Sélectionner une page

PSG – Bordeaux 1-0, 09/02/19, Ligue 1 18-19

Samedi 09.02.2019, Ligue 1, 24ème journée, à Paris au Parc des Princes :
PARIS ST-GERMAIN F.C. – GIRONDINS DE BORDEAUX 1:0 (1:0)
– 47 274 spectateurs. Buts : Edinson Cavani, 42′. Arbitre : M.Bucquet.
L’équipe du PSG : Gianluigi Buffon – Stanley Nsoki, Presnel Kimpembe, Thiago Silva, Thomas Meunier (Colin Dagba, 76′) – Marco Verratti (Leandro Paredes, 59′), Daniel Alves  – Moussa Diaby, Christopher Nkunku – Edinson Cavani (Kylian Mbappe, 46′), Eric Maxim Choupo-Moting. Entraîneur : Thomas Tuchel.
L’équipe de Bordeaux : Costil – Palencia, Koundé, Pablo (Jovanovic, 46′), Sabaly – Basic (Tchouameni, 60′), Otavio, Sankharé – De Préville, Briand, Kamano (Cornelius, 78′). Entraîneur : Ricardo
Avertissements : Sankharé (2′), N’Soki (10′), Kamano (18′), Thiago Silva (32′), De Préville (52′), Diaby (62′)


Maillot utilisé :

Maillot domicile 2018-19


Photos du match :

Vibrant hommage à Emiliano Sala avant le coup d’envoi

Les maillots étaient floqués en mandarin pour fêter le nouvel an chinois (psg.fr)

Leandro Paredes a joué ses premières minutes au Parc des Princes

La joie des parisiens après le but de Cavani

La tuile…Edinson Cavani sort bléssé au mollet. 3 jours avant Manchester (Made in Parisiens)

Dani Alves aura été précieux au milieu de terrain (Made in Parisiens)

Le Virage Auteuil


Vidéo :


Compte-rendu (CulturePSG) :

Le PSG recevait les Girondins de Bordeaux ce samedi (17h) à l’occasion de la 24ème journée de Ligue 1 et ils se sont imposés 1-0 grâce à un but d’Edinson Cavani sur penalty juste avant la pause. Le buteur s’est fait mal sur l’action et a d’ailleurs dû sortir, la mauvaise nouvelle du jour pour une équipe parisienne de nouveau peu inspirée.

C’est parti et le PSG joue bien 4-4-2 avec Diaby à gauche et Nkunku à droite et la 1e action notable est un coup de coude de Sankharé sur Alves, avec un avertissement à la clé (2e). La première incursion dans la surface est aussi bordelaise mais le PSG se dégage alors que les Girondins s’enhardissent (5e). Paris répond par un bon ballon de Meunier pour Nkunku qui obtient un corner (7e). Cela ne donne rien, pas plus que le suivant (9e), mais la 1e occasion est parisienne avec un centre vers Choupo-Moting mal repoussé. Thiago Silva est là pour reprendre mais Pablo dégage sur sa ligne (9e) ! Si N’Soki hérite d’un jaune bien mérité, c’est ensuite Cavani qui est au sol dans la surface sur un centre de Verratti. Kamano a touché la jambe de l’Uruguayen par-derrière mais l’arbitre ne dit rien (12e)…

Le début de match est équilibré mais les cartons s’accumulent, avec Kamano qui s’offre le pied d’Alves (18e). C’est encore Paris qui se montre dangereux avec une passe parfaite de Verratti pour Cavani. Le contrôle est du gauche et compliqué mais le Matador parvient à enchaîner, léchant le poteau extérieur (21e) ! Le PSG frôle encore une fois l’ouverture du score : Nkunku récupère un bon ballon et s’enfonce avant de donner à Choupo-Moting qui reprend. Costil fait un miracle sur sa ligne puis Koundé dégage (25e) ! Choupo-Moting trouve aussi Diaby en profondeur mais sa frappe en fin de course passe juste à côté (28e). Bordeaux répond par une tête de Briand au-dessus sur un corner, seul. (29e).

Diaby provoque un corner d’une belle frappe repoussée du bras par Kounde mais cela ne donne rien une nouvelle fois (36e). Nkunku s’infiltre bien mais son centre contré finit dans les bras de Costil (37e). C’est finalement sur une action simple que la plus grosse occasion se fait : Alves offre une superbe ouverture pour Meunier qui contrôle puis attend. De Prévillle vient défendre et fait faute (41e) ! Cavani s’élance et fusille Costil d’une frappe en puissance (1-0, 42e). Problème, Cavani s’est fait mal à la cuisse en tirant fort et sort du terrain en s’étirant… Paris finit la mi-temps à 10, le Matador allant au vestiaire. La mi-temps est sifflée peu après et Paris mène logiquement mais les inquiétudes sont nombreuses autour de l’attaquant uruguayen.

Dès la pause, Cavani sort et c’est Mbappé qui le remplace alors que Verratti continue quand il était plutôt attendu qu’il sorte. Le Français se met vite en évidence mais c’est surtout Meunier qui fait des différences côté droit (47e). C’est encore Mbappé qui se met en évidence pour trouver Nkunku mais le jeune milieu ne parvient pas à enchaîner (49e). Bordeaux n’arrive pas à faire trois passes d’affilée mais Sankharé percute et sert Kamano. Il tente sans contrôle dans la surface mais c’est loin du cadre (55e). Côté PSG, c’est Nkunku qui tente de trouver Mbappé mais Costil sort bien (56e). Alors que Nkunku gâche une nouvelle offrande, c’est Verratti qui laisse sa place à Paredes (59e).

