’accroche et fait faute dans la surface et il se blesse au passage (67e) ! Alvaro reste longuement au sol puis se relève mais l’arbitre ne semble pas donner le penalty qui s’impose (69e)… Le PSG est totalement en contrôle désormais et Neymar tente sa chance de loin, sans réussite (75e). Paris a une énorme balle de 3-0 quand Mbappé part au but et, seul face à Mandanda, il tente de décaler Neymar mais rate sa passe et permet à Alvaro de revenir (77e) !

Le PSG gâche une énorme balle de 3-0 : Neymar donne une passe compliquée à Sarabia qui loupe son contrôle mais parvient à donner à Neymar malgré tout mais sa frappe face au but vide s’envole (85e) ! La fin de rencontre est quelconque mais marquée par un tacle très dangereux de Payet sur Verratti qui reste au sol. Le Réunionnais est logiquement expulsé (90e).

Les réactions :

Mauricio Pochettino :

La prestation de Mbappé :
« Je suis content du match de Kylian, il a aidé l’équipe avec un rendement solide pour nous donner la victoire qu’on était venu chercher. Le plus important était de gagner parce que c’est un match spécial, on sait que c’est très important de gagner un derby, on sait ce que ça représente pour les supporters et nous-mêmes. »

La manière de jouer de son équipe ce dimanche soir :
« Je crois qu’on doit avoir différents registres de jeu, c’est vrai qu’on a vite pris l’avantage au score avec le but de Kylian, et ensuite je crois qu’on a bien contrôlé le match. On s’est créé les occasions pour éventuellement marquer plus de buts. Il y a aussi eu des décisions où on aurait pu avoir deux penalties, mais on ne va pas critiquer l’arbitrage. L’équipe a contrôlé le jeu à tout moment que ce soit en pressant haut, ou à d’autres moments avec un bloc médian et en jouant avec agressivité grâce à Kylian, Sarabia, et Mauro Icardi. »

Marseille pas assez fort pour être une bonne préparation pour Barcelone ?
« On était concentrés uniquement sur ce derby, Marseille a ses forces, c’est à ça qu’on pensait, on n’a pas pris cela comme une préparation pour la Ligue des champions. Le PSG doit se concentrer sur lui-même et s’améliorer à chaque match, être à 100 % dans la compétition du moment. Et essayer de gagner. »

Neymar et sa gastro-entérite :
« Je comprends la question mais je répondrais que, si nous avons dit qu’il avait une gastro-entérite, c’est que c’est le cas. Nous n’allons pas dire quelque chose alors que c’est autre chose. Nous sommes transparents sur ça. Il n’était pas titulaire car il n’était pas à 100 %. Il a vomi les derniers jours. On pensait qu’il ne pouvait jouer qu’entre vingt et trente minutes et c’est ce qu’il a fait. Mais que je sois bien clair : je suis toujours transparent sur cela, si le club a communiqué sur le fait qu’il était malade, il l’était. »

Di Maria touché à la cuisse et remplacé à la 11e minute :
« Demain, le service médical lui fera passer des examens. Nous espérons que ce n’est pas grave. Au moment où on parle, lui pense que ce n’est pas très grave et qu’il va pouvoir reprendre l’entraînement rapidement, mais on doit être prudent et attendre les examens pour voir quelle est la gravité de la lésion. »

Un Classique pareil qu’à l’époque sans la Covid-19 ?
« Non (en français); je ne retrouve pas beaucoup de similarités, le football était beau avant la covid, avec le public. Maintenant c’est différent, c’est ce qu’il se passe dans tous les championnats du monde. Il y a des résultats inattendus, des places dans les classements qu’on n’attendait pas. Aujourd’hui, le football est beaucoup plus équilibré. L’impact que le public a sur les joueurs, c’est évident. C’est une pression dont certains joueurs souffrent et dont d’autres profitent. Une équipe comme le PSG a besoin de l’adrénaline que représente jouer un match avec les spectateurs, c’est là qu’on voit le meilleur. Donc, pour cette raison, je pense que tous les championnats sont plus équilibrés. »

Kylian Mbappé :

Un match sérieux du PSG ?
« On a bien commencé. On a su marquer très tôt dans le match. Ensuite, la rencontre s’est un peu refermée. Ils ont essayé de reboucher les espaces mais on a réussi à faire le break et à contrôler la partie en deuxième mi-temps. C’est un match sérieux. On rentre à la maison avec les trois points et on reste au contact. »

On vous a vu très bien physiquement du début à la fin, vous retrouvez vos sensations ?
« Oui oui, ça revient parce que j’enchaîne aussi. J’enchaîne les matches et j’arrive à mieux les finir. Je suis moins au bout du rouleau. C’est tout bénèf pour la suite et on espère encore monter en puissance. Continuer à faire les efforts, des appels, des courses pour pouvoir être plus performant et plus lucide plus le match avance. »

Vous connaissez vos statistiques contre l’OM ?
« Non ! Enfin, si, j’ai vu cette semaine que j’étais décisif souvent mais je n’ai pas les stats exactes (6 buts en 8 matches face à Marseille et le cinquième Classico consécutif en L1 où il marque). C’est bien, c’est bien ! »

On imagine que le rendez-vous du 16 février contre le FC Barcelone est de plus en plus dans votre tête ?
« Non parce que malheureusement, on a laissé des points un peu partout donc on est obligés de se concentrer sur le prochain match à chaque fois. Les autres années, on aurait pu se concentrer sur la Ligue des champions, mais là on est concentrés sur le championnat puisqu’on n’a pas fait la différence et qu’on est derrière. On doit se concentrer sur le championnat mais ce n’est peut-être pas plus mal : ça veut dire qu’on va jouer avec intensité. À force de jouer des matches avec intensité, vous arrivez en Ligue des champions et vous êtes moins surpris. »

Vous avez vu que Neymar a clamé son amour pour le PSG toute la semaine ?
« (Sourire) C’est une super nouvelle. Tout le monde connaît l’importance de ce joueur. Qu’un joueur comme Neymar veuille rester au PSG, c’est vraiment une super nouvelle pour nous. J’espère qu’il va pouvoir écrire l’histoire de longues années au sein de ce club. Le club et lui le méritent. »

Mauro Icardi :

Symbolique de gagner le 100e OM/PSG ?
« Oui, c’est important de gagner, c’était un derby et on a joué un peu comme une finale. On voulait gagner et on savait aujourd’hui que c’était important de gagner à nouveau. On avait perdu en championnat à domicile, on a eu notre revanche et c’était important. »

Son but, de la nuque, du dos ?
« Je me suis positionné au premier poteau et j’ai essayé de mettre la tête. Cela m’a touché dans le dos et c’est entré au final. L’important, c’est que l’équipe a gagné au final avec les deux buts de Kylian et de moi. C’est ça qui est important, pas qui marque. »


Le stade :

Le stade Vélodrome

Loic
Suivez-moi
Les derniers articles par Loic (tout voir)

Loic

Fan du club depuis toujours, présent au Parc et en déplacement de 1988 à 2010. PSG ´till I die! Voir la bio de Loic...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

I accept that my given data and my IP address is sent to a server in the USA only for the purpose of spam prevention through the Akismet program.More information on Akismet and GDPR.