Alors que le match baisse en intensité, Kamano s’offre la première vraie belle occasion bordelaise d’une frappe enveloppée des 20m mais Buffon s’envole et l’enlève de la lucarne (61e) ! Les chocs sont nombreux et les cartons tombent, avec Meunier qui percute Kamano refusant un duel (65e). Le Belge reste au sol après ce duel et c’est la civière qui l’évacue alors que le joueur retrouve peu à peu ses esprits. Le Bordelais revient sur le terrain, pas le Parisien, mais la partie continue. Meunier revient finalement et  c’est Buffon qui s’interpose sur une frappe croisée (69e). Côté PSG, on manque de justesse sur certains contres avec des ballons mal joués (72e). Le PSG se complique aussi totalement la vie avec un Choupo-Moting qui fait tout dans la surface mais ne frappe finalement pas et voit la défense revenir alors que tout était ouvert (77e).

La fin de match est décousue avec des Parisiens qui ont un peu repris le ballon et le dernier changement parisien arrive : Meunier est remplacé par Dagba (79e). Le Parc retient encore son souffle  quand Thiago Silva prend une béquille mais le caiptaine se relève en grimaçant (84e). Le PSG est fébrile en cette fin de partie et Palenncia envoie un excellent centre au second poteau : Cornelius est tout seul mais il met sa tête au-dessus (87e) ! Côté Paris, c’est Choupo-Moting qui fait échouer un contre avec une affreuse dernière passe (88e). Les 4 minutes d’arrêts de jeu semblent interminables et Paris tire la langue. C’est encore Alves qui s’arrache pour couper un contre et donner à Nkunku mais le Français finit par un mauvais débordement (91e). Alves et Mbappé s’offrent une dernière occasion incroyable mais le Français tire au-dessus en excellente position (94e).

Ce sera la dernière occasion d’un match très moyen des Parisiens, logiques vainqueurs mais globalement peu appliqués. Le coup dur est surtout la nouvelle blessure d’un joueur clé, à savoir Cavani qui est sorti dès la pause en raison d’un souci à la cuisse. A trois jours du match aller face à Manchester United, Paris n’a pas vraiment rassuré et s’est peut-être même encore affaibli.

Réactions :

Gianluigi Buffon : « C’est une victoire un peu à part. Je n’ai pas aimé le match parce que je crois que nous devons nous améliorer dans notre mentalité, notre attitude, notre sens du sacrifice. Mardi, nous avons un match très important et nous devrons faire un grand match. Je crois qu’il est nécessaire de s’améliorer parce que nous allons jouer contre une équipe qui nous imposera un défi plus costaud, qui aura une attitude différente. Cavani ? Je ne sais pas, j’espère qu’Edi sera prêt et pourra faire un grand match car nous avons besoin de lui. J’ai vu le résultat de Manchester. Je crois que le football est étrange parce que quand le tirage a eu lieu tout le monde a pensé que le PSG était chanceux, mais deux mois plus tard on ne peut plus dire la même chose parce que Manchester est une toute autre équipe ».

Thomas Tuchel (Canal+) : « Il faut attendre. Je ne l’ai pas vu, ni parlé avec le médecin. Honnêtement, je ne sais pas s’il sera là mardi. S’il sort dès la mi-temps, j’ai peur que ça soit sérieux. L’image de la blessure m’inquiète. Ce n’est pas bon signe. On doit tout repenser pour MU, quand des joueurs comme ça se blessent. On doit attendre les résultats. On a déjà perdu « Ney »…C’est trop. Ce sont des joueurs de qualité et le match est décisif. On n’a pas un deuxième Edi, ni un deuxième Neymar ».

Leandro Paredes  : « Tout s’est très bien passé avec mes coéquipiers, à partir du moment où on est bien accompagné il n’y a pas de raison que ce ne soit pas le cas. Le tacle de Fekir ? Oui, oui, j’ai été dans le vif du sujet lors de mon entrée à Lyon, j’ai fait ce qu’il fallait (…) Les impressions sont très bonnes (…) Tout le monde m’a aidé dans l’équipe. Beaucoup de coéquipiers parlent bien espagnol, l’institution m’accompagne, le staff technique aussi (…) Tout devrait concourir pour qu’on puisse faire un beau parcours en Ligue des champions selon moi (…) Emiliano Sala, ça a été très difficile pour tout le monde, surtout en Argentine. J’ai été très touché (…) Ma position préférée ? Cela dépend du système dans lequel on joue et avec lequel l’équipe fonctionne le mieux. Si on joue à deux je peux être en milieu récupérateur et si on joue à trois je peux avoir un rôle de numéro 6 ».

 


Le stade :

Le Parc des Princes


Remi

Sudiste à l'esprit contradictoire amoureux de Paris et du PSG depuis mon enfance. Nostalgique à mes heures perdues, j'aime me souvenir de nos belles heures et savoure ces grandes années. Avec "Histoire du PSG" je me régale chaque jour autour des rouge et bleu.

Voir la bio de Rémi...
Remi